16 avril 2008

La dernière provocation des New Warriors

Le Marvel Icons hors série #13, arrivé ce matin dans nos kiosques, s'intitule "Provocation" et met en scène le retour des New Warriors version post-Stamford.

Une nouvelle équipe de héros non recensés fait parler d'elle à New York. Des jeunes ayant pris le parti de l'illégalité et luttant contre l'Initiative de Tony Stark. Comble de la provocation, ils prennent même le nom de New Warriors, le groupe à l'origine de la promulgation de la loi qu'ils combattent (et de la guerre civile qui a suivi).
Mais qui est ce Night Trasher revenu, en apparence, d'entre les morts ? Et si quelqu'un, dans l'ombre, les manipulait tous ?

Les six épisodes regroupés ici sont scénarisés par Kevin Grevioux (un scénariste issu du monde du cinéma) et dessinés par Paco Medina. C'est visuellement très bien fait, avec une colorisation des plus réussies. Du point de vue de l'histoire, on sent l'influence cinématographique, notamment en ce qui concerne les flics et leurs répliques (les vannes entre collègues ou certaines expressions très typées) ou encore la traditionnelle fausse piste, presque un passage obligé de polar classique mais parfaitement maîtrisé. L'une des covers parodie même l'affiche de Usual Suspects (dommage, à ce sujet, que Nic Klein, le cover artist, ne nous fasse pas une Sofia Mantega aussi jolie que celle de Medina).

En fait de New Warriors, l'on retrouve surtout ici d'anciens mutants ayant perdu leurs pouvoirs depuis le Jour M. Bec (méconnaissable, forcément, ce qui n'est pas un mal), Jubilé ou Stacy X font, entre autres, partie du casting. Parallèlement à leurs agissements, c'est surtout à une enquête de police que nous assistons, avec une ambiance de conspiration gouvernementale qui donne au tout une saveur "Frontline". D'ailleurs, Sally Floyd et Ben Urich, les deux reporters, font même une petite apparition.
Cette mini-série constitue une histoire complète et nous offre même une petite révélation finale à la clé.

Voilà une saga qui s'inscrit tout à fait dans l'ambiance paranoïaque de l'après Civil War. Cette nouvelle équipe, plutôt "engagée", est moins séduisante que les jeunes de l'Initiative ou que les Runaways mais elle gagne en références ce qu'elle perd en fraîcheur.
Pour 5,60 €, voilà un très bon polar super-héroïque qui devrait tenter pas mal de lecteurs.