21 décembre 2013

Les conseils du Geoker pour les fêtes


Amis cinéphiles, bonjour ou bonsoir si vous êtes à table !

Cette année, Papa Noël a pensé aux fans de ciné et de pop-culture. Aux fans d'odyssées spatiales et temporelles où les forces du mal sont combattues par de valeureux résistants. 
Deux très beaux livres consacrés respectivement à Star Wars et Terminator viennent de paraître.



Commençons par les hors-d'œuvre.
Terminator, Anatomie d'un mythe, écrit par Ian Nathan et disponible chez Huginn & Muninn.

Ian Nathan avait déjà eu les faveurs de cet éditeur il y a deux ans avec la traduction du making-of du Alien de Ridley Scott. 

Ce sont les mêmes qualités que l'on retrouve ici : un texte clair, explicatif, soucieux de couvrir le plus d'aspects possibles et la présence de nombreux goodies comme des fac-similés de pages du script, etc.
Un beau livre doublé d'un bel objet. 
Mais un peu cher (45€) pour moins de 200 pages. 

Certes, les goodies sont appréciables mais cela reste, à mon sens, un prix trop élevé. J'ai par contre bien conscience que des petites structures comme Huginn & Muninn ont besoin de pratiquer des prix de cette sorte pour rester à flots : petit éditeur donc petit tirage donc moins de ristournes sur le prix du papier, de l'encre... Logique mais dommageable pour votre portefeuille.






Chez Akiléos, sort le Making-of de L'empire Contre-attaque écrit par J.W. Rinzler.
Ce livre, massif, s'insère dans un triptyque : le making-of de Star Wars sortira à l'automne prochain suivi de celui du Retour du Jedi un an plus tard. Pourquoi commencé avec celui sur L'empire ? Sans doute parce que c'est l'épisode préféré d'un trèèèès grand nombre de fans mais aussi un film apprécié par beaucoup d'amateurs de SF. J'imagine que cela devrait jouer sur son succès et peut-être influer sur celui des futurs ouvrages.



Ce livre, d'environ 55€, fait le double de la pagination du livre Terminator. Dénué de goodies, il est par contre riche. Très riche. En photos d'archives jamais publiées jusqu'ici. Des photos de tournages, des dessins préparatoires, etc. Une véritable bible écrite avec un souci du détail presque obsessionnel. Vous saurez tout, absolument tout sur la création de ce film qui nécessita de monter des structures comme Lucasfilm ou ILM.
Un travail minutieux, parfois trop, surtout au début : l'avalanche de noms est plus importante sur les 100 premières pages que dans deux tomes du Trône de Fer. Mais un formidable document qui prouvera encore, si besoin était, que monter un film est souvent miraculeux tant le processus de fabrication semble destiner à se casser la gueule à la moindre occasion. L'engouement pour l'univers de Lucas ne faiblissant pas (et la nouvelle trilogie, prévue pour dans deux ans maintenant, ne devrait pas faire faiblir le mouvement), ce genre d'ouvrages devrait continuer de paraître chez divers éditeurs.