01 octobre 2007

Ingérences

Fin septembre paraissait le X-Men Extra #64 contenant la suite de la série Black Panther. Voyons ce que nous réserve l'un des épilogues de Civil War.

Tout a commencé par le mariage de Tornade et Black Panther qui, par la suite et en tant que souverains du Wakanda, ont entamé une tournée diplomatique à travers le monde et se terminant aux Etats-Unis où la situation est extrêmement tendue à cause du soutien de T'challa aux rebelles anti-recensement.
C'est donc la suite directe de ces évènements qui est contée ici dans ces 4 épisodes de la série régulière Black Panther. L'on retrouve Reginald Hudlin au scénario et une petite valse des dessinateurs puisqu'ils sont trois à oeuvrer ici : Koi Turnbull (ce nom à lui seul est une incitation aux pires jeux de mots "Beresques" ;o)), Francis Portela et Manuel Garcia.

Cette histoire se situe avant et un peu après la reddition de Cap. Elle est particulièrement axée contre le recensement, parfois même jusqu'à l'indécence lorsqu'un personnage compare un simple hélicoptère de surveillance à la...Gestapo ! Inculture crasse du scénariste ou simple volonté de miser sur la surenchère ? En tout cas, Hudlin, tout comme Millar, se fiche pas mal du "whose side are you on ?" initial et impose ses propres choix au lecteur grâce à un manichéisme simpliste qui diminue bien fortement l'intérêt de ces péripéties.
Un évènement notable cependant : l'épisode final dévoile ce qu'il advient des FF et recompose même une équipe provisoire.

Le speech d'Olivier Jalabert est bien dans la ligne paninienne habituelle. Alors qu'il affirme que Panini lutte contre les spoilers (première nouvelle, il ne doit pas souvent lire les éditos de C. Grasse), Jalabert s'arrange finalement pour dévoiler des infos importantes sur les publications à venir. Mieux encore, alors qu'il veut expliquer la signification du terme "cliffhanger", il se contente de piocher la définition, mot pour mot, sur Wikipedia (en l'annonçant d'ailleurs hein, il trouve ça normal). Ou comment remplir un bon quart de sa page rédactionnelle sans...rien rédiger soi-même (une façon de faire qui serait jugée inacceptable sur le Net et qui est encore plus difficilement compréhensible dans le cadre d'un travail rémunéré).

Le prochain X-Men Extra accueillera First Class, une saga basée sur des aventures se déroulant dans le passé, lors de la formation de la première équipe mutante de Xavier.

;o)