16 février 2014

Spider-Man : Superior, Scarlet & Team-Up

Le Spider-Man #8 de ce mois accueille un nouveau titre et voit Otto employer les grands moyens dans sa lutte contre le crime.

Le mensuel commence par Superior Spider-Man (cf. cette chronique pour les retardataires), avec Dan Slott au scénario et Humberto Ramos au dessin.
Otto/Spidey s'attaque à l'empire du Caïd en lançant une offensive sur Shadowland, la forteresse située en plein Hell's Kitchen. Il utilise pour cela des arachnaughts, sorte de robots puissamment armées, et des hommes de troupe organisés en spider-patrouilles. Autrement dit une petite armée dont la base est spider-island
Cela donne évidemment une dimension particulière et assez inhabituelle au Tisseur, plutôt habitué à agir de manière isolée. L'ensemble reste néanmoins intéressant, d'autant qu'Otto utilise aussi bien les media que le chantage pour parvenir à ses fins, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il est efficace.
Le tout est parfaitement mis en scène par un Ramos au style impressionnant.

L'on passe ensuite à Scarlet Spider. Le scénario est assuré par Chris Yost & Erik Burnham, les dessins sont de Carlo Barberi & Horacio Dominguez.
Habituellement, la série est très bonne, mais l'intérêt de l'épisode de ce mois se trouve amoindri par le fait qu'il se compose uniquement d'un long et morne combat. Wolverine et Kaine affrontent en effet la Mort Rouge, une déesse aussi charismatique qu'un pneu crevé. 
La situation avec la Guilde des Assassins est réglée par un tour de passe-passe assez gros, mais bon, c'est finalement le seul élément qui fait un peu avancer l'histoire. 
Graphiquement, c'est plutôt honnête, mais c'est loin d'être suffisant pour susciter l'intérêt.

On arrive ensuite à Superior Spider-Man Team-Up, la série censée prendre la suite (si ce n'est être le clone) du souffreteux Avenging Spider-Man
L'on retrouve de nouveau Chris Yost au scénario, la partie visuelle étant l'œuvre de David Lopez & Marco Checchetto.
Le premier épisode est franchement insignifiant, Spidey se contentant de se fritter avec un tas de super-héros avant finalement une intervention des Avengers et une conclusion aussi plate que téléphonée. Le second est toutefois plus réussi, aussi bien sur le plan des dessins, bien meilleurs, que celui de l'intrigue. Outre une rencontre musclée entre Spider-Man et Kaine, Yost remet sur le devant de la scène le Chacal, un personnage à l'origine de la ribambelle de clones dont Spider-Man fut affublé (cf. cette Intégrale pour l'origine de la saga et ces Omnibus pour le long crossover - et la polémique - qu'elle engendra des années plus tard).

Un mot sur le courrier des lecteurs (rubrique qui en plus d'être inutile s'avère maintenant agaçante). Un lecteur écrit une longue missive pour raconter son sentiment sur l'évolution éditoriale du Tisseur mais, surtout, il commence en expliquant pourquoi il a arrêté de lire du Marvel quelques années auparavant : il a mal pris une réplique du Captain America ultimate qui visait les français...
Un personnage peut vexer un type dans la vie réelle ? Au point qu'il n'arrête pas seulement la série mais boycotte carrément l'éditeur ? C'est énorme.
D'une part, en comparaison des tonnes d'immondices que les français déversent chaque année sur les américains, je les trouve relativement fairplay, mais surtout, même si Millar a je pense effectivement une piètre opinion (justifiée en grande partie) des français et de leur politique, il ne faut pas confondre dans l'absolu ce que dit un personnage avec ce que peut éventuellement penser l'auteur. Encore moins l'éditeur. Cela me rappelle une anecdote où, dans un jeu de rôle, un type s'était vexé parce que mon personnage parlait mal au sien. Heureusement que je ne l'ai pas buté, qu'est-ce que j'aurais entendu !  

Le bilan de ce numéro est mitigé, avec un Superior dont l'intérêt ne faiblit pas et des séries secondaires en dents de scie. Le mois prochain, une nouvelle série débarque encore (Superior Foes of Spider-Man) ce qui devrait stabiliser le sommaire pour un moment.   

+ Otto et ses méthodes
+ Ramos
+ un deuxième épisode team-up bien meilleur que le premier
- Scarlet Spider en baisse
- un premier team-up bien fade