12 juillet 2014

Grand Test : Quel Super-Héros es-tu ?

Après notre test vous ayant permis de déterminer si vous étiez ou non un sataniste-geek-adulescent, on remet ça avec cette fois quelques questions permettant de déterminer votre profil super-héroïque. 
Sept psychologues ont été maltraités pour les besoins de ce test. Enfin... on n'en avait pas vraiment besoin, mais on les a maltraités quand même. 
Alors, ne vous inquiétez pas et répondez de la manière la plus franche possible. Notez à chaque question la lettre correspondant à votre réponse, puis allez vite voir votre profil dans les résultats. 

Tout cela est bien entendu rigoureusement scientifique puisque conçu en collaboration avec l'Institut de Parapsychologie Christian Margoulin de Esch-sur-Alzette. 
Nous remercions également la ville de Metz pour la mise à disposition de la salle polyvalente Pablo Escobar, ainsi que la ministre de la culture, Aurélie Filippetti, qui a eu la gentillesse de s'occuper d'autre chose, ce qu'elle fait finalement de mieux.

1. Un type te fait une queue de poisson sur la route. Tu remarques que sa conduite dangereuse peut occasionner un accident. Tu décides d'agir :
a : tu lui fais des appels de phare pour attirer son attention mais tu penses à sourire pour ne pas l'effrayer
b : tu te changes vite fait et tu stoppes son véhicule grâce à ta super-force
c : tu lui colles au cul, tu attends un stop ou un feu rouge, et tu fonces dans sa bagnole pour lui faire bouffer le contenu de son cendrier ou, s'il est non-fumeur, son tapis de sol

2. Un malotru te passe devant dans une fille d'attente, au cinéma ou au supermarché :
a : tu te retournes et tu dis (doucement, pour qu'il n'entende pas), à la petite vieille de derrière, "eh bien, certains sont d'un sans-gêne !"
b : tu utilises ta super-vision pour faire fondre ses semelles et le stopper aussi habilement que discrètement
c : tu vas siphonner un peu d'essence en vitesse, juste de quoi te gonfler les joues, tu te mets derrière le mec dans la salle, et, quand le film commence, tu lui craches ton contenu buccal dessus puis l'allume à l'aide d'un briquet (ben attends, "file d'attente", ça veut bien dire qu'on doit attendre dans la file, merde !)

3. Un démon à la con te demande de choisir entre ta femme mannequin, dont tu es censé être amoureux, et une vieille tantine à l'article de la mort, qui est peut-être néanmoins ta mère selon Millar :
a : tu choisis la tantine, c'est normal, elle t'a élevée, et puis... elle fait de si bons gâteaux
b : tu trouves ce choix un tantinet... heu, enfin, "un peu" bizarre et malsain. Tu décides de remodeler la réalité grâce à tes pouvoirs cosmiques. Et surtout, de ne plus penser à ça...
c : tu es excédé, attends, la magie et les trucs démoniaques, ça marche que si on y croit, et puis bon, Seigneur des Enfers ou pas, vous vous êtes pas entraînés aux mawashi-geri ensemble, d'où il vient te faire chier avec ses dilemmes ce con ? Du coup, hop, tu lui mets un coup de latte dans les couilles et c'est réglé !

4. Personne n'a pensé à faire les courses, il ne reste plus qu'un café liégeois dans le frigo et trois yaourts aux fruits (un fruit de merde en plus : kiwi). Ta femme et tes deux gosses veulent le café liégeois :
a : tu prends sur toi et leur laisse gentiment le dessert tant convoité. Mieux, tu expliques aux deux petites canailles pourquoi il serait sympa de laisser maman profiter de son onctuosité
b : tu rends le café liégeois invisible pour pouvoir te le taper après tout seul, en douce. C'est bon, tu sauves la Terre trois fois par semaine, tu vas pas en plus bouffer du yaourt au kiwi...
c : aux gamins, tu leur racontes un truc qui fait peur, pour qu'ils se cassent vite fait (il ferait beau voir que ce soit eux qui commandent !) et à la gonzesse, tu lui décris en détail ton séjour au Vietnam, ou dans les bas-fonds de n'importe quel bled de peigne-cul, histoire de la dégoûter et de la culpabiliser

5. Tu vas chercher un colis à la poste. Tu fais la queue pendant vingt minutes (multiplier par trois pour les parisiens), tu arrives au guichet et là, une espèce de rombière te balance à la gueule, sans ménagement, un truc que tu sais hyper-fragile :
a : tu secoues un peu le colis, constates qu'il ne doit pas y avoir trop de casse, et préfères ne rien dire afin de ne pas causer un scandale ou gêner la personne dans son parcours professionnel (enfin, "professionnel"... son parcours d'employé de la Poste quoi)
b : tu amortis le choc grâce à ta télékinésie et te félicites d'être ainsi épargné des soucis quotidiens du quidam lambda
c : tu rejoins les rangs des Suarez et autres Tyson et tu la mords cette conne !

6. Dans un vide-grenier, tu as mis la main sur une lampe magique (pas chère, qui a de la gueule). En la frottant pour la dépoussiérer, un génie apparaît. Il ressemble un peu à Stéphane Bern, ce qui te fait penser que ça pue du cul cette histoire. Il te propose non trois vœux, mais un vœu à choisir parmi trois (ben oui, c'est l'arnaque, mais t'as eu ça dans un vide-grenier à la base) :
a : tu vas mourir étouffé dans un tonneau de cancoillotte, mais en contrepartie, il y aura la paix dans le monde, et ce pour toujours (bien penser à la voix mielleuse et ravie de Bern, surtout sur le "pour toujouuurs")
b : tu peux coucher avec Sam Fox (ou George Clooney si t'es une fille... ou si tu préfères les mecs), et tu obtiens 2 millions d'euros, mais en contrepartie, tu devras uniquement écouter du Cali et lire du Christine Angot jusqu'à la fin de tes jours...
c : il n'y a pas de cancoillotte ou de Cali qui tiennent, tu fais un doigt au génie et balance la lampe à la poubelle 

7. C'est l'anniversaire de ton meilleur ami. Tu te pointes en retard et tu as dû improviser pour trouver un cadeau :
a : tu lui offres une clé USB sur laquelle tu as fait une compilation des photos de vos meilleurs délires et de quelques mp3 qu'il apprécie (heu... ouais, ça craint, c'est ton pote, pas une fille que tu veux draguer, autant lui avouer carrément que tu es gay là !)
b : tu lui ramènes une vraie tête d'alien, empaillée (tu as eu la précaution de la faire bouillir avant, pour pas qu'il se chope un virus extraterrestre à la con, c'est la moindre des choses)
c : tu arrives les mains dans les poches, tu picoles à mort, tu gerbes sur sa femme et défonce la gueule de son beau-père qui te faisait chier depuis deux heures avec ses conneries sur l'économie et la nécessité de dévaluer l'euro... bah, pas une mauvaise soirée en fin de compte si l'on excepte les amuse-gueules au tofu

8. Un astéroïde menace la Terre. Ah ben, on n'a pas dit que c'était à chaque fois des situations faciles hein ! 
a : comme Bruce Willis dans Armageddon, tu te sacrifies pour sauver l'humanité... (attention, si tu choisis cette réponse, tu peux te mettre un bonus de 500 "a" (ne souris pas, tu vas crever connard !!))
b : tu remontes le temps et va mettre à l'astéroïde une pichenette de rien du tout, 300 000 ans avant qu'il vienne faire chier
c : tu contactes cetelem, cofinoga, cofidis et financo, et tu te tapes une semaine de taré, avec putes, coke et glaces italiennes

9. Tu pars en vacances en Grèce, parce que bon, ça coûte pas cher en ce moment, mais, comble de malchance, des éco-terroristes détournent ton avion :
a : tu tentes d'instaurer un dialogue, car ils n'ont pas mauvais fond et tu crois en certaines valeurs, comme la tolérance et le fait de trier tes déchets
b : tu les mets à feu doux en utilisant ta super-vision
c : Tu t'introduis dans le poste de pilotage et bute les pilotes afin de mettre la pression sur les blaireaux qui font chier. Quant ils commencent à chialer, tu fais un sudoku, parce que t'es cool...

10. Un abruti te propose un test à la con sur le net :
a : tu prends le temps d'y répondre, car cette personne a sans doute beaucoup travaillé pour ça, et tu ne rates jamais une occasion d'en apprendre un peu plus sur toi-même, c'est tellement merveilleux de pouvoir progresser dans la connaissance de soi !!
b : le test n'a aucun sens pour toi car ton omnipotence induit que tu fais en réalité tous les choix à la fois
c : tu localises l'auteur et tu lui fais livrer un petit cercueil avec une merde de chevreuil à l'intérieur

Et voilà les résultats !!
As-tu bien noté tes réponses ?
Veux-tu enfin savoir qui tu es grâce à nos spécialistes qui peuvent déterminer ton profil véritable, ton signe du zodiaque, ta couleur préférée et ce que tu as mangé ce midi ?
Eh bien, un nouveau monde s'ouvre à toi, ô true believer !

I. Tu as un maximum de "a"
Tu es un super-héros de type "gentil couillon".
Ton héros de référence est Spider-Man. Ou Candy.
Ton totem est la Sauce Tomate (parce que ça donne du goût mais bon, ça va, ça pique pas).
Tu excelles dans les professions ingrates, comme professeur de français à Lille (ou Marseille). Ou coach en développement personnel pour footballeur.
Tu es timide mais optimiste. Si un malotru te marche sur les pieds, sans s'excuser, tu te félicites du fait qu'il n'ait pas trébuché.
Rien n'entame ta vision enchantée du monde, même pas la méchanceté, car tu ne la vois pas la plupart du temps.

II. Tu as un maximum de "b"
Tu es un vrai héros. Avec des pouvoirs et tout.
Ton héros de référence est Jean-Claude Van Damme.
Ton totem est Evelyne Dhéliat. Et franchement, elle fait pas son âge.
Cependant, il faut savoir que ça n'existe pas vraiment les pouvoirs... du coup, tes réponses sont étranges. La vie n'est pas une vaste aire de jeu onirique où l'on peut s'ébattre à sa guise.
Si tu étais sous l'emprise d'un psychotrope pendant ce test, recommence.
Si c'est déjà la troisième fois que tu obtiens ce résultat, essaie de recommencer ce test en observant une période d'abstinence de deux à trois jours.

III. Tu as un maximum de "c"
Tu es une personne "lambda" selon les normes vikings. Autant dire que tu es un peu flippant.
Ton héros de référence est Ed Gein.
Ton totem est la Tronçonneuse. Ou la Scie Rouillée.
Tu es complètement fêlé, avouons-le, au point de filer la chiasse aux plus aguerris. Même Olivier de Carglass ne viendrait pas se frotter à toi en tentant de te refiler sa résine.
Tu aimes la viande crue, le goût du sang et les taxis parisiens.
C'est bien de s'affirmer, mais tu devrais apprendre à relâcher un peu la pression. Par exemple en arrêtant de froncer les sourcils, au moins en dormant pour commencer.