15 janvier 2007

Mary Jane version kids

La collection Marvel Kids paraissant en librairie vise spécialement le jeune public et reprend les titres publiés aux Etats-Unis sous le label Marvel Age. Si le premier tome consacré à Spider-Man s'inspirait des histoires des années 60 en réactualisant le dessin, le troisième volume accueille, lui, une production récente mettant Mary Jane Watson en vedette.

Bien entendu, Marvel vise ici un public jeune et essentiellement féminin, il n'en fallait pas plus pour que certains parlent de tentative de "shojo" à la sauce US. Je vois mal en quoi cela pourrait être comparable, les japonais n'ayant pas, à mon sens, inventé la littérature pour jeunes filles tout de même. Et puis, c'est en couleur et ça se lit à l'endroit, ouf, on reste donc dans le comic traditionnel. ;o)
Je plaisante sur le sens de lecture mais je trouve sincèrement que publier des Manga "à l'envers" est une idiotie finie résultant d'une fausse bonne idée snobinarde respectant, soi-disant, l'oeuvre originale. Pour respecter pleinement l'oeuvre, il serait plus judicieux de la lire dans la langue d'origine, mais comme peu de gens vont apprendre le japonais (ce qui se comprend tout de même), on leur laisse faire "comme si" en les obligeant à lire de droite à gauche. Cela réduit très nettement le confort de lecture et du coup, cela ne respecte vraiment plus l'oeuvre, une bonne traduction étant forcément une adaptation et non pas une sorte de respect exagéré et frileux. Ce que demande un auteur, c'est d'être compris par le lecteur, c'est le toucher au travers de ses histoires et de ses personnages, certainement pas le torturer en l'obligeant à lire dans un sens qui n'est pas naturel pour lui. Enfin bon, j'arrête là mes digressions, revenons-en à MJ.

Donc, le volume 3 de Spider-Man en Marvel Kids est en fait le volume 1 VF de Mary Jane. Déjà, c'est pratique comme numérotation hein, on sent l'inimitable "Panini Touch". Le scénario est de Sean McKeever (dont je ne connais, pour ma part, que le seul travail sur l'adaptation du film Elektra en Marvel Mega HS) et le dessin de Takeshi Miyazawa. Ah ben merde, c'est vrai alors que c'est un shojo ?? Non, je plaisante, on lui a collé quand même un encreur et une coloriste (re-ouf !). Mais plutôt que de nous demander si Marvel veut surfer sur la mode Manga, ne serait-ce que par le patronyme de ses dessinateurs, voyons si ce Mary Jane Homecoming tient la route. L'histoire tout d'abord. Pas de sombre complot ou de vilains à super-pouvoirs ici mais plutôt des problèmes d'adolescents. Flirts, études, petits boulots, brouilles et réconciliations, c'est léger mais pas pour autant gnangnan, le tout tournant autour de MJ, Liz Allen, Flash Thompson et Harry Osborn. Les apparitions de Spidey (ou même de Peter Parker) sont très peu nombreuses mais assez drôles. Le dessin maintenant. Eh bien là encore, c'est plutôt réussi. Le style convient bien à l'histoire et au public visé, les couleurs sont sympa, le tout donne une ambiance agréable.

Le prix est de 6,80€ (pour environ 132 planches + les covers), voilà un bon moyen d'initier votre petite fille au monde Marvellien sans la traumatiser d'entrée avec un Carnage ou un Fatalis, et, très franchement, si l'envie vous prenait de l'acheter pour vous, sachez que cela fera une agréable récréation entre deux histoires plus sombres et "adultes".