24 novembre 2011

Absolute DC : Wednesday Comics

Une publication très spéciale aujourd'hui avec Wednesday Comics, une compilation grand format de récits centrés sur les plus grands héros de DC Comics.

Dans les années 30, 40 et 50, les comic books ne régnaient pas encore sur le marché et les strips d'aventure, publiés quotidiennement dans les journaux, faisaient la joie des plus jeunes. Le dimanche, c'était carrément à une pleine page, en couleurs, que les lecteurs avaient droit.
C'est en se basant sur cet ancien concept que DC a lancé le projet Wednesday Comics ; douze publications hebdomadaires consacrées à une quinzaine de héros différents. Par la suite, un TPB a regroupé ces histoires, en conservant le format et en remplaçant le papier journal par un plus élégant papier glacé. C'est cet ouvrage qui est sorti hier, en français, chez Panini.

Voyons déjà le sommaire, fort riche :

- Batman, par Brian Azzarello et Eduardo Risso
- Kamandi, par Dave Gibbons et Ryan Sook
- Superman, par John Arcudi et Lee Bermejo 
- Deadman, par Dave Bullock et Vinton Heuck
- Green Lantern, par Kurt Busiek et Joe Quiñones
- Metamorpho, par Neil Gaiman et Michael Allred
- Teen Titans, par Eddie Berganza et Sean Galloway
- Adam Strange, par Paul Pope
- Supergirl, par Jimmy Palmiotti et Amanda Conner
- Metal Men, par Dan Didio, José Luis Garcia-Lopez et Kevin Nowlan
- Wonder Woman, par Ben Caldwell
- Sgt. Rock, par Adam Kubert et Joe Kubert 
- Flash, par Kark Kerschl et Brenden Fletcher
- The Demon & Catwoman, par Walter Simonson et Brian Stelfreeze
- Hawkman, par Kyle Baker

Outre ces quinze épisodes (de 12 planches chacun), l'on retrouve encore deux histoires courtes d'une planche (Plastic Man et Gare au Creeper !) ainsi que dix pages de bonus (contenant croquis, recherches graphiques et commentaires) et deux autres pages présentant de petits topos sur les auteurs. Et étant donné la taille des pages, il y a évidemment de quoi faire. 
Le tout pour 50 euros. Le prix est élevé mais justifié, d'autant que Panini a eu le bon goût de conserver les bonus de la VO.
C'est évidemment la taille inhabituelle (45 x 28,5 cm !) qui constitue le principal attrait de ce recueil. L'objet est certes imposant (et peu pratique à lire) mais il est également magnifique et franchement collector. L'intérêt intrinsèque des récits est assez inégal. Certains sont plutôt quelconques, renouant surtout avec un ton rétro et une ambiance naïve, d'autres sont plus intéressants et exploitent avec habileté l'immensité des planches.

Le Superman de Bermejo en met plein la vue, le Supergirl de Palmiotti et Conner s'avère plutôt drôle et fort bien dessiné, Le Flash de Kerschl propose une histoire intéressante et exploite au mieux la brièveté imposée, l'on peut également signaler le très bon Metamorpho, avec une narration explorant là aussi parfaitement les possibilités du format.
Si le Wonder Woman est sans doute l'épisode le plus difficile à lire en raison de la multiplication des petites cases (la souplesse du journal originel était ici sans doute mieux adaptée), c'est probablement Sgt. Rock qui est le moins réussi, avec un graphisme peu enthousiasmant et, surtout, un scénario d'une fadeur extrême. Pour ce qui est de Batman, l'ambiance visuelle est excellente mais le récit peu intéressant. D'autres titres, comme Deadman ou Kamandi, sont assez sympathiques et permettront aux nouveaux lecteurs de faire aisément connaissance avec ces personnages moins connus.
Notons d'ailleurs que l'ensemble est très accessible puisque totalement hors continuité.

Un très beau clin d'oeil aux strips anciens et à leurs supports d'origine.


        Ci-dessus, une comparaison de la taille de l'ouvrage avec celle d'un comic standard.