18 août 2011

Best Comics - Green Lantern : Origine Secrète

La nouvelle collection lancée par Panini nous permet de nous pencher sur l'excellente saga Green Lantern : Secret Origin.

Le jeune Hal Jordan est fasciné par le vol et les exploits de son pilote de père. Quand malheureusement ce dernier perd la vie dans un crash, sa mère lui fait promettre de se tenir à l'écart des terrains d'aviation. Une promesse que l'enfant ne réussira pas à tenir.
A sa majorité, il s'engage dans l'armée de l'air.
Très vite, il s'avère être un excellent pilote mais sa témérité et son côté tête brûlée lui valent des ennuis avec sa hiérarchie. Hal ne connait pas la peur mais manque encore de sagesse...
Sa vie bascule après qu'un vaisseau extraterrestre se soit écrasé non loin de la base où il travaille. Il devient l'héritier d'un anneau à la puissance phénoménale. Ce bien lui est légué par Abin Sur, officier du Corps des Green Lantern. C'est sur Oa, planète d'origine des Gardiens et du Corps, que Hal va s'entraîner et découvrir ce que l'on attend de lui.
Plus tard, sur Terre, il fait la rencontre de Sinestro, le plus grand des Green Lantern. Ensemble, ils combattront une menace ancienne mais feront aussi de sulfureuses découvertes sur l'origine du Corps. Surtout, avant de trouver la sérénité, Hal devra également faire face à ses vieux démons et à un lourd conflit familial.

Panini a lancé hier une nouvelle collection, intitulée Best Comics, qui reprend des sagas complètes de différents personnages, issus de DC Comics ou Marvel. Pratiquement, l'on a donc six ou sept épisodes à petit prix (9,95 euros), dans un format un peu plus grand que celui du label 100%. Les ouvrages sont dotés d'une couverture souple et d'un papier identique à celui des Monster récents (il n'est donc pas glacé mais se révèle d'une qualité tout à fait honnête).
Outre Spider-Man (version Ultimate) et Captain America, c'est donc Green Lantern qui ouvre le bal. C'est à cette dernière série que nous nous intéressons aujourd'hui. Le comic est bien épais puisqu'il regroupe les épisodes #29 à #35 de Green Lantern (v. 4). Le scénario est de Geoff Johns, les dessins de Ivan Reis.

Comme son titre l'indique, l'arc dont il est question revisite les origines du célèbre Hal Jordan, ce qui constitue un point d'entrée idéal dans l'univers des Green Lantern, d'autant que nombre d'éléments ou concepts importants sont présentés (les Gardiens, le fonctionnement des anneaux, celui du Corps, il est même déjà fait allusion à la prophétie qui donnera lieu plus tard à l'event Blackest Night).
Graphiquement, Reis fait du très bon boulot et s'en sort aussi bien avec les épiques scènes cosmiques que lors des moments plus intimistes. Au niveau de l'intrigue, Johns montre également sa parfaite maîtrise du sujet. Les sept chapitres se lisent avec un plaisir égal et permettent de facilement comprendre la mythologie de l'univers dépeint tout en bâtissant une histoire humaine et profonde, qui est loin de n'être qu'une succession de combats.
La phase d'entraînement sur Oa, la rencontre avec Sinestro ou le combat contre Atrocitus sont autant de moments d'anthologie mais l'auteur parvient tout de même à laisser une place non négligeable à l'émotion et à des aspects plus humains, comme la force du lien qui unit Hal à son père, même par delà la mort (la scène où il le fait apparaître grâce à l'anneau est simplement magnifique), ou encore le passif douloureux entre lui et ses frères. Un bel et idéal équilibre en quelque sorte.

Pour peu que l'on aime l'espace et le vert, il n'y a aucune raison de se priver de ce très bon récit. 
Signalons tout de même que les covers originales sont absentes, mais bon, pas de quoi en chier une lanterne...

Une belle histoire, accessible et aussi bien écrite que dessinée.