19 août 2008

Un souverain végétal, un raton laveur et quelques masques

La saga Annihilation : Conquest continue dans le Marvel Universe #10 de ce mois. La suite de l'on-going Nova et une mini-série complète sont au programme.

On commence par deux épisodes de Nova. Ce dernier a été infecté par le Phalanx et semble bien mal en point, tout heureux qu'il est de son état. Heureusement, Worldmind et une petite Kree vont faire en sorte de réveiller Richard Rider.
Dan Abnett & Andy Lanning sont au scénario, Sean Chen & Scott Hanna au dessin. Rien de particulier à signaler, on reste dans la continuité des épisodes précédents (cf Marvel Universe #9 ou le Marvel Universe #7 pour le début du relaunch).

C'est la mini-série Annihilation : Conquest - Star-Lord qui constitue, avec ses quatre chapitres, le gros du bimestriel. Des Krees en lutte contre les Phalanx mettent sur pied une équipe chargée de détruire un complexe de réplication qui permet au virus techno-organique d'infecter de nouveaux sujets. C'est Peter Quill, alias Star-Lord, qui prend la tête du groupe composé de prisonniers. Bug, condamné pour avoir flirté avec une Kree (on ne rigole pas avec les couples mixtes chez eux !), Deathcry, une Sh'iar coupable de six meurtres, Mantis, la madonne céleste, Captain Universe, mais aussi Rocket Raccoon, un raton laveur intelligent, et Groot, un arbre autoproclamé monarque de la planète X forment la petite troupe aux accents "douze-salopardiens".
Keith Giffen signe le scénario et Timothy Green II se charge de l'aspect graphique. Visuellement, il n'y a pas de quoi se plaindre, malgré des visages peut-être un poil figés. L'histoire, sans être la plus grande réussite de l'année, se laisse lire et est allégée par des traits d'humour bienvenus. Reste qu'évidemment, les lecteurs habitués aux têtes d'affiche risquent d'être un peu refroidis par ces personnages originaux mais peu connus. Quant aux fans de Star-Lord (il en reste ?), ils devront se contenter d'un personnage fort peu charismatique en comparaison du sympathique tandem Raccoon/Groot qui vole la vedette aux autres persos et mériterait d'être plus développé.
La revue est flanquée d'un "pour lecteurs avertis" (encore !) assez surprenant. Il n'y a pas de sexe, pas de grossièretés (autant que je m'en souvienne) et très peu de violence qui, de toute façon, vise surtout des robots ou des insectoïdes, pas de quoi traumatiser un gamin, même émotif. ;o)

La maxi-série principale débute dans le prochain Marvel Universe (avec toujours quelques épisodes de Nova).
En attendant, ce numéro conviendra aux amateurs de SF curieux de découvrir de nouvelles têtes. Il n'est pas inutile non plus de répéter que 6 x 22 planches pour 5,60 €, ce n'est pas si courant et plutôt bon marché.

ps : le prochain article (qui sera publié probablement jeudi) ne sera pas consacré à Marvel bien que les deux auteurs du comic en question soient des habitués de la Maison des Idées. L'on y parlera du Vatican, de Scotland Yard, de meurtres et d'un mystérieux complot...brrrr, ça fait peur ! ;o)