27 août 2008

Quand Sally rencontre Hulky

Le deuxième et dernier World War Hulk hors série, sorti aujourd'hui, permet d'offrir à la saga une conclusion plus accrocheuse que celle de la série principale. Quelques planches humoristiques complètent la revue.

Paul Jenkins (cf l'article récent sur sa série Révélations) avait déjà prouvé, dans son Civil War Frontline, qu'il était particulièrement doué pour offrir, des héros, une vision différente, plus "normale" en quelque sorte. Il récidive ici en compagnie de Ramon Bachs au dessin.
L'on retrouve bien sûr Sally Floyd et Ben Urich, les deux journalistes plongés dans la zone de guerre qu'est devenue Manhattan. Ils parcourent les rues jonchées de débris, se déplacent d'incendies en explosions et finissent par maudire ces encapés qui se battent sans se soucier des conséquences. Et les conséquences de la guerre en général, Jenkins nous les montre avec une grande humanité, sans jamais en faire trop et tomber dans la facilité. L'image de ce New York à la Jenkins est à la fois forte et triste. Sally et Ben y observent, pêle-mêle, les profiteurs, les réfugiés, les occupants, les blessés et les morts...et l'homme de la rue, le simple quidam anonyme qui retrouve sa maison détruite et sa vie envolée.
L'auteur, en nous montrant les petits drames à l'intérieur de l'évènement, souvent trop gigantesque pour laisser de la place aux "petites gens", parvient à insuffler un réalisme et une force qui manquaient grandement à World War Hulk. Quand à Sally, c'est un vrai plaisir de la retrouver tant l'écriture de ce personnage est parfaite, jusque dans ses failles.

"Il était là...Daredevil, l'homme sans peur...il ne pouvait pas descendre les aider parce qu'il avait refusé de se faire recenser. Et qu'est-ce qu'il aurait pu faire ? Aider à reconstruire cette maison qu'il avait promis de protéger et salir son joli costume rouge ? Il restait assis là. Comme s'il attendait que je lui fasse le V de la victoire parce qu'au moins les gosses étaient en vie.
J'ai utilisé un doigt de moins."
Sally Floyd, reporter, sous la plume de Paul Jenkins

Outre la fin des tribulations de notre duo de reporters, cet hors série comprend également le one-shot WWH : Aftersmash de Greg Pak et Rafa Sandoval. On y retrouve Misty Knight, Hercules, le neveu du défunt Goliath ou encore Spidey et Luke Cage. L'ensemble est anecdotique, d'autant que certains évènements auxquels il est fait référence sont inconnus du public français, la série Heroes for Hire n'étant pas publiée en VF.
Enfin, on termine avec quatre War is Heck, des épisodes humoristiques de deux planches chacun. Au menu, un Jenkins qui se moque de l'état de Rhode Island, n'arrivant pas à trouver une équipe de héros souhaitant le représenter au sein de l'Initiative, ou encore une liste de 10 "bonnes raisons" de haïr Sally Floyd. Sympa et bourré d'auto dérision. ;o)

Un Frontline excellent et digne de supplanter la conclusion, fort peu convaincante en comparaison, de Greg Pak.

----------------------------------------

ps : l'ami Vance m'a fait l'honneur de me décerner une Plume de Cristal. Il s'agit d'une sympathique "récompense" attribuée par les internautes aux auteurs et blogueurs qu'ils estiment. Le but de la manoeuvre est aussi, lorsque l'on a été primé, d'attribuer soi-même sept Plumes, ce qui permet de faire découvrir des sites ou des gens dont on ne parle pas souvent (surtout dans un contexte marvellien dans mon cas). Je m'acquitte donc avec joie de cette tâche et en profite pour remercier Vance pour les mots fort gentils qu'il a utilisés sur son blog pour parler de ma modeste contribution à l'univers des comics. ;o)
Etre des passionnés ne nous rend pas meilleurs, mais j'ai la conviction que cette petite étincelle à l'intérieur de nos vieilles carcasses éclaire, à défaut du monde, un peu nos pas. C'est une folie vertueuse qu'il faut préserver. Un moment d'égarement sympathique. Une vision enfantine, naïve et belle qu'il faut parfois retrouver, en nous ou chez les autres, afin de ne pas subir la grisaille imposée. Afin de continuer à sourire sous la pluie et de voir les couleurs du paysage à la nuit tombée...plus que le pouvoir de l'esprit, c'est là le pouvoir des Mots.

Je décerne donc très officiellement une Plume de Cristal à (l'ordre n'a pas d'importance et ne fait pas office de classement) :

Susana et son blog Sur un nuage. Cette amie, connue à la lointaine époque où je traînais sur l'IRC, est à la fois hôtesse (charmante d'ailleurs) dans une grande compagnie aérienne mais aussi pilote privé et auteur. Elle a retranscris, d'une manière magnifique, ses anecdotes de vol et sa passion du ciel dans un livre que je vous recommande, "Mon bonheur est dans le ciel", paru aux éditions Ankidoo. De magnifiques photos illustrent en plus l'ouvrage. N'hésitez pas à lire ses billets sur son blog, ils sont passionnants et rédigés avec une grande qualité d'écriture qui reflète une non moins grande qualité d'âme.

Tepepa et son blog dédié aux westerns. A dire vrai, je suis moins fan des cowboys et du far west que de la façon qu'à Tep d'en parler, avec un humour et un style bien à lui (on se doutait qu'il ne les avait pas volés de toute façon, elle ne veut rien dire cette phrase !). Quelqu'un qui, a lui seul, ringardise la plupart des "critiques" que l'on peut lire dans les magazines dits sérieux. Un colt, du whisky et du crottin de cheval, il n'en faut pas plus pour être heureux ! ;o)

Ced et son blog. Un auteur de BD qui n'hésite pas, très régulièrement, à faire profiter les internautes de planches originales et drôles. Il dénonce aussi très régulièrement des injustices et autres idées reçues, comme le mauvais temps en Bretagne. ;o)

Abandonned Places est un peu un cas à part. L'auteur de ce site est pilote également mais cette fois, ce n'est pas sa passion pour le ciel qui est à l'honneur mais son inclinaison à prendre des photos dans des endroits hautement improbables, comme des usines désaffectées. L'auteur est belge, le site en anglais, mais de toute façon, les mots ici s'effacent pour faire place à la force et la poésie des images. L'on peut se perdre pendant des heures dans ces galeries étonnantes. Un oeil aussi talentueux vaut bien une plume. A découvrir...

La fascinante vie de Harry Covert vous décrit en fait les coulisses du merveilleux monde du journalisme. Instructif même si pas encore assez corrosif à mon goût (cette corporation mérite tellement de coups de pied au cul que personne ne le sera jamais assez de toute façon). ;o)

Le blog de Gromovar permet de délaisser les comics pour un temps afin de plonger dans les livres, sans images à l'intérieur. De la SF au polar en passant par des ouvrages plus surprenants et "sérieux", l'auteur du blog nous entraîne dans sa pile (de livres) et ses impressions. Une vraie bonne adresse du Net et une source appréciable d'idées de lecture.

Le Creepblog de Valérie. Bon, ok, ce n'est plus mis à jour depuis un moment mais elle m'a assuré, il y a peu de temps, qu'elle allait s'y atteler de nouveau. Une fille qui est jolie, sympa et qui en plus aime les morts-vivants, ça ne court pas les rues ! On l'a trouvée pour vous ! ;o)

pps : je précise que je n'ai volontairement pas adressé de Plumes aux blogs qui étaient trop proches du mien (ayant donc pour sujet les comics ou faisant partie du cercle des Illuminati) afin de mettre en lumière des sujets différents de ceux que l'on s'attend à trouver ici.