09 juin 2014

Marvel Now : Guardians of the Galaxy

Suite des sorties librairie estampillées Marvel Now avec cette fois les Gardiens de la Galaxie.

Rappelez-vous, il y a quelques années, le mensuel Marvel Universe accueillait les premiers épisodes de la nouvelle mouture des Guardians (cf. cet article). Ceux-ci participèrent également aux grands events cosmiques, notamment War of Kings par exemple.
Pour ce relaunch qui marque le coup d'envoi du volume #3 de la série, l'on conserve les têtes d'affiche, à savoir Rocket Raccoon, Star-Lord, Drax ou encore Groot. Par contre, l'équipe artistique change, exit le duo magique Lanning/Abnett et place à Brian Michael Bendis au scénario (cf. cette chronique) et Steve McNiven & Sara Pichelli au dessin.

Les premières planches sont tout bonnement excellentes, une vraie leçon de conteur donnée par un Bendis magistral qui parvient à raconter les origines de Peter Quill, alias Star-Lord, avec clarté et émotion. Idéal pour donner envie d'en savoir plus et conférer au personnage une grande profondeur. Bizarrement, alors que Bendis est tout de même l'un des scénaristes phare de la Maison des Idées (et qu'il a tout de même quelques belles œuvres à son actif), Panini le présente comme un simple "poids lourd". C'est tout de même étonnant lorsque l'on connaît leur propension à s'extasier devant tout le monde, et le contraste avec la présentation ridiculement exagérée de Hickman (cf. Avengers) est d'autant plus grand.

Mais venons-en à l'intrigue. Après cette introduction, les Gardiens, accompagnés par Iron Man, doivent protéger la Terre d'une attaque des Badoon (l'une des nombreuses races extraterrestres qui peuplent le marvelverse). Star-Lord doit également composé avec son père, souverain de Spartax. Ce dernier ne porte pas plus son fils dans son cœur que les terriens en général, et il va user de ruses et de manipulations pour les anéantir.
Cette partie est déjà plus classique, avec cependant des combats et un environnement graphiquement réussis. Le côté SF est évidemment très poussé et la partie politique et diplomatique s'avère intéressante. Rocket se charge de flinguer et de délivrer quelques répliques humoristiques que l'on aurait souhaité plus nombreuses et inspirées.

L'ouvrage se termine sur de courts récits présentant un peu certains Gardiens avant qu'ils ne soient recrutés. C'est assez inégal. L'épisode consacré à Rocket Raccoon permet d'éveiller la curiosité, celui centré sur Groot est bien pensé également et montre une autre vision des conflits intergalactiques, alors que ceux mettant en scène Gamora et Drax sont déjà plus faibles et recourent à de l'action pure qui peine à générer de l'intérêt.
Finalement, l'ensemble s'avère plutôt accessible malgré le grand nombre de protagonistes, souvent peu connus du grand public d'ailleurs, et les multiples peuples extraterrestres. Quasiment une première pour du Marvel Now (avec, il est vrai, Superior Spider-Man).
Les covers complètent l'ensemble, avec également un bon paquet de variants (de taille réduite). La traduction est, elle, tout à fait correcte. 

Un début agréable qui est encore loin de montrer toute la mesure de ce que pourrait donner la rencontre Bendis/Guardians.

+ accessible
+ esthétique
+ une excellente intro
+ retour du tandem raton-laveur/arbre, aussi improbable qu'attachant
- un premier arc à l'intérêt relatif