28 août 2007

Verte lueur et sales bestioles

Le mois dernier sortait, dans la collection Reservoir Gods des éditions Wetta, Green Lantern VS Aliens, une nouvelle tentative de rapprochement entre les héros de DC et Dark Horse.

Tout d'abord, pour les novices, sachez qu'un Green Lantern est une sorte de protecteur de l'univers, tirant ses pouvoirs d'un anneau magique. Le premier humain à atteindre ce rang fut Hal Jordan. Ce dernier eut naguère à affronter des Aliens mais, refusant d'exterminer l'espèce, il les isola sur une planète inhabitée. Tout irait pour le mieux si un cargo spatial n'avait pas la mauvaise idée, longtemps plus tard, de s'y écraser, livrant l'équipage à la voracité des créatures.
Le seul Green Lantern actuel, Kyle Rayner, est alors contacté pour venir en aide aux rescapés.

Le scénario est de Ron Marz. Si ça vous dit quelque chose, c'est normal étant donné que c'est également lui qui avait signé les Batman/Aliens parus chez Semic. Les dessins sont de Rick Leonardi.
L'histoire est moins simpliste qu'il n'y paraît au premier abord. Quelques petites touches d'humour, des références subtiles à la trilogie Alien (celle du cinéma) et une révélation inattendue sur l'un des personnages font que tout cela se lit sans déplaisir.
Le point faible reste sans doute le graphisme. Il n'est pas moche, loin de là, mais les décors manquent de détails et la colorisation, trop vive et sans réelles nuances, nuit à l'ambiance et nous ramène tout droit aux années 90. Absence également d'effets gore, même les cages thoraciques "ouvertes" par les aliens sont ultra aseptisées et ne rendent en rien l'aspect horrible de leur mode de reproduction. Un peu dommage mais clairement tout public.
La traduction française, sans être parfaite, n'est pas plus mauvaise que celles auxquelles nous sommes habitués chez les petits pains grillés. ;o)

Les éditions Wetta prévoient également la publication d'un Superman VS Aliens ainsi que la sortie, le mois prochain, du crossover Aliens VS Predator VS Terminator.