02 mai 2012

War of the Green Lanterns : Conclusion

Fin de la saga La Guerre des Green Lantern dans le Green Lantern Showcase #2 de ce mois.

Krona, un Gardien de l'Univers renégat, a pris le contrôle du corps des Green Lantern en réintroduisant Parallax dans la batterie centrale située sur Oa.
Immunisés, les terriens Hal Jordan, Guy Gardner, John Stewart et Kyle Rayner sont obligés de se débarrasser de leurs anneaux verts pour échapper à l'emprise de Krona. Afin d'affronter celui-ci, ils utilisent d'autres sources de pouvoir : Jordan s'empare de l'anneau jaune du Sinestro Corps, Gardner porte celui des Red Lantern, Rayner va se fier à l'anneau bleu incarnant l'espoir, et, enfin, Stewart rejoint l'Indigo Tribe et devra trouver en lui suffisamment de compassion pour correctement employer la puissance de cette nouvelle arme.
Les quatre hommes vont devoir se surpasser pour ne pas succomber aux assauts de leurs anciens frères d'armes, maintenant rejoints par Mogo, la planète vivante !

Suite et fin du crossover War of the Green Lanterns, avec Peter Tomasi, Geoff Johns et Tony Bedard au scénario, et Fernando Pasarin, Doug Mahnke et Tyler Kirkham aux crayons. Dans le genre cosmique, voilà un récit qui aura été rondement mené et aura su rester cohérent et compréhensible jusqu'à la fin. Les planches, quant à elles, sont superbes, les effets lumineux liés au spectre des émotions faisant toujours leur petit effet.
Tout comme dans la première partie, Urban Comics a soigné le rédactionnel et accompagné chaque chapitre d'informations diverses qui se révèleront précieuses pour un premier contact avec l'univers de Green Lantern.

Ces cinq épisodes (issus de Green Lantern, Green Lantern Corps et Green Lantern : Emerald Warriors) s'avèrent d'autant plus importants qu'ils marquent l'entrée de l'univers DC tout entier dans une nouvelle ère. L'on sait en effet que l'éditeur américain a décidé un relaunch complet de ses séries phare (les fameuses "New 52"). Celles-ci arrivent maintenant en France, dans la collection DC Renaissance.
A la fin du mois (le 25 mai précisément), l'on pourra ainsi retrouver les nouveaux épisodes de la série Green Lantern, repartant au numéro #1, et ce dans un album librairie intitulé Sinestro*. Bien que le récit soit très accessible, il fait néanmoins suite à cette guerre des Green Lantern. En effet, toute la continuité (cf cette petite explication sur la continuité, ainsi que cette chronique, développant un peu le concept, personnel, de doublepensée appliquée à la continuité) du DC Universe n'a pas été balayée et, comme souvent avec le principe du relaunch, l'on ne repart pas vraiment complètement de zéro. Il s'agit pour DC de dépoussiérer ses titres sans pour autant ulcérer les lecteurs réguliers en jetant tout le passé à la poubelle. Un exercice toujours difficile mais qui, ici, avec les efforts du nouvel éditeur français, permet de créer un véritable point d'entrée pour ceux qui n'auraient pas encore osé sauter le pas.

Une bonne impression confirmée pour cette saga, fluide et visuellement impressionnante.

* : une petite précision s'impose. La suite de Green Lantern sera disponible en album librairie, avec un arc complet, mais également en kiosque, dans Green Lantern Saga, un mensuel qui accueillera aussi Green Lantern Corps, Les Nouveaux Gardiens et Red Lantern. Le procédé, assez inédit, tend à toucher deux types de lectorat : d'une part les habitués du kiosque et de l'aspect feuilletonnant, avec une revue peu onéreuse, d'autre part les lecteurs qui ne s'intéressent pas forcément aux autres titres et qui souhaitent lire une histoire complète. Il faudra juger de la démarche sur le long terme, mais il est indéniable que, efficace ou non, il s'agit d'une véritable réflexion sur les comics, la façon de les publier et le public visé, une pratique à laquelle l'on n'était pas habitué avec Panini.