10 mai 2015

Spider-Man : fin du prologue Spider-Verse

Le Spider-Man #5 de ce mois contient la fin du prologue Spider-Verse et voit la nouvelle Ms. Marvel faire une apparition.

Spider-Verse, l'énorme évènement arachnéen, débutera le mois prochain dans la revue du Tisseur. Nous sommes toutefois déjà un peu dans le bain depuis plusieurs mois puisque de petits prologues ont déjà contribué à présenter les forces en présence, que ce soit Morlun (dont on peut découvrir les débuts dans ce Marvel Icons) et les siens ou la petite armée levée par le Superior Spider-Man.


Ce mois-ci, l'intrusion dans l'intrigue multiverselle (cf. cet article pour en connaître les grandes lignes) nous permet de découvrir Spider-UK et le Captain Britain Corps ou encore d'en apprendre plus sur Karn, l'un des dévoreurs d'araignées qui cache un lourd secret sous son masque.
Mayday Parker, la Spider-Girl de l'univers 982, fait également son entrée en scène. 
Tout cela est globalement plus intéressant que ce qui était dévoilé le mois dernier et donne envie de plonger dans la grande confrontation qui s'annonce. Mais jetons un œil aux séries régulières.

Une petite nouvelle fait son apparition dans Amazing Spider-Man. Il s'agit de Kamala Khan, une jeune fille qui incarne désormais la nouvelle Ms. Marvel (dont Jiji nous a parlé ici). 
La rencontre n'est pas désagréable, le côté "fan" de Kamala étant même assez drôle, mais l'on sent qu'il s'agit essentiellement d'une opération destinée à faire connaître la nouvelle venue. 
Plus anecdotique, l'on peut également découvrir dans ces épisodes la nouvelle tenue de Silk. La précédente (qui avait son charme et était entièrement faite de toile) n'aura pas tenu bien longtemps !
Beaucoup d'action dans cette fournée et un Parker qui joue les bons samaritains en embauchant un ancien criminel dans sa boite. 

Le chapitre consacré à Spider-Man 2099 est lui aussi issu des prologues Edge of Spider-Verse. Tout commence par l'assassinat du Miguel O'Hara de la Terre 98120, sous le nez de ses collègues Avengers. Le Miguel que l'on connaît, actuellement coincé sur la Terre 616 (donc l'univers Marvel classique), subit les effets de la mort de ses doubles dans les univers parallèles.
Tout cela permet de faire monter la pression en attendant le coup d'envoi de Spider-Verse. Les dessins de Rick Leonardi s'avèrent un peu limites sur certaines cases et n'aident pas à renforcer l'ambiance pourtant tendue.

Comme toujours, l'épisode des New Warriors décroche la place peu enviée de série la plus faible de la revue, même si une scène entre Faira et Thor est aussi surprenante que drôle (la tête du dieu nordique quand il se fait "baffer" vaut à elle seule la lecture de l'épisode). Mis à part ça, et un sermon des Avengers qui reprochent à Justice les évènements de Stamford (qui ont conduit à la guerre civile entre les surhumains), pas grand chose à signaler.

On termine par Superior Foes of Spider-Man, qui touche d'ailleurs à sa fin. La série, bien que graphiquement quelque peu faiblarde (faiblesse souvent compensée par des trouvailles visuelles astucieuses), s'est révélée drôle et rafraichissante, Nick Spencer parvenant à parfaitement se servir de la galerie de seconds couteaux à sa disposition.
Gags, trahisons et répliques savoureuses auront formé un cocktail addictif et innovant, flirtant avec le style comico-policier et déjanté d'un Guy Ritchie ou des frères Coen. 

Un numéro finalement assez moyen qui fait office de gros teaser pour Spider-Verse.

+ qualité des prologues
+ arrivée de Kamala
+ le style Spencer
- les New Warriors toujours aussi peu inspirés