10 août 2009

Marvel Universe : la nouvelle destinée des Inhumains

Le Marvel Universe #16 confronte les Inhumains à l'évènement Secret Invasion.

L'invasion skrull suit son cours et touche maintenant les Inhumains. Blackagar Boltagon, leur souverain, a été enlevé et est soumis à des expériences épouvantables afin de percer le secret de son pouvoir. Sur Attilan, alors que Maximus a endossé le rôle de nouveau monarque, une première vague skrull est repoussée et les premiers espions sont démasqués.
Le peuple Inhumain, bardé de pouvoirs, est bien plus apte à affronter la situation que les terriens. Déjà, ils imaginent une riposte qui pourrait faire vaciller l'empire skrull tout entier. Pour cela, il leur faut déroger à leur isolement et replonger dans leurs racines : une alliance avec les krees semble la seule issue, même si celle-ci doit être scellée par un sacrifice.
Le plus urgent est de retrouver Black Bolt. Medusa prend la tête d'un groupe dont la mission est de percer les pourtant efficaces défenses skrulls afin de libérer le roi...

Encore une fois les Inhumains sont embarqués, bien contre leur gré, dans les conflits terrestres. Après la guerre civile et le retour de Hulk, c'est l'invasion skrull qui s'invite à leurs portes.
Souvenez-vous nous avions laissé à l'époque un Blackagar Boltagon en bien mauvaise posture puisqu'il avait tout simplement été dépossédé du trône par son frère et se retrouvait, cocu et hagard, au milieu d'une Attilan dévastée (ces évènements sont contés en détail dans Silent War, disponible dans le Marvel Universe #6). Depuis, bien que Flèche Noire soit réapparu, aux côtés des Illuminati notamment ou pendant World War Hulk, nous n'avions plus vraiment de nouvelles des bouleversements politiques ayant frappés son peuple. Ce tie-in Secret Invasion vient remédier à cela.

Le scénario de Joe Pokaski permet d'expliquer certains comportements qui, par le passé, avaient pu intriguer le lecteur. L'auteur ne se contente cependant pas de colmater les failles de la continuité mais modifie également radicalement le destin des Inhumains, plutôt isolationnistes jusqu'ici. Ceci est d'ailleurs fait assez habilement en puisant dans leur Histoire et en les intégrant parfaitement aux évènements récents, terriens ou cosmiques.
Les dessins sont assurés par Tom Raney (que l'on avait déjà pu voir sur Ultimate X-Men ou Annihilation : Conquest). L'ensemble est agréable et bien réalisé, avec quelques jolies vues spatiales et des visages expressifs. Signalons également les fort belles covers de Stjepan Seijic (petite réserve sur l'orthographe de son nom, ce dernier étant écrit de différentes façons même sur le site officiel Marvel).
Seul petit bémol, ce récit ne comporte que quatre épisodes, ce qui fait un peu léger pour une revue que l'on a connue plus épaisse.

Un véritable plaisir de retrouver Gorgone, Crystal, Karnak et les autres, des personnages étranges mais non dépourvus d'intérêt.
L'épopée inhumaine continuera dans War of Kings que Panini, dans son grand et habituel numéro comique, parvient à annoncer à deux dates différentes. Christian Grasse le prévoit, dans son édito, pour octobre dans le Marvel Universe #17 alors que la dernière page de la saga l'annonce fièrement pour décembre dans le MU #18... c'est réconfortant de s'apercevoir que certaines choses ne changeront jamais. ;o)