02 février 2009

Coup d'envoi de Secret Invasion

Demain sort le premier numéro de Secret Invasion, l'évènement qui va secouer l'univers Marvel cette année. Voyons tout de suite si le début de la saga tient ses promesses.

Petit rappel des faits tout d'abord. Les Vengeurs, à l'occasion d'un combat contre la Main, se sont rendu compte après avoir tué Elektra que cette dernière était en fait un skrull. Jessica Drew, alias Spider-Woman, décide d'en informer Tony Stark qui se rend immédiatement compte du danger de la situation. Ni la technologie, ni la magie ou les pouvoirs mutants ne peuvent détecter les skrulls. La paranoïa s'installe alors au sein d'une communauté déjà fortement divisée par la guerre civile encore toute fraîche.
Quelles organisations, quels groupes de héros ont été infiltrés ? Depuis combien de temps ? Est-il encore temps de réagir à cette invasion silencieuse ? Les Masques se posent beaucoup de questions et n'ont, pour le moment, que bien peu de certitudes.

Ce premier numéro VF (plutôt bien traduit par Jérémy Manesse) contient en fait un prologue, issu de SI : Director's Cut #1, et la première partie de la série principale. Le scénario est de Brian Michael Bendis et les dessins sont l'oeuvre de Leinil Yu. Visuellement, c'est plutôt honnête même si le graphisme de Yu est loin d'être le plus léché du moment. Enfin, bon, question de goût sans doute. En ce qui concerne Bendis, on est par contre en terrain connu et, pour ceux qui l'accusent - souvent à tort - de "délayer" ses histoires, qu'ils se rassurent, celle-ci démarre très vite. On a droit à un crash de vaisseau spatial, une expédition en Terre Sauvage, quelques révélations sur les premiers personnages se révélant être en fait des skrulls et plusieurs attaques visant aussi bien le SHIELD que le Baxter Building. Bref, pas vraiment le temps de souffler.

Tout cela semble prometteur et bourré de scènes censées nous surprendre. Cette idée d'invasion à base de métamorphes est d'ailleurs particulièrement bien trouvée car, évidemment, le lecteur peut y aller de ses suppositions et tenter de se remémorer ce qui pourrait apparaître, dans les épisodes de ces derniers mois, comme un comportement suspect. Pour ceux qui ne connaissent pas très bien le Marvelverse, il faut admettre qu'il sera nécessaire de bien s'accrocher tant les personnages et les références aux évènements récents (départ de Fury, Civil War, mort de Cap) sont nombreux. C'est toutefois ce qui fait aussi l'intérêt d'un univers partagé dans lequel les héros tissent, au fil du temps, des relations parfois complexes.
Signalons également que la revue contient la première partie (sur cinq) d'un poster géant de Simone Bianchi. Par contre, retour des mauvaises habitudes avec la pub pour le fameux poster directement imprimée sur la cover (au lieu de mettre ça, plus logiquement, sur le blister).

Une entrée en matière réussie pour une série qui aura un impact sur de nombreux personnages.
Suite au mois de mars...