15 avril 2010

Nouvelle série pour Wolverine

Lancement de la nouvelle série consacrée au plus célèbre mutant de l'écurie Marvel dans Wolverine #195.

Logan était déjà présent dans deux séries régulières portant son nom : Wolverine (aujourd'hui renommée Dark Wolverine et squattée par son fils, Daken) et Wolverine : Origins. Ajoutons à cela X-Force, les X-Men, les Vengeurs, voilà qui commence à faire beaucoup pour un seul homme, même avec des super-pouvoirs. Eh bien cela n'a pas retenu la Maison des Idées puisque le Griffu a droit à une nouvelle on-going intitulée Wolverine : Weapon X.
Le scénario a été confié à Jason Aaron, auteur du très musclé Scalped chez Vertigo. Aaron n'en est pas à ses débuts chez Marvel puisqu'il avait notamment écrit de très bons épisodes de Black Panther (cf ce Monster) à l'occasion de Secret Invasion. Il s'était également déjà essayé à Wolvie sur l'arc Get Mystique. C'est donc très à l'aise qu'il prend les commandes de Weapon X, installant dès les premières pages une ambiance plutôt sanglante.

L'entrée en scène de Wolvie est franchement violente. Alors qu'il cuve dans une rame de métro, allongé sous un journal comme un vulgaire clodo, le mutant est dérangé par deux petites frappes qui veulent dérober le portable d'une demoiselle. Logan emploie alors la méthode forte : l'un des types a le bras tranché et l'autre repart avec son flingue profondément carré dans le... enfin, à un endroit où l'on n'aurait pas cru possible de faire rentrer quelque chose d'aussi gros.
On passe ensuite aux choses sérieuses. Wolverine apprend qu'une société paramilitaire privée, Blackguard, a mis la main sur les dossiers de l'arme X afin de créer des soldats améliorés. L'ami Logan se lance donc sur leurs traces jusqu'en Colombie où un accueil particulier l'attend.

Les dessins sont assurés par Ron Garney qui nous livre ici des planches assez réussies.
Ces deux premiers épisodes semblent plutôt prometteurs même si l'Arme X n'est pas vraiment ce que l'on pourrait appeler un sujet très frais (cf ce Best Of). A croire que toutes les séries mutantes sont condamnées à radoter sur les mêmes thèmes indéfiniment. Heureusement, le mélange d'action et d'humour fonctionne très bien et permet de passer un bon moment. La série, du fait du peu d'implication dans la continuité actuelle et du nombre de personnages restreint, est de plus très accessible, même pour un lecteur novice.
Aaron s'offre également le luxe de désamorcer à l'avance les critiques visant son personnage suremployé grâce à une petite vanne : alors qu'une journaliste propose de faire un sujet sur Wolvie, son rédacteur en chef lui répond qu'il est surmédiatisé et que "la moitié des vidéos de youtube le montrent en train de poignarder quelqu'un". Voilà qui résume parfaitement la popularité de Logan et son caractère tranché. ;o)

Une série bien écrite et accessible qui débute de belle manière.