15 septembre 2007

Liés en Guerre

La première partie de la saga servant d'introduction au prochain gros évènement Marvel est enfin sortie en Monster Edition. On y retrouve un Hulk gladiateur sur une planète hostile mais culturellement riche. Bienvenue dans Planet Hulk !

Il pensait qu'ils étaient ses amis mais eux pensaient qu'il était un monstre. Une menace. Alors, ils l'ont banni. C'est ainsi que Hulk, expédié dans l'espace sur décision des Illuminati, échoue sur un monde technologiquement avancé mais culturellement proche de l'ancien empire romain. On y pratique notamment les jeux du cirque et Hulk, surnommé la Balafre Verte, fait un parfait guerrier pour divertir les foules.
Il n'est d'ailleurs pas seul, on va notamment lui associer un insecte au destin étonnant, un homme de pierre, une Ombre déchue et même un Brood. Bientôt, les victoires de l'équipe se transforment en légende. Les parias grondent. Il ne leur manquait qu'un cri pour se lever...

Hulk en Spartacus des aliens opprimés, il fallait oser. C'est ce que Greg Pak (au scénario) et Carlos Pagulayan (au dessin) ont fait avec une rare intelligence et un indéniable talent. Un autre scénariste, Peter David, a travaillé sur les épisodes présents dans ce recueil (les deux derniers sont des one-shots indépendants) ainsi que pas mal d'autres dessinateurs dont Aaron Lopresti, Jae Lee ou encore Michael Avon Oeming.

Tout, dans cette histoire, sonne juste et est parfaitement pensé. Des personnages extraterrestres pour le moins originaux mais jamais ridicules, des civilisations crédibles possédant des coutumes, légendes et technologies fascinantes, une situation dramatique qui monte crescendo, bref, une pure merveille. L'ambiance elle-même est plus proche du peplum que de la saga cosmique. A travers les aventures d'un Hulk trahi, ivre de rage et de souffrance, ce sont les péripéties d'un groupe hétéroclite que nous suivons. Les personnages qui le composent, malgré leurs différences profondes, sont particulièrement unis car, comme ils le disent si joliment, ils sont liés en guerre, à jamais frères et solidaires dans la lutte, quelle que soit son âpreté. Ou comment des monstres se découvrent un code d'honneur qui fait d'eux non plus des gladiateurs destinés à apaiser les tensions sociales mais bien des guerriers, nobles et chevaleresques, animés par un idéal, une foi presque : combattre les uns pour les autres.
Que dire des ennemis ? Le Roi Rouge d'abord, empereur mégalomane et cruel n'hésitant pas à massacrer ses propres troupes, est délicieusement haïssable. Les Piques restent longtemps une énigme avant que l'on ne découvre quelle menace ces spores représentent réellement. Quant à l'Ombre de l'empereur, loyale stratège liée par un serment qu'elle ne peut briser, elle est aussi redoutable à elle seule qu'une armée de Gardes Crânes.

Voici donc un récit incontournable, même pour les lecteurs qui, en général, n'apprécient pas le monstre vert. A elles seules, les différentes races ou castes présentes ici (Piques, insectes, Ombres...) pourraient facilement inspirer l'univers d'un jeu de rôles tant leur monde est crédible et passionnant.
Epique, furieuse, la saga Planet Hulk nous plonge dans un maelström d'acier, de sang et de sentiments. Ne soyez pas les seuls à ne pas connaître la fabuleuse légende de la Balafre Verte qui, un jour, osa défier le Roi Rouge et fit des esclaves des êtres libres !

"Des signes sur des signes, montrant le chemin. Comment ne pourrions-nous croire ? Ce sont les jours du fils de Sakaar, qui sera notre salut, ou du destructeur des mondes, qui sera notre perte. Mais le prophète nous a dit de chercher en nous le fils de Sakaar. Dans nos coeurs. De nos mains. Par notre sang. Il n'y a ni destin ni apocalypse annoncée. Nous faisons notre propre choix. Nous sauver ou nous détruire nous-mêmes."
Hiroim le Honteux, Ombre de Guerre et Prêtre du Saka.



* Une autre cover de la saga *
* Le trailer du site Marvel *



ps : ajout de la superbe Medusa dans les figurines Marvel.