20 mai 2011

I am Legion

Une réédition de Je suis Légion vient de sortir récemment, une bonne occasion pour se pencher sur cette saga alliant espionnage et fantastique.

1942. L'obergruppenführer Heyzig, chef du renseignement nazi en Europe de l'Est, dirige un projet spécial appelé Légion. La petite fille, qui en est l'élément central, pourrait tout simplement changer l'issue de la guerre.
Parallèlement, à Londres, l'inspecteur Pilgrim enquête sur la mort d'un notable. Ses investigations vont le mener jusqu'au coeur des services secrets britanniques. Dans l'ombre, quelque chose se trame. Les anglais préparent une opération coup de poing en Roumanie, des millions de livres disparaissent, les cadavres s'accumulent...
Et puis il y a ce nom de code. Walkyrie. Peut-être la dernière chance pour le général Canaris, patron de l'Abwehr, de sauver le Reich en éliminant Hitler et en négociant avec les alliés.
Au milieu de ce jeu d'échec diplomatique, une menace bien pire que la guerre va se révéler. Elle n'a pas d'âge, n'est pas humaine et... est légion.

Je suis Légion est à la base un récit en trois parties qui est ici réédité en un volume. Si l'on passe du traditionnel 24 x 32 cm au plus compact 19 x 26, le prix s'en ressent également puisque cette intégrale, avec softcover, revient à 13,25 euros, soit l'équivalent d'un seul tome cartonné. Cette tendance (cf Flywires ou Médiacop) consistant à ressortir certaines séries dans un format plus proche de celui des comics se poursuit donc et permet de découvrir parfois, comme c'est le cas ici, des oeuvres qui méritent largement le détour.
Le scénario est de Fabien Nury, les dessins de John Cassaday. Graphiquement, le style est réaliste, avec des visages expressifs et détaillés et des plans efficaces. Notons la colorisation de Laura Martin, qui avait déjà travaillé avec Cassaday sur Astonishing X-Men.
L'intrigue, elle, est complexe et fourmille de détails historiques. Nury se révèle particulièrement habile et met en place un ensemble de forces politiques qui s'affrontent à coups de complots et autres coups fourrés. A cette toile de fond, déjà intéressante en soi, le scénariste va incorporer des éléments surnaturels qui, finalement, s'intègrent très bien dans le décor, notamment lorsque l'on connaît la fascination bien réelle des nazis pour l'occulte et le mysticisme.

Le traitement de l'ensemble est très cinématographique et les références, volontaires ou non, à certains films (je pense en particulier au Témoin du Mal de Hoblit) sont nombreuses. Outre la manière originale de se servir du mythe vampirique (et du si sympathique Vlad l'Empaleur), l'on peut également souligner l'intelligence avec laquelle l'auteur s'inspire de l'Histoire, que ce soit en évoquant les premières tentatives d'attentat contre Hitler ou, de façon plus cynique, en "recyclant" les innocents déportés et condamnés par le régime nazi.
Au final, l'on obtient un récit subtil et bien construit, qui commence comme un polar et évolue peu à peu vers le fantastique, le tout dans le cadre dramatique de la seconde guerre mondiale. Seule réserve pouvant être avancée ; le peu d'émotion qui se dégage des protagonistes, ces derniers étant bien décrits mais d'une manière un peu froide. Les révélations sur le passé sentimental de Pilgrim, par exemple, lui donnent de la consistance mais font plus penser à des données brutes qu'à un véritable traumatisme qui façonne le personnage en l'égratignant. La fillette également peine à émouvoir vraiment. Ceci dit, l'on gagne probablement au niveau macroscopique (avec l'intervention de nombreux personnages, dont certains très connus) ce que l'on perd éventuellement du côté de la psychologie individuelle.

Un tout petit prix pour une série bien écrite et documentée, à la frontière de plusieurs genres.



ps : dernière ligne droite (jusqu'à dimanche, minuit) pour participer au concours vous permettant de gagner un buste World War Hulk et les premiers tomes des séries Fables, Courtney Crumrin et Y, the last man. La liste des gagnants sera publiée lundi, en attendant, il suffit de poster un simple commentaire ici pour participer. Bonne chance à tous ! ;o)