04 février 2010

Geek saison 2 - spécial BD

Le premier numéro de la saison #2 du magazine Geek sort demain en kiosque. Petit coup de projecteur sur cette revue consacrée à la pop culture.

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore ce bimestriel, il s'agit du pendant français du magazine Geek Monthly qui existe depuis quelques années déjà aux Etats-Unis.
La revue aborde de nombreux sujets tels que le cinéma, la musique, les jeux vidéos, la science, les séries TV, les jeux de rôle et la bande dessinée. Pour ce S02E01 (le mag adopte une numérotation de série), un spécial BD est au menu, dossier auquel j'ai modestement participé pour la partie comics. En outre, vous trouverez également une analyse sur l'éventuel décès de la BD franco-belge (ça fait peur hein dit comme ça ?) ou encore quelques révélations sur les péchés des grands éditeurs français qui passent au confessionnal de David Bianic.

En dehors de la partie BD, on peut signaler une interview de l'énorme et toujours caustique Jean-Pierre Dionnet, la deuxième partie du Survival Guide qui s'intéresse cette fois-ci aux robots qui ne peuvent pas s'empêcher de nous trucider dès qu'ils sont dotés d'une vague intelligence artificielle, du nippon fripon avec la sexploitation japonaise des 70's, les nouveaux MMORPG de 2010, quelques pages sur Iron Man II et le futur Avengers, la nouvelle saison de Hero Corp, le remake de V (vous savez, cette série dans les années 80 où de jolies extraterrestres bien coiffées se goinfraient de petits rongeurs), et un tas d'autres infos. Le mieux est encore de jeter un oeil au sommaire sur le site officiel.
Signalons également la suite de la BD Feel Good, avec trois planches bourrées d'humour et de références (aah, Casus Belli...).

Alors, je vais me lancer dans une petite explication préventive. Ceux qui suivent ce blog savent que je n'aime pas beaucoup le terme "geek". Du coup, un ami me demandait récemment si je ne trouvais pas un peu paradoxal de travailler pour un magazine qui porte ce nom. Ben non.
Ouais, je sais ce que vous vous dites, "ben non" ça fait court comme justification. Bon, je vais préciser un peu. Je considère toujours que "geek" est un vilain mot. D'abord parce qu'il englobe trop de sphères différentes pour réellement désigner quelque chose, ensuite parce que c'est à la base une insulte et que ce n'est pas toujours bon de reprendre à son compte ce que les autres vous crachent à la gueule. Mais, comme certains s'en doutent peut-être, on ne vient pas me demander mon avis sur les titres dès qu'un projet de magazine voit le jour. ;o)
Et surtout, c'est le contenu qui m'importe. J'ai découvert cette revue avec le numéro #4 et j'ai tout de suite été emballé par le ton général, la qualité des textes et la variété des thèmes abordés. J'ai notamment trouvé passionnant un sujet apportant des questionnements philosophiques sur la téléportation, ou encore une comparaison entre les fameux "geeks" modernes et les hoboes post civil war (la vraie celle-ci) qui disposaient déjà de codes et d'un réseau (ferré à l'époque). Bref, une manière passionnante d'allier la pop culture et des domaines plus "établis", comme l'Histoire ou la psychologie. C'est cette démarche que je cautionne et qui me parait intelligente et novatrice.
Et du coup ça pourrait bien s'appeler "soupe à la tomate" ou "mon cul sur la commode" que je serais tout aussi heureux d'essayer d'apporter ma pierre à l'édifice.
Oui, vous l'aurez compris, j'aime beaucoup ce mag. ;o)