02 mars 2014

La collection Marvel Comics de Hachette

Hachette vient de lancer une nouvelle collection kiosque consacrée aux comics de la Maison des Idées.

Pour le lancement de Marvel Comics, la collection de référence, Hachette, qui ne cache pas ses ambitions, n'a pas lésiné sur les moyens, avec une grosse campagne de publicité et un excellent "produit d'appel". Ce premier volume (en réalité le numéro #24 d'une collection qui comptera 60 tomes) met à l'honneur six épisodes du run de Straczynski sur Amazing Spider-Man.
Il s'agit de l'arc Vocation, particulièrement important puisque le scénariste installe à cette occasion une vision radicalement nouvelle de l'origine totémique des pouvoirs du Tisseur. Pour ceux qui se seraient procuré la réédition récente de The Other, l'achat de ce comic est particulièrement approprié puisque l'on y découvre Morlun, l'un des ennemis les plus inquiétants de notre brave Monte-en-l'air.
En outre, cette saga s'avère importante pour la vie privée de Parker. C'est à ce moment-là qu'il change de carrière en devenant professeur et que sa tantine découvre enfin qu'il est Spider-Man.

Cet arc avait déjà été réédité il y a quelques années par Panini, en deux volumes de la collection Marvel Premium (un truc pas très bien imprimé, publié sans que l'on sache pourquoi au format franco-belge, et qui n'a duré que cinq numéros). 
Ici cependant, un soin particulier a été apporté à la forme et à la présentation.
Un texte d'introduction permet de planter le décor et de rappeler les évènements précédant cette histoire. Niveau bonus, on a droit à dix pages, richement illustrées. Les deux premières reviennent sur les origines éditoriales de Spider-Man. Deux autres pages sont ensuite réservées à la présentation du scénariste et du dessinateur (John Romita Jr, qui à l'époque prenait le temps de rendre des planches correctes, contrairement à aujourd'hui). Les deux planches suivantes présentent une galerie où l'on voit Spider-Man évoluer au fil des ans et des artistes, ainsi qu'une autre galerie regroupant des personnages d'inspiration totémique (parfaitement dans le thème donc). On termine par quatre planches de croquis de J. Scott Campbell, auteur des covers (toutes présentes également, en grand format). 

Le tout avec papier glacé et hardcover, pour seulement 3,99 euros. Autant dire que l'on n'est pas volé !
Seul (très) petit bémol, une erreur figurant sur la quatrième de couverture : il ne s'agit pas des épisodes #30 à #35 de Amazing Spider-Man volume 1 mais volume 2. Anecdotique. La traduction est celle de Panini.
Un travail sérieux, une belle présentation, un excellent choix de saga, voilà qui augure du meilleur pour la suite. Les autres numéros seront proposés au prix de 12,99 euros, tous les quinze jours. Quelques cadeaux sont réservés à ceux qui opteront pour l'abonnement. Parmi les futurs titres, l'on peut citer Planet Hulk, Wolverine : Les Origines, la saga du Phénix Noir, Marvels, les Ultimates, Iron Man : Extremis, FF : Coup de ForceSecret War mais aussi des arcs tirés de différents events (Civil War, House of M, Secret Invasion...) et même du Marvel Zombies ou encore du 1602. De Daredevil aux Fantastic Four, en passant par Thor, le Silver Surfer, le Punisher ou les Eternels, les personnages et auteurs sont très nombreux et la période concernée fort vaste puisque certains classiques, comme La dernière chasse de Kraven ou les Guerres Secrètes, seront de la partie (liste complète disponible ici).
Signalons enfin que les tranches des 60 volumes formeront une très jolie fresque signée Gabriele Dell'Otto.

Du très lourd au menu d'une collection variée et agrémentée de bonus sympathiques.

+ de très bons choix de sagas
+ un sérieux et une envie de bien faire évidents
+ bonus apportant une valeur ajoutée
+ prix raisonnable (et très attractif pour ce premier numéro)
+ certains numéros pourraient se révéler une bonne "porte d'entrée" pour de nouveaux lecteurs, d'autant qu'ils bénéficient d'explications indispensables
- les anciennes traductions de Panini et leurs imperfections (encore que celle-ci n'est pas trop mal)