12 juin 2012

Les personnages féminins tiennent le haut du pavé de la scène comics

De très bonnes choses actuellement, ou en prévision, en ce qui concerne les comics mettant en scène des héroïnes, cela valait bien un petit rappel  de ce qu'il est vivement recommandé de ne pas rater.

On commence par la réédition, chez Akileos, du premier tome de Courtney Crumrin : Les Choses de la Nuit (cf cette chronique). L'éditeur nous propose cette fois un petit format, plus pratique, mais surtout une fort belle version colorisée.
Une bonne occasion de découvrir, si ce n'est déjà fait, l'excellente série de Ted Naifeh, mettant en scène une petite fille très particulière, franchement misanthrope même, et un univers fantasy séduisant.

C'est le moment de signaler également que le premier tome, période "renaissance", de Catwoman, dont je vous ai parlé le mois dernier en avant-première, est maintenant disponible. Un ouvrage idéal pour faire connaissance avec Selina Kyle et qui fait partie des très bons titres des New 52 de DC Comics.

Toujours chez DC, et donc Urban Comics, un petit mot sur Batwoman, qui sera à l'honneur au mois d'août avec deux tomes librairie. Le tome #0 sera une réédition, plus complète, de Batwoman : Elegy, et le tome #1 sera sa suite directe ; Batwoman : Hydrology.
Dans les deux cas, un récit accessible, bien fichu et appuyé par de superbes planches. Et question charisme, la jolie Kate Kane, assez différente de l'archétype féminin habituel, n'a rien à envier à un Batman !

Et puis comment ne pas terminer avec Jeanne Dark, une jeune magicienne que vous avez peut-être eu l'occasion de découvrir, en numérique, chez WEBellipses. L'auteur, Gregory Lê, livre dans cette série des scènes oniriques ainsi qu'une représentation graphique de la magie qui sont pour le moins fort agréables à l'oeil. Signalons, en plus, qu'une version papier des premiers épisodes a vu le jour récemment.

Loin des potiches gentiment sexy censées contenter, par leur seul physique, le lecteur avide de formes généreuses, les sorties actuelles nous offrent une vraie bouffée d'air frais, avec des personnages féminins bien écrits, dont la caractéristique principale n'est pas simplement leur sexe. Ce n'est pas forcément nouveau (Terry Moore et son Strangers in Paradise avait déjà brisé bien des tabous et mis la barre très haut qualitativement), mais il est peut-être bon de rappeler de temps en temps que de vraies belles pépites se cachent dans les séries mainstream "secondaires" ou les publications plus confidentielles, et qu'un personnage, pour être fort, n'a pas - ou plus - besoin d'être une mâle montagne de muscles.