10 octobre 2010

Guide Kiosque et Librairie des séries Marvel (version 2.0)


Cette deuxième version du guide de lecture, ayant subi une refonte complète, a pour but de dresser une sorte d'inventaire des différentes collections et revues dédiées actuellement aux publications Marvel. De nouveaux titres ont été ajoutés et le nouvel aspect visuel sera, je l'espère, plus agréable et plus lisible pour les lecteurs qui souhaiteraient se repérer un peu dans la jungle des labels et mensuels.
Attention : ce guide est obsolète et ne correspond plus, en grande partie, aux collections actuellement mises en place par Panini.

En Kiosque
Avantages génériques : parution régulière, faible coût
Inconvénients génériques : un seul épisode (22 planches) de chaque série par mois

Spider-Man
Le mensuel du personnage culte de la Maison des Idées. Alors qu'auparavant l'on pouvait y retrouver de nombreuses séries, comme Spectacular Spider-Man, Friendly Neighborhood Spider-Man ou encore Marvel Team-Up, la revue est aujourd'hui presque entièrement monopolisée par l'historique et central Amazing Spider-Man (qui parait maintenant trois fois par mois aux Etats-Unis). Cela permet de souvent bénéficier d'arcs complets et donc de mieux s'immerger dans le récit.
Le quatrième épisode est souvent pioché dans des séries VO secondaires, telle que Spider-Man Family.
Wolverine
Deuxième personnage le plus populaire de l'éditeur, il est normal que le mutant griffu possède sa propre revue. Celle-ci est cependant fort mince puisqu'elle ne contient que deux épisodes par mois, pour un prix pourtant proche des mensuels qui, eux, en comportent quatre. La publication accueille régulièrement les nouveaux titres consacrés à Logan, comme Wolverine : Origins ou encore Wolverine : Weapon X.
Marvel Icons
La revue se situe dans la continuité des précédents Marvel Legends. Elle accueille en général les titres New Avengers, Iron Man, Captain America et Fantastic Four. Les Young Avengers ont également été publiés au sein de ce mensuel qui abrite, comme son nom l'indique, les personnages les plus iconiques de l'éditeur.
Marvel Heroes
Créée en novembre 2007, cette revue est la deuxième orientée "heroes" (par opposition aux titres X, désignant les mutants). L'on y retrouve Hulk, Thor, les Mighty Avengers ainsi que les membres de l'Initiative, des héros recensés suivant une formation pour ensuite rejoindre une équipe officielle dans l'un des 50 états de l'Union.
A son lancement, ce mensuel a également accueilli les deux mini-séries Omega Flight et New Avengers : Illuminati.
X-Men
De nouveau un mensuel proposant 4 x 22 planches, cependant, contrairement à Icons ou Heroes, il arrive souvent que les trois premiers épisodes soient issus d'un même titre, ce qui permet, un peu comme pour Spider-Man, de pouvoir lire parfois des arcs complets.
Bien évidemment, comme le nom l'indique, ce sont les mutants (Wolverine, Cyclope, Emma Frost, Beast...) qui sont à l'honneur dans cette revue. Il est à noter que les titres X, autrefois leaders en terme de vente, sont aujourd'hui quelque peu à la traine. Un marasme dû sans doute à un manque d'audace et de renouvellement.
Astonishing X-Men
Second titre X, Astonishing accueille cependant des séries plus variées, comme Cable, X-Force et surtout l'excellent X-Factor (précédemment intitulé Madrox) de Peter David.
De part le grand nombre de personnages, les multiples références au passé et un style d'écriture abusant parfois des ellipses, ce mensuel me semble, tout comme son jumeau X-Men, un peu moins accessible pour un novice que les autres revues.
Marvel Universe
Il s'agit là d'un bimestriel consacré aux personnages et épopées cosmiques. La revue a notamment accueilli les crossovers Annihilation ou War of Kings et propose de très bonnes séries comme Nova ou Guardians of the Galaxy. L'on croise régulièrement dans ces pages Thanos, Quasar, Drax et, d'une manière générale, des races extraterrestres toutes plus étranges les unes que les autres.
L'interaction avec les personnages terriens, bien qu'elle soit parfois possible, est cependant très limitée. Il est à noter que Universe propose de temps en temps de petits plus fort appréciables, comme des fiches de personnage ou diverses infos.
Marvel Mega
Petit fourre-tout permettant de caser des What-If aussi bien que des numéros spéciaux (de Noël par exemple) ou des mini-séries (notamment Secret War, avant sa réédition en Deluxe). La revue a tiré sa révérence en 2007 mais reste suffisamment récente (et fournie) pour figurer ici.
Ultimates/Ultimate Avengers
La gamme Ultimate propose en fait une relecture des héros classiques (issus de l'univers 616) dans un autre contexte (l'univers 1610). Elle a été lancée à la base pour faciliter la venue de nouveaux lecteurs, supposés effrayés par la masse des sagas passées, mais a logiquement fini, après quelques années, par générer sa propre continuité.
Le premier titre, Ultimates, consacré aux Vengeurs (Cap, Thor, Iron Man...), a été rebaptisé Ultimate Avengers après le controversé évènement Ultimatum.
Ultimate Spider-Man
Seul rescapé (avec Ultimate Avengers) après le gros coup de balai Ultimatum, ce bimestriel (ayant subi un relaunch) conte les aventures d'un Peter Parker adolescent. Bien que la plupart des proches et ennemis du Tisseur soient présents (Octopus, Gwen Stacy, Norman Osborn, Mary Jane...), leurs personnalités et, d'une manière générale, le déroulement des évènements sont quelque peu différents de ce que l'on connaît dans l'univers classique.
Il est à noter que c'est sur ce titre que Brian Michael Bendis et Mark Bagley ont battu le record de longévité d'un tandem sur une même série (précédemment détenu par Stan Lee et Jack Kirby).
Ultimate Fantastic Four
Ce ne sont pas les FF classiques, blablabla, à moins d'être longs à la détente, vous devez avoir compris le principe. ;o)
Reed et sa bande sont ici plus jeunes que dans la version classique, mais leurs aventures sont pourtant parfois plus crédibles. Il faut également savoir que c'est dans cette série que Mark Millar mettra en scène le coup d'envoi de ce qui deviendra plus tard le fameux titre Marvel Zombies (cf cette chronique). La revue n'a cependant pas survécu à Ultimatum.
Ultimate X-Men
Ce sont cette fois les mutants qui sont réinterprétés à la sauce ultimate. Même chose que pour UFF, le titre a été stoppé après Ultimatum.
Les Incontournables
Il s'agit en fait ici de plusieurs petites collections (Spider-Man : Les Incontournables, Marvel : Les Incontournables, Spider-Man et les Héros Marvel) présentant diverses sagas, récentes ou relativement anciennes. Chaque volume se présente sous la forme d'un livre contenant 5 ou 6 épisodes, ainsi que d'un fascicule (d'un seul épisode) faisant un peu office de présentation.
Le faible coût des collections les rend attrayantes, cependant, le contenu, en terme de qualité, en est inégal et peut faire doublon avec d'autres publications. Notons que, après la parution kiosque, les livres (sans les fascicules) se retrouvent ensuite en grandes surfaces.
Marvel Crossover/Marvel Universe Hors Série
La revue devait à l'origine s'intituler Marvel Crossover (les premiers numéros se voient d'ailleurs affublés de ce titre), et pour cause, elle avait été présentée comme devant accueillir des crossovers entre les personnages Marvel et des guests appartenant à d'autres maisons d'édition. Le binz a cependant fini par s'intituler Marvel Universe Hors Série, bien que l'on cherche encore la parenté avec MU. L'idée de rencontre avec d'autres univers éditoriaux est encore de mise, essentiellement avec Top Cow. La qualité des récits, en général, n'incite cependant pas à l'achat.
Marvel Saga
Trimestriel remplaçant Marvel Icons Hors Série et étant censé, tel qu'il était présenté au départ, proposer des sagas complètes. Ce n'est déjà pas le cas dès le numéro #1 qui propose une aventure du Punisher... à suivre dans le numéro #2. Typique de la communication Panini dont on se dit qu'elle n'est finalement jamais meilleure que lorsqu'elle est inexistante.
Revues spéciales ponctuelles
Il ne s'agit pas ici de titres réguliers mais de revues très ponctuelles associées à un évènement particulier (House of M, Civil War, World War Hulk, Secret Invasion, Siege...). Les numéros sont donc assez peu nombreux et contiennent le titre phare de l'event en cours (les revues régulières accueillant, elles, les divers tie-ins qui lui sont associés).
Spider-Man Poche
A l'origine une publication destinée aux plus jeunes, SMP a cependant accueilli (dans une logique toute paninienne) des séries comme Ultimate Spider-Man (qui sans être spécialement traumatisante, ne vise pas vraiment les tout petits). Le livre, au format sensiblement réduit mais restant lisible, propose divers jeux, un crayon de papier, bref, un environnement très enfantin qui ne laisse aucun doute en ce qui concerne le public visé.
NB : il existe encore d'autres publications, des "extra" ou "hors série", qui permettent de publier des récits un peu à part ou des tie-ins lors de crossovers.


En Librairie
Avantages génériques : histoires complètes, éventuels suppléments
Inconvénients génériques : Parution aléatoire, coût parfois élevé et sans rapport avec le contenu

100% Marvel
Il s'agit sans doute de la collection librairie la plus fournie et la plus abordable financièrement (elle offre en tout cas souvent un très bon rapport pages/prix et qualité/prix). L'on y retrouve des héros cultes (Spidey, Wolvie, Daredevil) mais aussi des personnages moins connus du grand public, comme Sentry, X-23 ou Moon Knight. La gamme Noir, reprenant les grands noms du marvelverse en les plongeant dans une ambiance polar des années 30, est également publiée dans cette collection, tout comme les Marvel Zombies ou la trilogie fleuve Earth X/Universe X/Paradise X.
Max
C'est le label "adulte" de Marvel. Non pas que les autres collections soient spécialement destinées aux enfants, mais les auteurs bénéficient, dans celle-ci, d'une plus grande liberté de ton. Sexe et violence y sont donc moins édulcorés. La collection existe aussi en VO mais, pour rajouter à la complexité, les titres publiés sous ce label en VF n'en sont pas forcément tous issus (Trouble).
Les séries Max sont considérées en général comme plus ou moins hors continuité, bien qu'il existe de nombreuses exceptions contraires (Alias, Hood...). Notons dans cette collection l'excellent run de Garth Ennis sur le (très musclé) titre Punisher.
Marvel Monster Edition
Gros format souple contenant toute une année de publication d'une même série. La qualité du papier s'est récemment améliorée mais le prix élevé reste tout de même fortement dissuasif. La collection accueillait au départ des séries qui ne trouvaient pas leur place en kiosque, comme She-Hulk, Deadpool ou The Defenders. Aujourd'hui, elle sert essentiellement à publier (de manière fort anarchique) les séries secondaires plus ou moins touchées par un event (Monster Civil War ou Dark Reign par exemple).
L'on notera tout de même la présence d'oeuvres particulièrement réussies, voire poignantes, comme Planet Hulk, L'Appel du Devoir ou Le Règne de Thor qui préfigurait, à sa façon et en moins épique, le futur Civil War.
Marvel Mini Monster
Collection bâtarde, aujourd'hui défunte, et permettant de fourguer en deux fois ce que les Monster proposaient en une. Les excellents Runaways ont fait leurs débuts ici. L'autre série déclinée sous ce label est Sentinel, un titre passé relativement inaperçu mais plutôt sympathique.
Attention, ces livres vieillissent mal et la cover a tendance à se décoller...
Marvel Premium
Réédition cartonnée et grand format d'épisodes de Amazing Spider-Man issus du run de J.M. Straczynski.
Uniquement cinq numéros en tout, dont on se demande d'ailleurs l'utilité. Ceci dit, la qualité du récit n'est pas en cause, il s'agit même d'un moment intéressant où Straczynski va développer les origines mystiques du Tisseur (ce qui donnera naissance à la Société de l'Araignée et à la série Araña).
Marvel Graphic Novels
Le graphic novel, ou roman graphique, est assez complexe à définir. Aux Etats-Unis, il peut désigner tout ce qui n'est pas un fascicule. En France, il qualifie souvent une oeuvre supposée de qualité et destinée aux adultes. Dans ce cas précis, il s'agit en fait d'un gentil fourre-tout paninien. L'on va y retrouver de vrais GN (Marvels), comme des morceaux de séries régulières (Iron Man) voire des novellas illustrées (Le Rédempteur).
A conseiller dans cette collection : le magnifique Echo du grand David Mack, une pure merveille, tant visuellement que scénaristiquement, bénéficiant d'une utilisation extrêmement intelligente du medium qu'est la BD.
Marvel Deluxe
Il s'agit, à part pour la série Runaways qui constitue le seul matériel inédit de la collection, de rééditions censées, selon les présentations répétées et appuyées de l'éditeur, contenir de très nombreux bonus. Dans les faits, non seulement les bonus se sont envolés au fil des ans, mais certains volumes, pourtant onéreux et en constante augmentation, sont particulièrement minces (House of M).
L'on retrouve en général sous ce label de gros calibres très vendeurs (Wolverine, Spider-Man...) ou des sagas ayant particulièrement bien marché (comme Civil War qui a d'ailleurs bénéficié d'un coffret limité). A conseiller également : le Deluxe NYX consacré à Laura Kinney, alias X-23, et qui regroupe deux sagas émouvantes et esthétiquement fort jolies.
Marvel Best Of
Il s'agit d'une collection rééditant d'anciennes sagas, souvent devenues cultes, comme Les Guerres Secrètes (premier véritable crossover Marvel), La dernière chasse de Kraven (bradée ensuite dans les Incontournables) ou encore Wolverine : Les Origines (rééditée en Deluxe avec... moins de bonus !!).
Du "old school" donc pour l'essentiel, mais qui fait souvent doublon avec d'autres collections.
Les Intégrales
Tout bêtement la réédition des premiers numéros de différentes séries (Spider-Man, X-Men, Iron Man, Wolverine...).
Pour curieux, collectionneurs ou nostalgiques.
Marvel Origines
Collection à l'utilité peu évidente se concentrant, comme son nom l'indique, sur l'origine et les premières apparitions des différents groupes ou personnages. Covers noires et tranches brillantes caractéristiques.
Marvel Kids
Collection petit format et économique destinée à l'origine à un jeune lectorat. Il est à signaler que les volumes consacrés à Spider-Man reprennent en fait ses premières aventures (rééditées en Intégrales) en les modernisant d'un point de vue graphique. La narration, elle, reste identique, donc un peu vieillotte.
A noter que la série Spider-Man loves Mary Jane, sorte de "shojo" américain, est tout à fait lisible, de par sa qualité, par un public adulte.
Marvel Omnibus
Tueurs de budget.
Enormes pavés reprenant l'essentiel d'une saga importante, comme la Saga du Clone pour Spider-Man. Là encore, il faut signaler une nette tendance à l'amaigrissement (Omnibus Daredevil par Frank Miller) qui n'influe pas sur le prix pourtant très élevé.
Marvel Transatlantique
Cette collection, peu fournie, a pour but de laisser carte blanche à des auteurs européens (dans les faits souvent italiens) pour proposer "leur" version de certains personnages Marvel. Le résultat va du ridicule (Le secret du verre, Deuxième Mort), au plutôt pas mal (X-Campus) en passant par le moyen (Saudade).
Marvel Best Sellers
Un peu spéciale, cette collection se trouvait à l'origine uniquement dans les boutiques MaxiLivres. Ces dernières ayant fait faillite, les livres peuvent maintenant se dénicher en grande surface ou dans certaines librairies de type Cultura.
Il s'agit de rééditions, en petit format, d'épisodes des Vengeurs, de Spider-Man ou encore de Daredevil ou des X-Men. L'on y trouve d'ailleurs aussi bien des sagas excellentes et très récentes, comme le Daredevil : Underboss de Bendis, que des arcs plus quelconques, comme ces épisodes de Wolverine datant de 2000. Si le prix est très avantageux (10 euros pour une douzaine d'épisodes), le confort de lecture est par contre amoindri par des planches et un lettrage très réduits, d'autant qu'une inutile marge blanche vient encore rapetisser l'ensemble.
Encyclopédies
Il ne s'agit pas ici d'une collection à proprement parler mais du vaste domaine des encyclopédies.
Panini en a édité quelques-unes au format Deluxe (sur Spider-Man, les FF ou encore les X-Men), mais Semic, racheté par le groupe Tournon, continue également d'en sortir, parfois sur un héros particulier (Iron Man), d'autres fois sur l'ensemble des personnages Marvel (cf cet article). Certains ouvrages assimilés, comme les Chroniques de Marvel, permettent, eux, de se plonger dans l'histoire de l'éditeur, de ses débuts à nos jours.