30 juillet 2008

L'ile des damnés

L'avant-dernier des Incontournables Marvel est disponible et est dédié au Punisher. On flingue mais dans la bonne humeur.

On ouvre le bal avec le fascicule qui contient un épisode de Garth Ennis (scénario) et Tom Mandrake (dessin). Elektra y joue les guest star et s'offre quelques jolis dépeçages qui valent le coup d'oeil. Du coup, le Frankie tombe sous le charme de la donzelle. Comme quoi, l'envie de tuer son prochain, ça rapproche.

Le livre contient six épisodes qui, évidemment, avaient déjà été publiés (on commence à avoir l'habitude). Il s'agit cette fois du début de la sixième série du Punisher, début que vous pouviez déjà retrouver dans le volume #4 des 100% Marvel consacrés à Castle (qui a pour titre L'île des damnés).
Ennis reste au scénario mais c'est son compère Steve Dillon qui le rejoint pour s'occuper de la partie graphique. Si vous n'avez jamais lu cette histoire, vous pouvez foncer les yeux fermés (c'est une image hein, si vous devez aller dans un kiosque, regardez où vous allez, même si vous connaissez bien le chemin (je précise pour les gens qui écrivent des courriers à Panini pour les remercier de leur "boulot", ces lecteurs ne me semblant pas en mesure de distinguer plaisanterie et choses sérieuses)).

Alors, pour vous dire tout de même en quoi consiste l'intrigue, le Punisher va aller faire le ménage sur Grand Nixon Island, un petit coin du Pacifique Sud où se regroupent mercenaires, criminels et frappadingues en tout genre en attendant que l'on fasse appel à leurs services. Et l'ami Frank, autant le dire, se débrouille aussi bien dans la jungle qu'en milieu urbain. Face à lui, quelques surprises comme une brute répondant au doux nom de "russe" et qui se trouve affublé d'un corps de femme (cf scène #60 du bêtisier) après avoir été tué une première fois par le Punisher. Soap, le contact de Castle dans la police, vient aussi apporter sa petite touche d'humour (cf scène #31 du bêtisier, la scène en elle-même n'est pas présente dans cette histoire mais c'est ici qu'il rencontre la femme évoquée dans le résumé et qui est très probablement sa propre mère). On peut signaler aussi une brève apparition de Spidey au début de l'aventure.

Voilà une bonne fournée qui permettra aux nouveaux lecteurs de découvrir le Punisher mais qui obligera les collectionneurs à racheter, encore une fois, un matériel surexploité.

"Neuf millimètres. Je ne suis jamais plus loin que ça."
Frank Castle.