27 février 2006

Turner Millenium Edition


Millenium Edition est un ouvrage entièrement consacré à Michael Turner et à ses oeuvres phares, Witchblade, Soulfire ou encore Fathom. Dessins, interviews, checklist des comics, croquis et une foultitude de renseignements des plus divers composent cet artbook petit format. Le sieur Turner étant plutôt connu pour son interprétation des héros DC, quel rapport avec Marvel me direz-vous ? Eh bien tout d'abord, une petite section du livre est consacrée à quelques exemples de persos marveliens à la sauce Turner (c'est anecdotique mais plutôt réussi) et surtout, il semblerait que notre bonne vieille maison des idées lorgne très sérieusement du côté de ce dessinateur (plutôt doué, il est vrai). Pas impossible donc qu'on le rencontre dans l'une de nos séries d'ici quelques temps, en attendant, l'on pourra toujours admirer son travail en feuilletant ce premier numéro d'une collection qui se destine à présenter, dans le détail, les travaux de divers artistes.

26 février 2006

Digital Comics


Le site Marvel.com propose depuis quelques temps des comics "digitaux" que vous pouvez donc lire en toute légalité. Un X-Men par exemple : Phoenix Endsong (<-- click)
Vous trouverez également des épisodes de Spider-Man, Runaways, Wolverine ou encore des Vengeurs. Cela ne remplace évidemment pas le plaisir d'avoir la version papier entre les mains mais cela peut être pratique pour découvrir une série (à ce sujet, je conseille fortement de jeter un oeil sur Runaways, "Les Fugitifs" en VF, dont le premier épisode est justement en ligne).
Vous trouverez le menu général ici. Pour pouvoir lire l'intégralité des oeuvres proposées, il faut s'enregistrer mais rassurez-vous, c'est gratuit.

24 février 2006

Balade canadienne

Quand des criminels en cavale, un jeune garçon à qui il ne reste que quelques heures à vivre et Bruce Banner se retrouvent dans le même avion, les choses ne paraissent déjà pas simples. Elles le sont encore moins quand l’appareil se crashe dans les forêts canadiennes, là où un certain Logan est venu prendre un peu de repos, et qu’un tueur du nom de Shredder est lancé à leurs trousses.
Deuxième album Wolverine/Hulk dans la collection 100% Marvel, "Compte à rebours" ("6 hours") est une excellente histoire, dépaysante, écrite par Bruce Jones et dessinée par Scott Kolins (le même Kolins qui signe les dessins également de "Earth’s Mightiest Heroes" dont le second volume est sorti hier, toujours en « 100% »). Quatre épisodes, c’est un peu court, mais suffisant néanmoins pour vous changer du gris sombre de New York et vous faire découvrir le parc naturel, tout en teintes vertes et brunes, des monts Mammouth. Alors, suivez les guides ! Vous ne risquez pas de les perdre de vue, le premier est un gros monsieur tout vert et l'autre un petit nerveux avec une drôle de coupe de cheveux et des griffes en adamantium qui sortent de ses paluches poilues. ;o)

23 février 2006

Du verre sans trop de secrets...


Petit retour sur le premier album de la collection Transatlantique : Spider-Man - Le secret du verre.

A la base, l’idée de laisser des auteurs européens donner « leur » version de certains héros Marvel n’est pas mauvaise, pourtant on peut être décontenancé devant ce premier essai de Tito Faraci et Giorgio Cavazzano.


En ce qui concerne l’aspect graphique, on se croirait en train de lire un Achille Talon ou un Spirou, ça surprend, mais ce n’est pas forcément négatif. Ce qui est vraiment désastreux par contre, c’est l’histoire.
Parker est envoyé en Italie couvrir le carnaval de Venise, il y rencontre un type qui lui parle de la légende du Comte Alvise Gianus, un alchimiste qui détenait autrefois le secret de la fabrication du verre. Flash-back sur son histoire au XVIIème siècle. Plus tard Spidey va se balader nuitamment comme il en a l’habitude et il tombe justement sur le fameux Comte avec qui il se castagne avant d’être expédié à la flotte. Il rumine un peu et le retrouve plus tard pour lui régler son compte.
Le tout en 22 planches.


Forcément, c’est court, très court même. Trop court en tout cas pour développer suffisamment une telle histoire (Venise n’est pas très bien exploitée) et pour présenter un nouveau vilain (le Comte est d’ailleurs particulièrement ridicule, même Michal de la Star Ac aurait eu l’air plus menaçant).
Pour combler ce livre désespérément peu épais, quelques pages bonus, intulées « les dessous de l’histoire », ont été rajoutées. En fait de dessous, c’est surtout la même histoire qui est présentée cette fois avec le scénario d’un côté et des crayonnés de l’autre. Plus quelques croquis et de vagues et courts commentaires, bref, ça sent le remplissage à bon compte, et pour 10,50 €, sans vouloir être radin, je trouve que c’est un peu léger.


Donc voilà un « comic » italo/italien, au dessin « spécial » et au scénario insipide et mal fichu. C’est si étrange que cela fera un bel ovni sur votre bibliothèque si jamais vous cédez à la curiosité !

20 février 2006

Comic Box


Le nouveau Comic Box est paru, il s'agit du quatrième numéro de ce magazine consacré à nos super-héros préférés. Au menu : du "Saudade" (la future production française sur Wolverine dans la collection Transatlantique), un entretien avec Alex Ross, le point sur Ultimate X-Men, un dossier sur Wonder Woman, un autre sur les futurs Virgin Comics, 27 planches de Cyberforce, des news en vrac, bref, 116 pages plutôt bien fournies.
C'est dense, richement illustré et les articles sont bien souvent très intéressants.
A noter aussi, toujours en bureau de presse, que la cinquième figurine Marvel Heroes est sortie, attention, pour les alsaciens et mosellans qui avaient commencé la collection, le n°5 était Tornade, cette fois c'est Magneto, à ne pas louper donc.

Marvel Premium


Le 5ème tome de la série Marvel Premium sort le mois prochain, le 22 mars précisément.

Rappelons que cette collection reprend les épisodes d'Amazing Spider-Man dans lesquels Joe Michaël Straczynski - et John Romita Jr au dessin - nous font découvrir le personnage d'Ezekiel et reviennent sur les "origines" du Tisseur. Ainsi, Spider-Man ferait partie d'une longue lignée d'êtres possédant les pouvoirs de l'araignée, pouvoirs qui d'ailleurs ne seraient pas acquis par hasard.
Entre réflexion métaphysique et plan astral, l'histoire évolue vers une remise en perspective du destin de Spider-Man. Celui-ci va affronter notamment Morlun, un inquiétant personnage se nourrissant des êtres dotés de pouvoirs de nature totémique. Cette période de l'histoire de Spidey est assez riche en changements, c'est à ce moment que Parker devient prof dans son ancienne école par exemple, mais surtout, la brave May "je-suis-à-l'article-de-la-mort-mais-bon-je-vais-tenir-le-coup-encore-quelques-années" Parker apprend enfin la vérité sur son neveu !

Petite anecdote, tous les titres des livres de cette série se termine en "ion" : Vocation, Fusion, Conversation, Confusion... on peut donc facilement imaginer les suites possibles, Munition, Ablation, Lamentation, A la recherche de Céline Dion, Tête de Fion, etc. ;o)

18 février 2006

E comme Extinction




Entre deux nouveautés, petit retour sur une parution plus ancienne : E comme Extinction, ou 13 épisodes des New X-Men publiés dans la collection Marvel Deluxe. Frank Quitely, Igor Kordey et Ethan Van Sciver illustrent un scénario, plutôt riche, de Grant Morrison.
Tout d'abord, total relook pour les persos. Finis les costumes en lycra, les X-Men cèdent à la mode Matrix avec cuir & rangers. Ce n'est qu'un détail tant ce recueil est riche. Jugez-en plutôt : un génocide de 16 millions de mutants sur Genosha, le professeur Xavier à l'article de la mort, un étrange virus à base de sentinelles, un trafic d'organes mutants, voilà une partie de ce que notre fine équipe va devoir affronter. Outre l'action et les rebondissements, il faut insister sur l'aspect psychologique, particulièrement touchant parfois, de certains personnages. Leurs défauts, leurs faiblesses et la façon dont ils peuvent les surmonter parfois, souvent dans la souffrance, en font de vrais héros, bien plus que leurs pouvoirs. Certains parallèles politiques peuvent être intéressants également même si parfois un peu caricaturaux (le sort atroce des juifs pendant la seconde guerre mondiale, la lutte du peuple noir...).
Et puis surtout, même si ce n'est pas ici qu'elle est la mieux dessinée, la présence de la magnifique et sulfureuse Emma Frost vaut à elle seule le détour. Son côté rentre-dedans, son impulsivité et son humour froid et cruel me plaisent particulièrement. Bien loin d'un manichéisme basique, elle est également profondément humaine et souvent borderline. Bref, charmante ! ;o)
Cette édition est complétée par un long speech de m'sieur Morrison himself et quelques carnets de croquis.

16 février 2006

Secret War : le final


Il aura fallu pas moins d'un an pour que l'intégralité de "Secret War" paraisse enfin en France, la 5ème partie (accompagnée de divers petits bonus et croquis) étant sortie hier.
Le S.H.I.E.L.D. découvre que divers super-vilains, utilisant des armes high-tech, sont financés par la Latverie. Nick Fury en informe le président qui souhaite surtout ne pas réagir trop violemment et passer par la voie diplomatique. Fury réunit alors un groupe de héros (Wolverine, Spidey, Daredevil, Luke Cage, Cap...) qui vont devoir agir sans autorisation officielle pour renverser le gouvernement latverien. Voilà le point de départ de la saga imaginée par Brian Michael Bendis, actuellement aux commandes des New Avengers dans Marvel Icons.
Au niveau visuel, c'est beau, magnifique même puisque peint par Gabriele Dell'Otto (un artbook lui étant consacré, "The Marvel art of Gabriele Dell'Otto", est d'ailleurs paru récemment). C'est d'ailleurs si beau que l'on se demande bien pourquoi on nous refourgue ça saucissonné dans les Marvel Mega...un Graphic Novel n'aurait pas été superflu pour accueillir cette oeuvre en grand format.
Signalons enfin la traduction, de qualité, par Nicole Duclos.

15 février 2006

Spidey & la Torche


Le Spider-Man Hors-Série n°21, sorti aujourd'hui, nous propose la mini-série de Dan Slott et Ty Templeton. On retrouve donc essentiellement, sous forme de flash-back à divers moments clés de la vie de nos héros, les frasques du Tisseur et du plus "irresponsable" des Fantastiques.
Sur le plan du dessin, c'est très moyen, bien rétro même. Si ce style convient aux premiers épisodes, censés se dérouler il y a des années, ce n'est pas forcément un régal pour les yeux. D'un point de vue scénaristique, ce n'est pas bien folichon non plus, à part l'épisode final réservant une surprise de taille qui changera les relations entre Spider-Man et Johnny Storm. Du coup, ça rattrape l'ensemble mais on est loin d'être devant la mini-série de l'année.
Niveau bouleversement, il devrait y avoir mieux dans les mois qui viennent, d'une part avec le méga crossover "House of M" qui, en plus d'avoir son propre mensuel, touchera l'essentiel des autres séries (on nous promet des changements notables, durables et étonnants), d'autre part avec "The Other", le crossover interne aux différentes séries Spider-Man (qui sera intégralement publié en France dans la revue consacrée au Tisseur).
Enfin notons, pour ceux qui avaient lancé des rumeurs de retard, que la fin de "Secret War" est bien parue aujourd'hui dans le Marvel Mega 25.

14 février 2006

Runaways


"Les fugitifs" ("Runaways") est une série parue aux US sous le label Tsunami et chez nous dans la collection Mini Monster (trop chère d'ailleurs selon moi mais bon...).
L'histoire : Un groupe de 6 ados s'ennuie ferme lors de la sempiternelle réunion de leurs parents. Ils décident, pour passer le temps, de les espionner et assistent à un meurtre ! Leurs adorables géniteurs sont en fait des criminels appartenant à une organisation nommée "le cercle". Les jeunes tentent dans un premier temps de dénoncer le crime dont ils ont été témoin mais la police ne les croit pas. Ils décident alors de s'enfuir pour échapper à leurs parents. Alors qu'ils tentent d'en apprendre plus sur le cercle, ils vont se découvrir, peu à peu, d'étranges et insoupçonnés pouvoirs...
La collection Mini Monster est spécialement destinée à faire découvrir de nouveaux personnages et des séries pouvant se lire sans connaître parfaitement au préalable l'univers Marvel. Si la série "Sentinel" (ressemblant un peu à un manga) par exemple semble plus spécifiquement destinée au jeune public, l'oeuvre de Brian K. Vaughan (scénario) et Adrian Alphona (dessin) saura, elle, contenter quasiment tous les lecteurs. Action, humour, persos attachants vite mis en place, autant d'ingrédients qui font des 18 épisodes parus en France (la suite est en cours aux US) un véritable régal pour le marvelophile toujours en quête de mets de choix. ;o)

12 février 2006

A venir...


L'astonishing X-men de ce mois est sorti hier, ce qui met un terme à la collecte des posters en plusieurs parties. On a droit, pour la énième fois, à Wolverine en couverture (décidemment, c'est la Pamela Anderson des comics celui-là !).
La semaine prochaine, sorties en vrac en bureau de presse : mardi, un X-Men hors-série, mercredi Marvel Mega (la troisième partie de Secret War) et un Spider-Man HS avec une histoire signée Dan Slott (si ça vous dit quelque chose c'est normal, c'est lui qui est aux commandes de She-Hulk en ce moment).
Le mois se terminera bien au niveau librairie également puisque après Supreme Power, c'est les Vengeurs qui reviennent dans la collection 100% Marvel.

10 février 2006

She-Hulk Monster Edition



Jennifer Walters est une avocate, jeune, délurée, fêtarde mais néanmoins brillante. Elle a une particularité : c'est la cousine de Bruce Banner (le David Douillet verdâtre US). Ce n'est d'ailleurs pas tout, suite à une transfusion de sang, la petite et timide Jen se retrouve contaminée et devient... Miss Hulk (She-Hulk en VO). A la différence de son irascible cousin, celle-ci contrôle mieux son pouvoir pourtant.

Dan Slott pour le scénario et Juan Bobillo & Paul Pelletier pour le dessin, sont les auteurs des 12 épisodes réunis dans le tout premier Marvel Monster Edition consacré à la plus sexy des peaux-vertes. C'est drôle, très second degré, blindé de guests (Spidey, Cap, Hercule, Dr Strange...) et plutôt agréable à lire dans le genre "pas sérieux du tout".
Un petit exemple ? Miss Hulk, suite à quelques déboires, picole dans un bar accompagné de Blizzard, un super-vilain raté qui se lamente sur ses échecs. Il finit même par s'écrouler par terre, ivre mort, alors que notre amie verte, elle, vu sa constitution, n'est même pas éméchée. Arrive alors un type qui souhaite l'engager dans son cabinet à la condition qu'elle plaide sous sa forme normale (elle peut choisir de se transformer ou non). Elle redevient alors Jennifer Walters, se prend les effets de l'alcool d'un coup et gerbe sur Blizzard à ses pieds en s'écroulant comme une merde. Réaction de son nouveau patron : "Ok, à lundi."
Quant à sa première affaire, il s'agit d'un recours en justice contre une société dont les mauvaises pratiques en matière de sécurité ont donné lieu à la naissance d'un super-héros... qui souhaite obtenir des dommages et intérêts pour avoir été transformé en une sorte de superman. Vous l'aurez compris, c'est complètement barré, ça tourne en dérision l'habituel monde des Héros et c'est donc réservé à ceux qui connaissent déjà bien l'univers Marvel histoire d'apprécier les références et le décalage présents ici.

09 février 2006

Le retour d'Hyperion


Il est enfin sorti aujourd'hui même et je viens de le terminer à l'instant. "Haut Commandement" nous dévoile la suite de la saga Supreme Power (dont j'ai parlé ici) et c'est du pur bonheur tellement c'est bon ! Dire que j'attends la suite avec impatience est un euphémisme décrivant très imparfaitement mon état d'esprit. En tout cas, sans dévoiler d'éléments clés, sachez que tout se met peu à peu en place, que les personnages principaux interagissent de plus en plus entre eux et que quelques surprises bien pensées sont au menu de ces 6 épisodes absolument géniaux. L'histoire tient à la fois de la politique fiction, du roman policier, de la SF et de la réflexion philosophique (plus quelques pincées d'humour et de sexe pour faire digérer le tout).
Passer à côté de cette série, même pour une personne normale (non fan de comics ;o)) serait un crime ! Et vous ne voulez pas devenir un vilain criminel pas vrai ?

08 février 2006

Les Vengeurs en DVD


Une adaptation en DA de Ultimates sort ce mois-ci en DVD aux Etats-Unis.
L'histoire : En 1945, le monde est au bord de la destruction. Les nazis lancent une de leurs armes nouvelles (une bombe atomique) sur Washington. Celle-ci est heureusement interceptée par un super-soldat connu sous le nom de Captain America. Il fait exploser le missile dans la haute atmosphère mais du coup se retrouve plongé dans les profondeurs glacées de l'atlantique nord où il va rester congelé comme un vulgaire miko pendant 60 ans (normalement, oui, il n'est donc plus consommable ;o)).
A son réveil, le monde a bien changé et les menaces qui pèsent sur lui sont pires encore. Cap va finalement prendre la tête d'une équipe spéciale composée d'hommes aux supers-pouvoirs : le millionnaire-célibataire Tony Stark (aka Iron Man, attention à ce que Marjolaine ne lui tombe pas dessus à celui-là...), Bruce Banner (aka Hulk), l'asgardien Thor, Giant Man et la Guêpe...bref un assemblage hétéroclite de gens à l'ego démesuré !
Si la version animée est aussi excellente que la série de comics, dont j'ai parlé dans ce post, ça devrait être plutôt pas mal. Vu le public visé, il y a pourtant des chances pour que l'histoire soit grandement édulcorée.

07 février 2006

X23


On a déjà pu l'apercevoir dans X-Men et le Graphic Novel NYX mais c'est dans le mensuel Wolverine que Craig Kyle & Christopher Yost nous dévoilent les origines du double génétique de Logan, la jeune X23 (dessinée par Billy Tan). Le deuxième épisode de cette saga, "Innocence perdue", laisse présager le meilleur pour la suite avec notamment un personnage de parfait salaud dont on se réjouit déjà à l'avance à l'idée qu'il se fasse hacher menu par la miss.
Pour vous donner une idée de l'histoire dans ses grandes lignes, une équipe de savants travaillent sur le projet "arme X" et tentent de créer un clone de Wolverine. A cause de difficultés techniques, ils en viennent finalement à concevoir un sujet féminin. Pour eux, x23 n'est d'ailleurs pas un être humain mais clairement une arme. Rien ne doit l'humaniser ou la rendre fragile. Malgré tout, quelques personnes, fort heureusement, vont passer outre ces odieuses consignes.
Ce n'est pas la première fois que l'on a droit à un arc à base de clone mais celui-ci est particulièrement émouvant. Pour l'anecdote, sachez que la version féminine de Logan n'a pas 3 griffes au niveau des mains mais seulement 2, la troisième étant, elle, située aux pieds. Sympa, voilà qui devrait faire des dégâts. ;o)

Spidey en tête des sondages


Je déplorais il y a quelques jours le manque d'audace de certains quant au choix des personnages dans les compositions d'équipes de héros mais les auteurs ne sont pourtant pas les seuls en cause puisque les lecteurs se révèlent finalement très frileux également (ou très attachés à leur perso fétiche suivant la façon de voir les choses). Un sondage récent sur le site US de Marvel est particulièrement révélateur : Spidey et Wolverine s'accaparent à eux seuls près de 70% des 39000 votes déjà enregistrés (Iron Man et Cap étaient tous deux hors-concours, le sondage ne concernant que les nouveaux vengeurs). Jessica Drew est 3ème avec à peine 14% et Luke Cage et Sentry suivent loin derrière avec 9% chacun.
Voilà qui pose le fameux dilemme "faut-il prendre des risques quand ne rien modifier contente le plus grand nombre ?". Il faut dire que les fans qui ronchonnent parfois devant la routine dans laquelle peuvent s'enliser certaines séries sont souvent les mêmes qui hurlent au scandale dès qu'un changement notable se profile. La polémique issue de la maintenant célèbre saga du clone dans Spider-Man est un parfait exemple. A l'époque, Marvel n'avait d'ailleurs pas vraiment géré la chose au mieux. Conscient d'avoir déçu les fans du Tisseur, ils étaient revenus sur le changement, décevant alors l'autre moitié des fans qui, eux, l'avait accepté (ou comment se mettre rapidement tout le monde à dos en deux temps trois mouvements).
En tout cas, une chose est sûre, ce n'est pas avec de tels sondages que la rédaction va se sentir subitement incitée à prendre des risques.

Les poids lourds de Marvel Icons


Le mensuel français Marvel Icons regroupe certaines des plus populaires séries US.
New Avengers
Les nouveaux Vengeurs accueillent du beau monde. Cap et Iron Man pour ce qui est des membres historiques, Spidey et Wolverine (histoire d'être certain que ça se vende), "la" fille du groupe, Jessica Drew (aka Spider-Woman) et quelques guests comme Luke Cage ou même Sentry. Le scénario, parsemé d'agréables touches d'humour, est de Brian Michael Bendis et les dessins de David Finch, autant dire que là encore la qualité est au rendez-vous. L'histoire a commencé dans le Marvel Icons 05 par une évasion massive du Raft de Ryker's Island. C'est la 6ème partie de cet arc ("Evasion", "Breakout" en VO) qui paraît ce mois-ci dans le dixième numéro du mensuel.
Captain America
Est-il encore utile de présenter notre héros réfrigéré ? Son destin est entre les mains de Ed Brubaker et Steve Epting. L'arc actuel, "Hors du temps" ("Out of time") en est également à sa 6ème partie. De l'action, du S.H.I.E.L.D. et des nazis avec un soupçon de cube cosmique : bonne recette !
Fantastic Four
Le run de Mark Waid et Mike Wieringo se termine et ils cèdent leur place à Karl Kesel et Tom Grummett dans un style légèrement moins cartoony (mais cartoony quand même et très coloré, ce qui n'est pas désagréable d'ailleurs, les 3 autres séries étant, elles, plutôt réalistes/sombres). L'épisode de ce mois, "Au pays des rêves" ("Dream fever"), se lit avec plaisir. En tout cas, pour ma part, je trouve que le changement d'auteurs a été bénéfique, reste à voir si cela va se confirmer.
Young Avengers
Et boum, vous reprendrez bien un peu de Vengeurs ? Allan Heinberg et Jim Cheung nous présentent un groupe de jeunes Vengeurs (d'où le titre, c'est bien fichu hein ?) aux prises avec Kang. Même si c'était la série qui m'inspirait le moins d'intérêt au départ, j'avoue que je m'y suis fait et que c'est plutôt bon.

Bref, ce Marvel Icons est à l'heure actuelle quasiment parfait, l'intégration de la série Iron Man à la place de Young Avengers serait peut-être un plus mais bon, n'ergotons pas.

Un nouveau costume pour le Tisseur

Suite au prochain crossover The Other (qui arrivera dans quelques mois en France), notre vieux Spidey va de nouveau changer de costume. Un costume original d'ailleurs car jaune et rouge. Explication : cette tenue a été créée par Tony Stark (alias Iron Man) qui a donc utilisé "ses" couleurs. Après la surprise passée, je dois dire que les quelques planches que j'ai vues m'ont plutôt convaincu. Pourtant, apparemment, ce n'est que du provisoire, Peter Parker devrait retrouver sa tenue traditionnelle par la suite. On peut d'ailleurs se demander pourquoi les auteurs en reviennent toujours à ce premier (et si vieux) costume dont le design est quelque peu vieillot tout de même.

06 février 2006

Figurines Marvel Heroes


Les figurines Marvel Heroes sont de nouveau disponibles à la vente en bureau de presse (dans toute la France cette fois). La Moselle et l'Alsace ont de l'avance puisque la collection avait été testée dans ces départements.
Pour l'instant, Spider-Man, Wolverine, le Dr Octopus, la Chose et Tornade sont sortis. La suivante devrait être Iron Man. Les figurines, en plomb et bénéficiant de belles finitions, sont vendues avec des fascicules détaillant chaque personnage.

05 février 2006

Jean-Christophe Lafaille...



Voilà déjà le premier post "hors-marvel". J'aurais préféré dévier du sujet à l'occasion d'un évènement plus heureux, il n'en est malheureusement rien. Jean-Christophe Lafaille était l'un de ces Héros réels qui nous font parfois rêver lorsqu'ils accomplissent leurs exploits incroyables. Cet homme, je l'ai entendu en direct lorsqu'il décrivait sa passion et les terribles sacrifices qu'elle supposait. Aujourd'hui, il n'est plus. Son message, néanmoins, demeure.
En plus de l'aventurier, c'est aujourd'hui au papa, au mari, au camarade que nous pensons.
Il est des neiges que l'on dit éternelles. Certains regards le sont aussi.

NYX ou la vie dissolue des jeunes mutants


NYX est le dernier Graphic Novel en date chez Marvel. Joe Quesada himself en signe le scénario tandis que Joshua Middleton s'occupe du dessin et de la colorisation (très belle d'ailleurs). Les deux gars ne sont évidemment pas des manchots et cela se sent. L'histoire, bien que se déroulant dans l'univers Marvel traditionnel, est réaliste, triste, parfois pathétique (les couleurs pastels tranchent d'ailleurs fort bien avec les évènements, très noirs). L'on suit ici une gamine paumée, Kiden, dont le père, policier, est mort en service lorsqu'elle était toute jeune. Depuis, elle dérive un peu, entre petites conneries, fugues et défonce. Elle manque d'ailleurs de peu de se faire descendre par un gang dans son bahut, elle n'y réchappe qu'en découvrant accidentellement son pouvoir (qui fait donc d'elle une mutante) : celui d'arrêter le temps.
Ce graphic novel est publié dans un format légèrement plus grand que ce que l'on voit d'habitude (tant mieux après tout sauf si, comme moi, votre bibliothèque est un peu courte en hauteur ;o)). Un second volume doit suivre et clôturer les aventures de Kiden et X23 (tiens, oui, elle est là aussi elle, on la retrouve d'ailleurs actuellement dans le mensuel Wolverine).
C'est glauque, c'est bon, c'est Marvel. A acheter d'office !

Supreme Power (J'en ai rêvé, Straczynski l'a fait)


Straczynski n'est pas toujours génial (il est parfois seulement bon ;o)) mais il faut reconnaître que sa série Supreme Power reste pour moi l'un des must en matière de comics modernes. Pour l'instant, 3 tomes sont parus (en librairie) dans la collection Max (une collection pour lecteurs avertis avec "explicit content", bah, ouais, c'est parfois un peu violent et y'a de temps à autre un peu de sexe, bref, c'est normal quoi, non aseptisé).
Straczynski, aidé de Gary Frank au dessin, nous raconte l'histoire de quelques individus (ayant acquis des pouvoirs) sur une terre parallèle (c'est notre terre mais pas celle de l'univers Marvel classique, autrement dit, il n'y a pas Spider-Man, les FF, les X-Men, etc.). L'armée tente bien évidemment de contrôler ces êtres pour en faire des armes secrètes, ce qui permet à l'auteur de nous livrer une intéressante réflexion sur le pouvoir et la manipulation.
Là où cela peut être doublement intéressant, c'est qu'en fait ces êtres suprêmes sont la copie quasi conforme de la JLA concurrente de chez DC Comics.
Hyperion est l'équivalent de Superman, Nighthawk celui de Batman, Princess Power est le clone de Wonder Woman, Dr Spectrum remplace Green Lantern et l'on retrouve également les versions Marvel d'Aquaman ou Flash. Tout cela est d'ailleurs fait exprès (c'est si appuyé que c'est clairement voulu). Les deux premiers volumes, "Contact" et "Jeux de pouvoir", nous dévoilent peu à peu les personnages principaux (en se focalisant tout de même surtout sur Hyperion) et l'intrigue est menée tambour battant, dans une ambiance réaliste/sombre qui convient tout à fait au propos.
Le troisième volume, "Docteur Spectrum" (de Sarah Barnes et Travel Foreman), bien que restant dans le style des précédents, est en fait une mini-série dédiée plus particulièrement au passé de Joe Ledger. Cette sorte de pause dans l'histoire nous laisse donc sur notre faim, même si cela se lit sans déplaisir.
Mais, venons-en à l'actualité, la suite de la série principale sort très prochainement, le 9 février précisément ! Et cette fois, il s'agit bien du vrai volume 3 donc (mais qui sera en fait le 4 dans cette collection). Je vous conseille très fortement de foncer dessus (ou sur les premiers si ce n'est déjà fait) car c'est sans conteste l'une des plus belles et intelligentes séries du moment, loin des clichés et du manichéisme habituel dans ce domaine.

04 février 2006

Wolverine Saudade : crainte transatlantique

En ce moment, les amateurs de comics que nous sommes se mangent du Logan à toutes les sauces. Celui-ci est présent dans trois équipes X-Men (Uncanny, Astonishing et New X-Men), sa propre série et plus récemment New Avengers ! Voilà un emploi du temps plutôt chargé pour le nabot poilu (notez que je n'ai rien contre lui mais il existe un tel foisonnement de personnages chez Marvel qu'un tel manque d'originalité fait peine à voir). Mais bon, passons au sujet principal de cet article : la gamme Transatlantique.
Car non content de jouer des griffes dans moult séries régulières, Wolverine est maintenant au centre du prochain album purement européen (français même) de Marvel.
Là, on a le droit d'être inquiet. La dernière production Transatlantique (italienne cette fois) mettait en scène Spider-Man dans "Le secret du verre", un album bâclé de 22 planches dans le style...Spirou ! Autant dire que ça surprenait un peu. Les premiers extraits (en noir & blanc) de Saudade viennent, eux, d'être publiés dans le Wolverine 145 de ce mois-ci, et du coup...me voilà un peu rassuré. Même si le dessin n'est pas - loin de là - ce qui se fait de mieux en ce moment, on est loin du style franco-belge de l'album précédent. A voir donc. Mais cela n'empêche évidemment pas de s'interroger sur la surexploitation du héros canadien. Les responsables éditoriaux vont me dire "on utilise les persos qui font vendre", certes, mais si certains autres étaient employés à bon escient, dépoussiérés, intégrés à des intrigues dignes de ce nom, nul doute qu'ils deviendraient tout aussi populaires. Lorsque l'on met en scène des super-héros, il est dommage de ne pas faire soi-même preuve d'un tout petit peu plus d'audace.
Bon, on reviendra sur Saudade à sa sortie, d'ici là, Wolvie est également très présent dans...le Marvel Knights : Spider-Man de ce mois. Décidemment...

03 février 2006

Marvel Deluxe : Ultimates


Quoi de mieux pour continuer ce blog qu'un petit mot sur la première saison de Ultimates sortie récemment chez Marvel Deluxe ? Tout d'abord, sachez que cette nouvelle équipe de héros est la version Ultimate des légendaires Vengeurs. L'on y retrouve donc Captain America, Thor ou encore Iron Man.
Marc Millar est au scénario tandis que l'excellent Brian Hitch se charge du dessin.
Cette série est intelligente, inventive, captivante, bref en un mot : immanquable.
Si les personnages restent plus ou moins dans la lignée de ce que l'on connaissait, Millar les modernise habilement tout en les plongeant au centre de l'actualité récente (Thor notamment, devenu un insupportable alter-mondialiste). La vie privée de nos héros n'est pas en reste, la scène de ménage entre Hank Pym (Giant Man) et Janet Van Dyne (sa noble compagne connue également sous le nom de Guêpe) est à elle seule un vrai petit morceau d'anthologie. Il faut dire que lorsque l'on a des pouvoirs, les plus petites brouilles peuvent faire des dégâts. ;o)
Le tandem Millar/Hitch reste aux commandes de la seconde saison des Ultimates qui parait en bureau de presse dans le bimestriel éponyme.

02 février 2006

Spider-Man : le point sur les séries


La sortie du numéro 73 de Spider-Man (version II) me permet à la fois d'ouvrir ce blog mais également d'en profiter pour faire un petit point sur les séries présentes dans ce mensuel.

Amazing Spider-Man
Voilà qui tombe bien, l'arc "A fleur de peau" est terminé. J.M. Straczynski reste au scénario et Mike Deodato au dessin. Il y a du changement dans l'air puisque dans l'épisode de ce mois, "Sortir de l'ombre", Parker, son épouse et l'increvable Tante May foncent habiter dans la tour des Vengeurs (bah, oui, pour ceux qui ont suivi dans Marvel Icons, Parker est maintenant membre des New Avengers et pote avec Tony Stark) après l'incendie de leur appartement. De plus, l'Hydra, en pleine réorganisation, refait parler d'elle dans une scène finale plutôt bien fichue.
Marvel Knights : Spider-Man
Là encore, l'arc "Le dernier combat" est achevé, tant mieux serais-je tenté de dire vu que ce n'était ni très passionnant ni foncièrement original. Ici, Marc Millar cède la place à Réginald Hudlin au scénario tandis que Terry & Rachel Dodson passent la main à Billy Tan en ce qui concerne le dessin. "Wild Blue Yonder" (c'est le titre de l'épisode, horriblement traduit par "Un américain pus jus"...) est dans la lignée du déménagement des Parker mais surtout, il introduit habilement un personnage de journaliste, plutôt balèze, qui fait bigrement penser à un certain supermachin de la concurrence. Joli clin d'oeil.
Hudlin semble plutôt en forme puisqu'il commence à titiller Parker à l'aide de ce brave Wolverine qui tourne autour de MJ. Un entraînement à la fin de l'épisode tourne même à l'effusion de sang entre le Monte-en-l'air et Logan ! Un peu de frais après un arc très moyen, voilà qui est fort bien vu.
Spectacular Spider-Man
Samm Barnes (proche de Straczynski) continue "L'histoire de Sarah" (épisode 4) avec Scott Eaton au dessin. Pour l'anecdote, cela se passe à Paris. Un Paris plutôt joliment dessiné d'ailleurs. Pas grand chose à dire de plus, les deux séries précédentes bougent plus en ce moment.
Marvel Team-Up
Après la controversée Spider-Girl ou Venom, c'est maintenant cette série qui clôt le mensuel. Bon, pourquoi pas mais je pense personnellement qu'Araña aurait eu plus sa place. Non seulement c'est très bon visuellement mais surtout, cela permettait de renouer avec la fameuse société secrète de l'araignée d'Ezekiel (dont on peut relire l'histoire d'ailleurs dans la collection Marvel Premium). En tout cas, c'est dans l'immédiat la seule série "virable" si l'on veut mettre une autre on-going. Rien n'est moins sûr d'ailleurs puisqu'il n'est pas impossible que Panini opte pour un deuxième Hors-Série en ce qui concerne la suite d'Araña.