02 août 2007

En route pour le combat final

C'est déjà l'avant dernier épisode de Civil War qui est sorti hier dans les kiosques ! Mince alors, déjà 6 mois que l'univers Marvel est en guerre avec d'un côté les pro-recensement, fidèles au gouvernement, et de l'autre les résistants avec à leur tête Captain America.
Mais si cette série s'achève bientôt, ses conséquences n'en ont pas fini de bouleverser la vie de nos héros.

Très bon épisode donc, encore une fois, avec notamment un Punisher plus vrai que nature et toujours aussi expéditif. La prison de la zone négative continue à être le centre d'intérêt principal pour les rebelles qui souhaitent libérer les leurs avant l'affrontement final qui se profile très sérieusement (ça en fait des surhumains au m²).
Il y a encore un truc amusant dans l'édito de Christian Grasse (ça devient une habitude hein ?). Il se vante du fait que Panini ait publié la saga en sept mois alors qu'aux Etats-Unis, celle-ci s'est étalée sur neuf à cause du retard pris par McNiven pour les dessins (en général, on fait alors appel à un autre artiste le temps d'un épisode mais dans ce cas précis, Marvel a préféré différer la sortie des opus 6 & 7 d'un mois chacun plutôt que de changer de dessinateur). Bref, donc, une fois que l'on reçoit le produit fini et que l'on n'a pas à s'embarrasser du travail éditorial et de la coordination des équipes créatives, en quoi est-ce un exploit de publier un arc au rythme d'un épisode par mois ?
Faudra qu'on m'explique... il ne restait plus qu'à les traduire, mal en plus la plupart du temps (citons par exemple la confusion entre Johnny Storm (la Torche) et Storm (Tornade) alors que cette dernière n'avait rien à faire dans l'histoire (cf 2ème planche de l'épisode du mois dernier)... on se demande si les traducteurs lisent réellement les histoires, j'ai l'impression que si on leur donnait à la place une revue sur le jardinage, ils ne s'en rendraient même pas compte).

Bon revenons à notre Civil War #6, suite également de The Accused qui prend une tournure tout à fait inattendue. Quoique, pour ceux qui ont lu un certain article consacré à Baldwin, ils doivent déjà se douter un peu de la tournure des évènements. Les dessins de Lieber ne sont pas franchement au top (il était en retard aussi ou quoi ?), Maria Hill a parfois une de ces tronches (par exemple sur la 2ème case de la 5ème planche de The Accused) ! Suite également de Sleeper Cell avec un court épisode consacré essentiellement à l'interrogatoire de Osborn après son carton sur l'émissaire atlante. On notera la référence évidente à Hannibal Lecter.

Voilà... oh, eh, vous savez quoi ? J'ai accompli l'exploit de chroniquer Civil War en sept mois alors que tous les blogs US l'ont fait en neuf. On est vraiment trop fort de ce côté-ci de l'Atlantique ! ;o)