04 juin 2008

Paranoïa

Le Marvel Icons #38, sorti aujourd'hui, contient les quatre séries habituelles et, alors que d'autres publications sont en plein WWH, nous titille avec du Secret Invasion avant l'heure.

Ce sont les New Avengers de Bendis et Yu qui ouvrent le bal. Après la mort d'Elektra, et la découverte que cette dernière était en fait un skrull, la paranoïa s'installe peu à peu au sein du groupe. Le fait que Spider-Woman se soit barrée avec le corps (d'Elektra) pour aller le montrer à Tony Stark n'arrange rien.
Christian Grasse nous dit que l'on découvrira les prémices de Secret Invasion en février prochain, il serait pourtant bon de suivre certaines séries dès maintenant tant il est clair que l'on est déjà rentré dans l'histoire et, surtout, dans l'ambiance de suspicion qui en découle. Luke Cage semble être le plus atteint pour l'instant mais il est vrai que ses "doutes" sont bien amenés. Que peut bien cacher l'attitude de Spidey, d'abord aux côtés de Stark pendant la guerre civile puis rejoignant subitement l'autre camp ? Et Jessica Jones ? Elle a tellement changé depuis quelques temps, restant en retrait, maîtrisant son penchant pour l'alcool et les rencontres d'un soir...
Oui, Cage en vient même à avoir des doutes sur sa propre compagne ! N'importe qui peut mentir mais surtout beaucoup ont eu un comportement pour le moins étrange ces derniers temps. Le doute commence en tout cas à s'installer et Bendis nous offre diverses pistes (valables ou non) permettant déjà de faire les pires suppositions.

Le Captain America de Brubaker et Epting est plutôt bon mais il n'y a pas grand-chose à en dire pour l'instant. On reste sur une vengeance du Soldat de l'Hiver qui piétine un peu et sur les ricanements de Crâne Rouge. Le découpage en petits chapitres très courts a tout de même le mérite de mettre, presque artificiellement, du rythme dans une histoire qui peine à progresser.
Typique d'une saga qui gagnerait largement à être lue plutôt en TPB qu'en épisodes mensuels.

Nouveaux ennuis, orchestrés par les frères Knauff, pour Iron Man. Alors que l'Initiative semble montrer ses limites, Tony est encore hanté par l'image d'un Captain America dont il ne peut accepter la mort. Les très beaux dessins de Roberto de la Torre viennent compléter un début d'arc qui semble prometteur et qui permet (comme toujours avec les Knauff depuis CW) de rendre à Stark son côté humain (on peut en apprendre plus sur leur travail dans le Civil War Companion, chroniqué ici).

Et on termine par Fantastic Four, la série la plus colorée (et la moins "réaliste" si l'on peut dire) du lot. McDuffie et Pelletier ont tout de même le mérite de nous montrer une Jane/Susan Richards qui a bien changé avec les années. Fini le temps où elle n'était que la cinquième roue - invisible - du carrosse. McNiven nous l'avait montré sexy en diable, nous savions, depuis Civil War, qu'elle était indépendante et forte de caractère, la voici presque féroce et implacable ! Reste une intrigue "larger than life" qui ravira les fans du groupe mais s'autoparodie presque par son ampleur (et son résultat évident).

Une bonne fournée, sans what if ou one-shot ou séance de diapositives sur les vacances de Jarvis. ;o)

ps : et après cette entrée, il vous est possible de déguster le cinquième tome VF de The Walking Dead, publié chez Delcourt et maintenant disponible.