31 janvier 2009

Trois ans déjà...



Les omega 3 et toute la DHEA du monde n'y changeront rien, le temps passe. Et ce blog a maintenant trois ans. Wow...

Je sais pas vous mais moi les anniversaires, j'adorais ça quand j'était petit. Depuis quelques années, je suis moins jouasse déjà. Surtout depuis que des gens se mêlent de me dire que 36 ans, c'est jeune. Qu'ils aillent se faire cuire un steak ! A partir du moment où il faut le dire pour le croire, c'est que ce n'est plus si jeune que ça non ? Bon, ceci dit, y'a des avantages à prendre de la bouteille. On devient moins con, plus sage. C'est ce que l'on prétend en tout cas. Et c'est plus ou moins vrai. Je fais vachement plus gaffe en bagnole que lorsque j'avais 18 ans par exemple. J'arrive même à éviter les connards qui n'ont qu'une vague notion de la manière dont se négocie un virage. Par contre, mettez-moi face à un guichet de la Poste et là, rien n'y fait, je perds mon calme. Je ne sais pas si c'est dû au lieu ou à l'extrême amabilité des vieilles chouettes qui s'y trouvent.
Mais bon, revenons-en à cet anniversaire !

Vous voulez des chiffres ? Non ? Je vous les donne quand même.
Non pas parce que cela permet de juger de la qualité d'un site d'ailleurs, mais juste pour sacrifier au traditionnel barème des visiteurs. Ce blog accueille un peu plus de 500 visiteurs uniques par jour (avec des IP différentes donc). Ce qui nous donne un peu plus de 17 000 internautes par mois. Et même si tous ne lisent probablement pas tout, c'est tout de même assez impressionnant, pour moi en tout cas.

Le détail sur quelques jours :

20 janvier : 569 visiteurs uniques
21 janvier : 532
22 janvier : 547
23 janvier : 495
24 janvier : 524
25 janvier : 558
26 janvier : 561
27 janvier : 597
28 janvier : 541

Un peu plus de 580 articles sont maintenant en ligne. Pour être franc, les premiers posts étaient plus des brèves maladroites qu'autre chose. Tout ce qui est publié récemment n'en est pas pour autant "bon" par principe, mais c'est en tout cas plus maîtrisé (et mieux assumé).



Une évolution radicale ces derniers mois, et qui me fait forcément plaisir, c'est l'augmentation des entrées directes par rapport aux visiteurs issus des moteurs de recherche. Il est vrai qu'être présent dans les premiers liens lorsque l'on tape simplement "marvel" sur Google, c'est toujours flatteur pour l'ego. Mais, savoir que plus d'un tiers des visiteurs viennent me lire "volontairement", à partir d'un favori, ce n'est pas rien non plus. D'autant que je sais que je ne les ménage pas ces habitués ! Pour s'exprimer, ils doivent s'enregistrer (beaucoup ne le font pas), leurs commentaires sont modérés a priori (avec très peu de censure tout de même, je n'ai qu'un seul cas en mémoire) et je ne me gêne pas pour piétiner parfois leurs idoles ou même critiquer leurs goûts.
Je ne vais pas vous remercier, vous ne m'achetez rien et c'est moi qui me farcis les articles ! ;o)
Mais...je suis content que vous soyez là. Vraiment.
Et vous venez, en gros (pour une sorte de top 10) de France, de Belgique, du Canada, de Suisse, des Etats-Unis, du Maroc, du Royaume-Uni, d'Allemagne, du Portugal et d'Espagne ! (et je salue également les amis de Guyane et de la Réunion, étrangement catégorisés comme "visiteurs étrangers" dans le bazar dont je me sers)
(% et entrées sur un mois)

Pour le coup, entre les stats et la petite larme à la Michel Drucker, j'ai aussi pensé à une sorte de florilège des termes les plus étranges ou inattendus tapés sur les moteurs de recherche pour aboutir ici. Malheureusement, je n'ai accès qu'aux 500 premiers termes (et à une époque, il y avait des choses bien plus rock n'roll, mais bon...).
Un truc qui m'irrite toujours mais qui ici me fait rire, c'est la maltraitance de l'orthographe. J'ai eu droit à un : "Abyage de supere héro marvel". Oui...pourquoi pas aussi une "bihere d'abéhie" ? ;o)
Un autre truc correct mais un peu spécial : "ah ! marvel"
Bizzare non ? Le mec met des onomatopées dans son moteur de recherche. Le gars un peu émotif quoi...
Un truc super étrange : "Achat arme auto agression sans certificat médical". Alors là, deux possibilités. Soit le gars recherche une arme automatique que l'on peut acquérir sans certificat médical, auquel cas, il peut toujours se brosser, même avec un certificat d'ailleurs, soit il veut une arme pour s'agresser lui-même. Et là c'est possible mais très con.
J'ai également eu droit à un "Schizophrénie métaphysiques". Je sais que Tep aimerait mieux voir des "bukkake", mais y'en a pas là pour le coup (ce n'est pas faute d'évoquer cette joviale pratique pourtant). ;o)
Jusqu'ici, tous ces termes n'avaient été tapés qu'une fois. Voici maintenant les bizarreries possédant plusieurs sources. Deux visiteurs ont tapés, texto "Etre une femme libérée tu sais c’est pas si facile". Bon, ok, je l'ai cherché là (mon but secret étant de relancer la carrière de Cookie Dingler par tous les moyens). Deux autres sont venus ici en tapant sur leur moteur "métier de Eliot Ness" (ben oui, qu'est-ce qu'il pouvait bien faire comme boulot le garçon ?). Quatre personnes ont atterris ici en tapant "l'homosexualité dans les comics". Alors que je n'ai encore jamais fait de sujet sur la question d'ailleurs. Et, enfin, six personnes ont débarqué ici en tapant simplement "qui est Eliot Ness ?" Arf... ;o) (et deux autres ont tapé "mais bordel de merde, c'est qui putain ce Ness au bout d'un moment ?!" (non, je plaisante)).

Mais, je suis de mauvaise foi, je l'avoue. Il n'y a pas de honte à ne pas connaître Ness, ou un mot, ou une date. Et jamais il ne me viendrait à l'idée de mal considérer ceux qui veulent apprendre. C'est la complaisance dans l'ignorance qui est honteuse, certainement pas le manque de connaissance et encore moins l'envie de connaître. Il y a sur le Net des personnes qui écrivent mal, qui connaissent peu et qui s'en foutent voire même s'en vantent. Ces gens là, je les méprise car ils méritent le cloaque intellectuel dans lequel ils croupissent. Mais d'autres veulent se servir de cet outil qu'est le Net pour combler des blancs, pour assouvir leur curiosité, pour comprendre. Et ces gens là, non seulement je les respecte mais jamais je ne me permettrais d'en rire.
Ceux qui réellement voulaient apprendre qui était Ness sont sans doute repartis déçus à la lecture de mon "truc" sur Torso. Mais je n'ai pas menti et ai même donné des éléments historiques réels.
Et vous savez quoi ?
C'est comme ça que l'on apprend.
En étant curieux, jamais satisfait, un peu parano. En écoutant la radio, en lisant des livres, en voguant sur le Net. En ayant faim. En étant à la fois fort et humble. En refusant les "Abyage" et en acceptant les "qui est Ness ?"
Je n'ai jamais voulu, avec ce blog, partager mes lecteurs entre une supposée élite - connaissant les auteurs, personnages et sagas - et les tout autant supposés ahuris ne connaissant rien aux comics ou même au métier de conteur en général. Mon partage naturel s'effectue ici, comme dans la vie, entre les gens avides d'apprendre et les soi-disant nantis, anéantis par leur suffisance.

Les principales sources de visiteurs en France

Je profite de tout ce blabla pour vous annoncer quelques sujets à venir. En ce qui concerne Marvel, je parlerai en février de la série The Twelve, mettant en scène des héros oubliés du Golden Age. J'évoquerai également la réédition, dans la collection Best Of, des épisodes contant la fameuse guerre Kree/Skrull. Au niveau horrifique, nous aurons l'occasion de jeter un oeil sur l'adaptation de Massacre à la Tronçonneuse, intégré au label Dark Side de Panini. Enfin, je vais mettre en ligne un sujet, d'ici quelques jours, sur une oeuvre éblouissante, originale, intelligente, très en avance sur son époque et, finalement, assez peu connue malgré le fait que de nombreux grands noms des comics considèrent son auteur comme un précurseur et un modèle. Une sorte de bible inspirant respect et enthousiasme, aussi habile, peut-être plus encore, que Watchmen. Je vous ai mis l'eau à la bouche j'espère ! ;o) Il faudra patienter jusque mardi ou mercredi pour savoir de quoi il retourne. Un petit indice tout de même ? Bon, ok : "un seul est unique".
Rhoo, le pied, j'ai toujours voulu être le Père Fouras !