01 septembre 2014

Ulysse 31 Revisited


Au XXXIe siècle, l’œil gigantesque de l’Odysseus, vaisseau interstellaire, scrute les limbes silencieuses de l'Olympe. À son bord, Ulysse s’en revient de Troie avec son fils et se dirige vers la Terre. Pour avoir aidé une fillette accompagnée de son grand frère – Thémis et Noumaïos – durant son périple, la voix puissante des Dieux tonne : « Quiconque ose défier la puissance de Zeus doit être puni. Tu erreras désormais dans un monde inconnu. Jusqu'au royaume d'Hadès, vos corps resteront inertes ! »

Dès lors, Ulysse traverse le Cosmos accompagné de son fils, Thémis et de tout un équipage endormi, à la recherche de la planète bleue où l’attend Pénélope…

Cette courte série animée de 26 épisodes – au succès mérité – a fait rêver des générations d'enfants, tout en les intéressant à la mythologie grecque. Elle fut réalisée au début des années 80 d'après l'Odyssée d'Homère, sur une idée de Jean Chalopin avec René Borg et Bernard Dries.
La télévision l’accueille pour la première fois en 1981 et depuis, la rediffuse de temps en temps. Ce programme indémodable transpose avec brio dans un univers futuriste bien trouvé l’Odyssée, sur laquelle sont venus se greffer d'autres mythes grecs. Si l’animation et le design (celui des machines est signé Manchu/Philippe Bouchet !) ont marqué les esprits par leur qualité, les musiques sont aussi restées dans les mémoires !
Les différents morceaux ont été composés en majorité par Denny Crockett et Ike Egan. Ils puisent principalement leurs influences dans des films de Science-fiction tels que La Guerre des Étoiles et Star Trek [1]. Sans les images définitives sous la main lors de la création, ils imposent leurs propres visions qui laisseront une empreinte une fois la série terminée.

Ces mélodies, inoubliables par leurs qualités et leur originalité pour un programme destiné à la jeunesse, feront germer dans l’esprit de David Colin (sous le pseudo de Parallax) l’envie de les dépoussiérer en les réorchestrant.
Dès 2007, il diffuse sur la toile quelques compositions hommages dans la veine du Rock Progressif dont il emprunte l’utilisation des claviers (dont le synthétiseur ARP2600 "PARALLAX WHITE MEANNIE"). L’engouement est immédiat et des fans l’encouragent à poursuivre dans cette voie. Il travaille les morceaux dans son home studio sans partitions, puisqu’elles n’existent pas, à l’aide du CD édité par Logarythme [2] et des DVD premiums sortis chez IDP.
Les musiques, d’une qualité orchestrale, sont en écoute libre directement depuis le site officiel et permettent de se faire une idée. Ces 31 pistes nous replongent immédiatement dans les aventures d’Ulysse. Des images, issues ou non de l’œuvre originale, se créent dans notre esprit. Les thèmes, certains oppressants, d’autres plus combatifs ou planants donnent corps à ces lendemains dans le Cosmos.
Ne pas connaître le dessin animé n’empêche pas d’apprécier les compositions à leurs justes valeurs. Ce projet qui semble destiné à la base aux fans de la série s’adresse à tous les amateurs de Rock progressif, de bonnes musiques, d’histoires et d’ambiance. Ces mélodies peuvent sans problèmes illustrer des parties de jeu de rôle ! Mettez un casque et fermez les yeux, l’Univers s’offre à vous !


Certains passages et thèmes lorgnent vers les accents baroques d’un ensemble français, Magma, dans leurs utilisations singulières de la basse et des voix. D’autres ont une approche plus viscérale, alliant de longues nappes contemplatives, comme chez Pink Floyd et Dream Theater [3], qui s’achèvent sur de furieux riffs de guitares mixés avec quelques instruments exotiques. Cela n’est pas sans rappeler celle employée par le groupe italien Goblin dont l’étrangeté languissante des premières compositions flirte avec des épanchements de fureurs assurés par une batterie rapide et des assauts de basses.

L'album hommage, Ulysse 31 revisited, est en chantier depuis plusieurs années. Outre qu'il faille du temps pour obtenir tous les droits nécessaires et faire officialiser cette initiative, deux illustrateurs, Jérôme Alquié et Benjamin Carré, apportent une contribution graphique non négligeable en réalisant les divers visuels pour les pochettes et les livrets.

Désormais, ce n’est plus qu’une affaire de quelques mois avant la sortie définitive d’un somptueux coffret CD et/ou vinyles autoproduits. Ceux-ci sont disponibles en précommande. Une très belle acquisition, d’autant plus que les frais de port sont inclus, même en dehors de la France Métropolitaine !

 
+ Une très bonne réappropriation des morceaux originaux
+ Un projet ambitieux et soigné
+ L'avancement de l'album est dévoilé sur la page Facebook dédiée.
 

[1] Interview de l'un des compositeurs.
[2] Liste des CD compilant les BGM.
[3] Une liste non exhaustive de ses influences pour les curieux...