29 octobre 2006

Un glouton dans les favelas

J'en parlais déjà ici au mois de février et il est finalement sorti, Wolverine : Saudade est disponible en librairie. Il s'agit du deuxième projet de la ligne Marvel Transatlantique permettant à des artistes européens de reprendre à leur façon les grands héros de la Maison des Idées. Le premier opus (italien) était d'ailleurs assez catastrophique (cf le post "Du verre sans trop de secrets"), est-ce pour cela que le nom de la collection n'apparaît pas sur la couverture ?
Si logiquement Tito Faraci avait situé les aventures de "son" Spider-Man en Italie, l'équipe française, elle, a envoyé Wolverine... au Brésil !
Jean-David Morvan et Philippe Buchet ne s'en sortent d'ailleurs pas si mal dans ce grand format (plus grand que le "Secret du verre", à peu près de la taille de NYX en Graphic Novel) de 46 planches. Logan y rencontre une bande de gamins des rues, des escadrons de la mort et même un guérisseur opérant à main nue, largement inspiré par un célèbre imposteur tout à fait réel.
Bon, on ne va pas crier au chef-d'oeuvre mais plutôt à l'honnête boulot. L'histoire tient la route, les dessins sont agréables et le prix de l'album raisonnable. En prime, le final vous donne même une définition assez juste du terme portugais "saudade". Vous verrez que les deux frenchies se sont fait un petit plaisir avec une scène de combat bien violente où le griffu se fait cribler de balles et traîner par une bagnole avant d'être jeté à la flotte. Après tout, quand on dispose d'un héros ayant un facteur auto-guérisseur, autant en profiter pour lui en mettre plein la tronche ! ;o)