24 mai 2006

Ezekiel


Ezekiel est un énigmatique personnage apparu sous la plume de J.M. Straczynski dans Amazing Spider-Man. Doté des mêmes pouvoirs que le Tisseur, Ezekiel se révèle vite être un allié venu le mettre en garde contre un adversaire redoutable, Morlun (que l'on retrouvera d'ailleurs dans la saga "The Other" au mois d'août). Loin d'être une aventure de plus sans conséquence, cette rencontre va surtout revenir sur les origines de Spider-Man (non pas sur le "comment" mais le "pourquoi").
En effet, et s'il ne s'agissait pas d'un hasard ?
Parker n'aurait pas été piqué par simple malchance (ou chance) par cette fameuse araignée radioactive mais il serait tout bonnement l'Elu, le nouveau représentant de la longue lignée des Spider-Men.
Notre Monte-en-l'air n'est donc pas un joyeux drille costumé de plus mais le descendant direct d'un saint qui, ayant minutieusement étudié les araignées, serait devenu une sorte de Dieu-Araignée dans le plan astral. C'est lui qui serait à l'origine de la fameuse piqûre et non le pur hasard.
Comme souvent chez Marvel, sciences, philosophie, paranormal et mythes se rejoignent, se mélangent et finissent par enrichir la mythologie déjà bien riche du marvelverse. L'introduction d'Ezekiel dans la vie du Tisseur permet à Straczynski d'élaborer sa théorie des pouvoirs de nature totémique et de bâtir une belle réflexion sur la destinée. Celle d'Ezekiel se révèle bien tragique puisqu'il mourra en se sacrifiant pour sauver l'élu (faut dire qu'il était un tout petit peu à l'origine de ses ennuis, cf "Le livre d'Ezekiel", toujours dans Amazing). L'on peut néanmoins retrouver l'organisation d'Ezekiel, la société secrète de l'Araignée, et une nouvelle élue dans "Araña" (Spider-Man HS 19), une bonne occasion d'approfondir un peu une excellente idée de départ, idée qui d'ailleurs (comme toujours) n'a pas fait l'unanimité chez les "fans" (ce mot a-t-il encore un sens ?), échaudés par la nature mystique de leur idole (eh oui, un "fan" ça râle contre l'immobilisme mais ça râle aussi au moindre changement, de là à dire que c'est un animal peu sensé, il n'y a qu'un petit bond d'araignée).