27 mai 2006

Captain Marvel Monster Edition


La collection Monster Edition (reprenant la production d'une année entière d'une série spécifique) s'est enrichie récemment du premier tome consacré à Captain Marvel. Si Peter David signe l'ensemble des épisodes pour ce qui est du scénario, pas moins de quatre dessinateurs se sont, eux, partagés la tâche : Kyle Hotz, Ivan Reis, Michael Ryan et Paul Azaceta. L'ensemble reste néanmoins très homogène, ce qui évite d'être quelque peu déstabilisé en alternant rapidement des styles très différents (comme ça a pu être le cas dans certains Elektra par exemple).

Pour ce qui est du personnage, il s'agit en fait du fils de Mar-Vell, Genis-Vell, qui est lui aussi cosmiquement conscient. Il est d'ailleurs si puissant que cela lui est monté à la tête et qu'il en est devenu fou. Il faut également savoir que Captain Marvel est lié à Rick Jones (mais si, le petit gamin qui trainait un jour là où il n'aurait pas dû se trouver et qui a été sauvé par un certain Bruce Banner qui, en échange, s'est ramassé une bonne dose de rayons gamma) par des Nega-Bandes. Lorsque celles-ci s'entrechoquent, Rick Jones prend la place de Captain Marvel dans le microvers et Genis-Vell peut donc intervenir dans notre monde.

Le postulat de départ peu sembler un poil compliqué mais on comprend très bien le binz dès les premières pages. Ce premier volume, parfois très drôle, mérite que l'on y jette un oeil, surtout si l'on aime les personnages cosmiques et les races extraterrestres (il y a parfois un parfum de parodie de Star Wars qui plane). Pour l'anecdote, sachez que l'on retrouvera également Thor mais aussi Spider-Man dans ces pages.

Bref, pas mal du tout et, dans le genre décalé, c'est même parfois plus inspiré que le dernier Miss Hulk.