04 janvier 2012

Avengers : nouvelle revue et catalogue Marvel 2012

L'année commence par l'arrivée en kiosque d'un nouveau mensuel, Avengers, qui contient également quelques informations sur le programme éditorial de Panini pour les mois à venir.

Après Marvel Icons, Marvel Heroes et Marvel Stars, voici donc une quatrième revue orientée "Heroes" et surfant sur la popularité des Vengeurs (cf cette chronique). Les titres phare, comme Avengers ou New Avengers, étant déjà hébergés dans les publications citées plus haut, il ne faut pas s'attendre à retrouver réellement la mythique équipe mais plutôt des séries dont la thématique est proche.
Tout d'abord, l'on a droit aux premiers numéros de The Mighty Thor et de Captain America, avec respectivement aux commandes Matt Fraction & Olivier Coipel et Ed Brubaker & Steve McNiven. Il est un peu tôt pour juger de l'intérêt de ces récits mais, graphiquement, ils sont en tout cas superbes.

L'on retrouve également les Young Avengers (cf notamment Marvel Heroes hors série #4) dans Avengers : The Children's Crusade, une mini-série prometteuse écrite par Allan Heinberg et dessinée par Jim Cheung. L'arc fait référence aux évènements de House of M et s'intéresse de près à Wiccan, le magicien du groupe, dont on découvre ici la véritable étendue des pouvoirs. Les Vengeurs sont même particulièrement inquiets à l'idée que le jeune homme puisse un jour suivre les pas de Wanda Maximoff...
Un très bon début pour cette histoire bien écrite et servie par des personnages attachants. Après les Runaways ou Avengers Academy, voilà de nouveau une équipe de "jeunes" dont les péripéties semblent plus agréables à suivre que celles des grands anciens.

Enfin, deux courts récits, tirés de I am an Avenger #1 et #4, reviennent sur les Young Avengers (en présentant un peu les membres de l'équipe) et s'attardent également sur la Chose, annonçant aux FF qu'il est maintenant un Vengeur. Plutôt bien fichu, et même un peu émouvant.
Globalement, un contenu sympathique mais qui, malgré le titre trompeur, ne fait que tourner autour des Vengeurs.

Venons-en aux 16 pages supplémentaires dont Panini nous gratifie afin de présenter son catalogue 2012. 
Enfin, "catalogue", c'est vite dit, ça parle cinéma la moitié du temps. Visiblement, ils n'ont toujours pas pigé que les adaptations ne parvenaient pas à endiguer la baisse des ventes aux US et qu'elles étaient même, globalement, néfastes (si l'on se préoccupe de qualité en tout cas, cf cet article) pour l'industrie des comics.
Bref, entre les news cinématographiques dont on se fout et un déluge d'autosatisfaction (en parlant de leurs nouvelles collections : "[...] saluée par les professionnels et acclamée par les lecteurs" ou encore "[...] a suscité l'enthousiasme des professionnels et des fans"), l'on déniche tout de même quelques infos.
Tout d'abord, un Omnibus de plus de 800 pages devrait voir le jour et être consacré aux épisodes de The Amazing Spider-Man réalisés par Todd McFarlane. Une initiative plutôt sympathique même si les Omnibus ne sont pas franchement accessibles à toutes les bourses.
En Best Of, pas mal de sagas consacrées aux Vengeurs, dont un West Coast Avengers.
En 100% Marvel, la suite de Moon Knight est annoncée, avec cette fois Bendis et Maleev aux commandes. Loki fera également son entrée dans la collection.

Pour le reste, il s'agit essentiellement de continuer ce qui existe déjà, donc des Marvel Monster servant aux tie-ins des grands events et des poids lourds qui continuent leur carrière en Deluxe.
Il y a quand même un truc que je ne m'explique pas... les différents labels Panini constituent déjà une usine à gaz (cf la partie librairie du Guide de Lecture) et non seulement l'éditeur en rajoute pas moins de trois, mais ils semblent en plus très proches. Marvel Gold, Marvel Select et Best Comics sont décrits, respectivement, comme "de l'or à petit prix", "du luxe mais pas cher" et "le meilleur des comics à petit prix". Ce n'est pas trois fois la même chose ? Bon, dans les faits, il y a de petites différences (Gold recycle du Best Of, Select du Deluxe et Best est plus généraliste), m'enfin, tout de même, il y avait besoin de séparer ça en trois domaines distincts ?
Mieux encore, Marvel Gold est présenté comme une collection permettant des "rééditions d'ouvrages cultes devenus introuvables", je cite mot pour mot. Or, dans ce qu'il est prévu dès le départ l'on retrouve... La Dernière Chasse de Kraven ! Non seulement cette saga est toujours disponible, en neuf, en Best Of (sur Amazon par exemple), mais, en plus, elle a déjà été rééditée dans les Incontournables (tome #3 de la série consacrée à Spider-Man) qui était déjà une collection à bas prix (moins de 9 euros).
Donc, encore une fois, ça ne les dérange pas d'annoncer une ligne éditoriale et de la démentir immédiatement par les faits, sur la même page ! (mais bon, c'est un peu comme les Deluxe, dont les covers nous promettaient une foule de bonus inexistants, et que Panini a ensuite décrété comme n'ayant jamais été destinés à en contenir...)

Vous l'aurez compris, les années passent, Panini reste Panini.
Mis à part ça, cet Avengers #1 n'est pas sans qualités mais la dispersion des séries Avengers n'est pas pour simplifier la tâche des lecteurs (surtout ceux que Panini aime tant et qui sont censés se ruer sur les comics juste après être sortis du cinéma). Bien entendu l'on comprend aisément l'intérêt de faire acheter quatre revues au lieu d'une. L'amour des cinéphiles a ses limites. ;o)