22 novembre 2011

Walking Dead : Making Of

Une nouvelle publication autour de Walking Dead avec ce Making Of consacré à l'adaptation TV.

Après la sortie du 14ème tome VF en septembre, puis celle d'un artbook il y a quelques jours, voici maintenant un ouvrage s'intéressant à l'immense chantier que fut la transposition de l'univers de Robert Kirkman du papier aux écrans.
Après une préface de Frank Darabont (producteur, réalisateur et scénariste de la série) et une petite introduction de Kirkman, l'auteur, Paul Ruditis, commence par une présentation de la BD. Il revient notamment sur les petits "arrangements" avec la réalité qui ont permis à Kirkman de faire passer l'idée auprès des éditeurs en leur disant un peu ce qu'ils voulaient entendre (une anecdote qui a d'ailleurs donné lieu ensuite à un petit supplément parodique publié dans l'épisode #75 et, en VF, dans Les Chroniques de Spawn #35). Les synopsis des premiers épisodes et de nombreuses illustrations entrecoupent ce premier chapitre.

On passe ensuite à des sujets plus techniques, concernant le repérage, la construction des décors, les effets spéciaux et même l'entraînement des figurants dans une... "école" de zombies. En effet, il n'est pas forcément évident de se déplacer comme un mort-vivant et, si quelqu'un fait une démonstration, le danger réside alors dans le fait que tout le monde finisse par se comporter de manière identique. Pour obtenir un résultat naturel et varié, il a donc fallu mettre en place une sélection rigoureuse (pour éliminer tout ce qui était trop exubérant et risquait de parasiter les scènes) et permettre aux figurants de rentrer dans la peau, ou plutôt la carcasse pourrissante, de leurs personnages.
Le travail est immense et mélange en fait système D (un bricolage tout simple permettant, par exemple, de faire gicler du sang sans avoir à utiliser les petits explosifs, genre pétards, qui ne peuvent plus être employés que par des cascadeurs professionnels et non de simples acteurs) et technologie de pointe (lorsqu'il faut par exemple numériquement multiplier le nombre de zombies ou recréer des bâtiments).

L'auteur s'attarde également sur d'autres aspects, comme le casting ou encore la campagne promotionnelle. Un chapitre est également consacré à la musique, ou plutôt à son absence. Si vous avez regardé la première saison de Walking Dead, vous avez peut-être remarqué l'étrange bande son, très dépouillée. A première vue, l'on pouvait penser que tout le budget était passé dans le maquillage et que les producteurs avaient rogné sur la musique, mais en fait non, il y a bien un compositeur qui a bossé sur la série. Sa théorie a le mérite d'exister mais n'est guère convaincante. D'une part, il affirme que l'absence de bruit est plus réaliste. Là il n'a pas tort, un monde post-apocalyptique est forcément plus silencieux, mais ça n'a rien à voir a priori avec la musique d'accompagnement, d'autant qu'il ne faut pas confondre la nécessaire vraisemblance et un réalisme parfois nuisible. D'autre part, et là il se plante carrément, il prétend que le silence rend les scènes plus inquiétantes. Malheureusement, le silence n'a jamais contribué à renforcer l'aspect terrifiant d'un film ou d'une série, en réalité, le silence à l'écran semble distordre le temps et génère, sinon un réel ennui, du moins un sentiment de lenteur plutôt désagréable.

C'est toutefois le seul point négatif qu'il faudra retenir de la série, le reste étant à la hauteur des comics, notamment grâce à la priorité donnée aux personnages et à leurs relations. De plus, l'adaptation TV, tout en gardant les grands axes développés par Kirkman, s'éloigne parfois du strict scénario de la BD, ce qui permet d'explorer des situations nouvelles et de conserver quelques éléments de surprises.
Là encore ce livre aborde la question, expliquant notamment ce que peut apporter le "sursis" accordé à Shane, un personnage qui disparaissait très rapidement dans les comics. Loin de s'offusquer de ces changements, Kirkman (également scénariste sur la série TV) s'en réjouit et évoque, avec raison, une sorte de Walking Dead bis, réinventé dans un monde parallèle. Pareil mais... différent.

Voilà donc un ouvrage sympathique, très complet, qui vous permettra de savoir comment préparer une mise en place de décor grâce à Google ou comment salir très rapidement une rue et la rendre en bon état sans passer des heures à tout nettoyer.
Grand format, couverture souple, environ 200 pages pour 19,90 euros. Il reste quelques coquilles au niveau du texte, un peu dommage mais rien de bien méchant.

Un bel objet collector pour les fans de la série.