28 juillet 2010

The Astounding Wolf-Man

Toujours de la VO aujourd'hui avec un titre mélangeant loups-garous, vampires et super-héros : The Astounding Wolf-Man.

Gary Hampton, richissime chef d'entreprise, n'a pas réellement des goûts de luxe puisqu'il passe ses vacances dans un modeste camping du Montana. C'est malheureusement là, en plein milieu des bois, qu'il se fait attaquer par une bête sauvage. Ses blessures sont telles que son pronostic vital est engagé. Pourtant, après quelques semaines, il est complètement remis, au grand étonnement des médecins qui penchaient pour une très longue convalescence.
Mais surtout, Gary a changé. La nuit, il se transforme maintenant en animal féroce. Il est devenu un... loup-garou. Sous le nom de Wolf-Man, Gary va alors tenter de mettre ses nouveaux dons au service de la communauté. Il va surtout bénéficier de l'aide de Zechariah, un vampire qui semble en savoir long sur les créatures de la nuit et leurs étranges pouvoirs.
Ce que Gary a oublié un peu vite, c'est qu'il doit maintenant faire face à une malédiction qui mettra en péril son statut professionnel, son couple et même la vie de ses proches.

Voici donc une série Image écrite par Robert Kirkman. Le scénariste est surtout connu pour son magnifique et profond The Walking Dead mais The Astounding Wolf-Man se rapproche plutôt, en ce qui concerne le ton et l'ambiance graphique, d'un Invincible ou des Marvel Team-Up du même auteur.
Les dessins sont l'oeuvre de Jason Howard, qui se charge également de l'encrage et de la colorisation. Style très cartoony, parfois un peu simpliste, avec de larges aplats de couleurs flashy. Le résultat est loin d'être désagréable mais peut éventuellement rebuter le public adulte.
Intéressons-nous un peu au récit en lui-même. Nous sommes dans du super-héroïque assez classique, avec bons sentiments, injustices flagrantes et base secrète à la Batman. Les personnages étant relativement lisses, il est difficile de réellement accrocher lors des premiers épisodes.
Pourtant, la série est loin d'être aussi naïve et inintéressante que l'on pourrait le croire.

Tout d'abord, plutôt que de mettre l'accent sur de vagues super-vilains à combattre, Kirkman va rapidement faire tourner son histoire autour du rôle très ambigu du mentor de Wolf-Man. Le lecteur va ainsi découvrir peu à peu les secrets de chacun mais aussi l'organisation ou encore les différents besoins ou tares des loups-garous.
Kirkman va également asséner régulièrement quelques puissants cliffhangers dont il est coutumier. La trame gentillette bascule assez rapidement vers le drame voire la pure boucherie (heureusement fortement aseptisée par le style graphique employé).
Le premier TPB regroupe les sept premiers épisodes et se termine sur une véritable scène choc. Le deuxième recueil, un peu moins épais, s'avère également très intéressant. Non seulement parce que l'auteur entraîne ses personnages dans une voie radicalement nouvelle, mais aussi parce que Kirkman s'amuse à parsemer son récit de clins d'oeil à ses autres sagas. Une rencontre a notamment lieu entre Wolf-Man et Invincible et la fille de Gary engage Damien Darkblood. Rappelons que ce détective, sorte d'hommage très direct au Rorschach de Watchmen, avait déjà mené une enquête dans Invincible.

Chaque recueil est disponible au prix dérisoire de 11,81 euros, port compris. Le niveau d'anglais requis est particulièrement bas, les dialogues ne nécessitant pas de connaissances très pointues pour être parfaitement appréhendés. Enfin, chaque volume dispose d'une importante galerie de croquis, qui plus est commentés, en bonus (20 pages tout de même pour le premier, douze pour le deuxième).
Aucun éditeur français ne s'étant penché sur ce titre, la VO est donc chaudement recommandée.

Une série sympathique qui, sans être du niveau des meilleurs travaux de Kirkman, recèle de bonnes surprises et se muscle au fil des épisodes.