27 janvier 2012

Teenage Mutant Ninja Turtles

Un coup d'oeil sur la nouvelle série consacrée aux Tortues Ninja, récemment sortie chez Soleil.

Leonardo, Donatello, Michelangelo et Raphael ne seraient que de très banales tortues si elles ne s'étaient pas, bien involontairement, retrouvées dans une société menant des recherches pour mettre au point un puissant mutagène destiné à décupler les capacités de combat des soldats.
Lors d'un cambriolage qui tourne mal, les tortues, ainsi que Splinter, un rat, rentrent en contact avec le produit. Les voilà maintenant doués de la parole et lâchés dans la nature.
Sous la direction de Splinter, transformé en senseï, les tortues vont apprendre les arts martiaux et tenter de retrouver Raphael, leur frère disparu. Une tâche rendue plus difficile encore par la présence de Old Hob, un chat vicelard et muté lui aussi, et de ses sbires...

L'aventure des Tortues Ninja commence dans les années 80 avec en fait un comic parodiant... Daredevil. Les tortues étaient en effet censées subir leur mutation à cause d'un produit radioactif s'écoulant dans les égouts et provenant du fameux camion qui croisa la route du jeune Matt Murdock et lui donna ses pouvoirs. Le ton était alors plutôt musclé. C'est cependant avec le dessin animé, destiné à un public bien plus jeune, que le petit groupe va réellement gagner en popularité.
Depuis, les aventures en comics, plus violentes, plus sombres aussi que le DA, ont continué. Certaines sont notamment parues en VF chez Wetta, un excellent petit éditeur dont on peut trouver les productions sur ce site.
Le relaunch qui nous intéresse aujourd'hui est publié chez Soleil. Le scénario est de Kevin Eastman & Tom Waltz, le dessin du même Eastman et Dan Duncan.

Les dessins, agréables et dynamiques, conviennent assez bien au titre, avec des combats plutôt bien rendus et des tortues fort loin d'avoir un aspect trop gentillet. L'on regrettera cependant quelques cases manquant parfois de finitions.
Le récit, quant à lui, est efficace et intéressant pour peu que l'on n'ait pas de problèmes avec le postulat de départ (ben... des tortues ninja quoi...). Beaucoup de baston, un peu d'humour, un concept simple qui va droit au but. Ce nouveau départ permet de ne laisser aucun lecteur sur le bord de la route et s'avère fun et efficace.
La traduction, malheureusement, n'est pas exempte de quelques fautes et coquilles. Un peu dommage, d'autant que le volume de texte n'est guère conséquent.
Hardcover, papier glacé, 88 planches et une galerie de quatre couvertures, pour 16,95 euros. Un poil cher.

Arts martiaux et bestioles qui parlent, pour petits et grands.
Très sympa si l'on n'a rien contre l'anthropomorphisme.