31 octobre 2012

Magic : Path of the Planeswalker

L'on se penche aujourd'hui sur le célèbre jeu Magic et plus précisément sur une série de comics issue de cet univers : Path of the Planeswalker.

Petit point tout d'abord sur Magic : The Gathering, pour ceux qui ne connaîtraient pas. Il s'agit d'un jeu de cartes à collectionner, dans lequel vous incarnez un mage. Pour vaincre vos adversaires, vous disposez de sorts (représentant des créatures, des enchantements, des artefacts...) qui peuvent être lancés grâce à du mana de différentes couleurs, mana produit par des cartes de terrain.
Magic allant bientôt fêter ses vingt ans d'existence, il existe bien entendu de nombreuses extensions, proposant des milliers de cartes. L'un des grands intérêts du jeu réside donc dans la construction de son deck, de très nombreuses combinaisons étant possibles. Et si les joueurs habitués des tournois peuvent être parfois très techniques, un débutant peut tout à fait s'amuser en se basant par exemple sur un type de créatures, comme les vampires, les chevaliers, les dragons, les elfes, les zombies ou même les... chats !

Il y a quelques années, un nouveau type de carte est apparu : les planeswalkers (appelés "arpenteurs" les premiers temps dans l'édition française). Ces cartes, relativement rares et fonctionnant d'une manière très différente, avec parfois des effets influant fortement sur la partie, ont bénéficié d'un intérêt particulier. Les personnages qu'elles représentent font même l'objet d'une série de courts récits, tout d'abord publiés sur le web (cf le site de Wizards) puis en TPB (uniquement en VO pour la version papier, les webcomics bénéficiant, eux, d'une version française). Même si d'autres fictions s'inspirant de Magic existaient déjà, c'est cette série qui nous intéresse dans le cas présent.

Chaque épisode, assez court, est centré sur un, voire plusieurs, planeswalkers. Ces êtres uniques ont le pouvoir de voyager dans le multivers, en arpentant les différents plans qui le composent. Au fil des récits, le lecteur en apprend plus sur le passé de ces étranges voyageurs, mais aussi souvent sur leur monde d'origine.
L'on va ainsi assister au premier changement de plan de Ajani, à un combat entre Chandra et Jace, aux sombres agissements et à la chute de Tezzeret, ou encore aux doutes de Elspeth. Autant de noms qui diront forcément quelque chose aux habitués du jeu. 
Tout n'est pas basé sur les origines des planeswalker, après leur présentation, une intrigue s'installe, et ces derniers se croisent dans une quête traditionnelle, reprenant les codes de l'heroic fantasy : objets magiques, menace ténébreuse et monstres en tout genre sont au menu.

A être ainsi trop classique, la série a du mal à se démarquer des grands classiques du genre, le Seigneur des Anneaux en tête. Graphiquement, c'est assez inégal, cela va du franchement beau au pas terrible, mais globalement, les personnages possèdent un certain charisme, la plupart des sorts sont bien représentés, et l'on a même droit à quelques jolis décors.
Pourtant, l'attrait principal réside surtout dans l'univers de Magic, qui prend vie sous nos yeux. L'intérêt pour un non-joueur sera donc bien moindre. Le but avoué est ici d'enrichir le background du jeu, en mettant en scène des personnages, créatures et lieux rencontrés ou évoqués dans les parties. Du coup, l'impression finale dépendra largement de votre implication dans le jeu. Pris isolément, Path of the Planeswalker n'a rien de bien original et souffre même de quelques défauts (notamment la différence de traitement concernant les protagonistes, qui sont loin d'avoir tous une personnalité bien nette), mais comme "aide de jeu", cela prend une tout autre ampleur. Et découvrir les paysages des fameux plans, les liens qui unissent la bande d'Ajani ou le terrible Nicol Bolas en pleine action se révèle être un réel plaisir.

La série remplit parfaitement son rôle en s'adressant en premier lieu à un public de joueurs. Et pour un "produit" disponible gratuitement, elle tient parfaitement la route, offrant un peu de consistance au monde très onirique de Magic.

+ gratuit et en VF sur le web
+ l'ambiance Magic
+ petit topo sur chaque planeswalker dans la version papier (en VO)
- plutôt destiné à un public très ciblé
- narration parfois un peu rapide