26 février 2012

Batman Showcase

Arrivée de Urban Comics en kiosque avec une nouvelle revue consacrée au Dark Knight : Batman Showcase.

Après avoir débarqués en librairie (cf Watchmen), ce sont maintenant les premiers titres Urban qui arrivent en kiosque. Il s'agit ici de la suite de Batman Incorporated, série dont le début a été précédemment publié par Panini.
Bruce Wayne, laissant Gotham aux bons soins de Dick Grayson, a décidé de lancer une opération visant à réunir différents Batmen à travers le monde, tout en subvenant financièrement à leurs besoins. Au Japon, en Argentine ou encore en France, de nombreux héros rejoignent Batman Inc. (l'on peut citer par exemple Batwing, El Gaucho ou le Parkoureur).
Tous ces justiciers vont devoir faire face à une nouvelle menace, particulièrement active et connue sous le nom de Leviathan...

Le scénario est écrit par Grant Morrison (Batman & Robin, Batman : Arkham Asylum, We3, JLA, The Mistery Play, Kill your boyfriend), les dessins sont de Yannick Paquette, Chris Burnham et Scott Clark. Le récit nous entraîne des Malouines à une réalité virtuelle, en passant par une réserve indienne. Le tout donne l'impression d'être un peu décousu et n'est pas forcément des plus passionnants. Beaucoup de personnages et d'évènements apparemment sans rapport entre eux dans cette histoire, heureusement, de nombreuses explications ont été ajoutées par l'éditeur.
Cela nous amène directement aux petits plus mis en place par l'équipe d'Urban Comics. Tout d'abord, un petit texte fait le point sur la situation et les derniers évènements, histoire de planter le décor. Ensuite, chaque épisode s'ouvre sur une page de rédactionnel contenant des informations sur les personnages (première apparition, créateurs, origines...), les crédits et une cover, ce qui permet de mieux situer les intervenants (notons que le même traitement a été appliqué à la revue Flashpoint). Un organigramme, simple mais utile, de Batman Inc. vient s'ajouter à l'ensemble.

Le bilan s'avère globalement très positif, malgré une ou deux coquilles qui subsistent. La volonté d'enrichir le contenu et de le rendre le plus accessible possible est bien présente et fort louable.
Cette volonté se retrouve également dans les ouvrages librairie (Batman : Sombre Reflet ou Superman : Superfiction par exemple), qui disposent également d'une présentation des personnages, d'un texte d'intro et d'une frise chronologique permettant de situer chaque récit par rapport aux grands évènements du DC Universe. Un outil qui se révèle rapidement indispensable pour le lecteur.

Les personnages DC viennent enfin de trouver un éditeur à la hauteur de leur potentiel.
Un sérieux et une bonne volonté qui font plaisir à voir.