25 septembre 2011

Walking Dead : Piégés !

Le quatorzième tome de Walking Dead est désormais disponible, voyons quels en sont les principaux évènements.

Rick a pris le contrôle de la communauté d'Alexandria dont l'ancien chef s'est retiré volontairement. L'ex flic, habitué à faire face aux pires situations, s'est rapidement imposé comme leader naturel.
Malheureusement, après l'attaque d'un groupe extérieur, les coups de feu ont attiré une horde de zombies aux portes du petit village, forçant les habitants à stopper leurs sorties en quête de nourriture ou matériel.
Pire, alors que le nombre des morts-vivants ne cesse de croître, l'un des panneaux du mur d'enceinte cède. 
Une nouvelle lutte s'engage pour la survie. Il va falloir nettoyer les rues à coups de batte ou de sabre. Dans la mêlée, Rick va de nouveau faire des choix. Fuir ou défendre Alexandria. Ouvrir son coeur ou le fermer à jamais. Tenir ou abandonner...

Suite de la série fleuve écrite par Robert Kirkman et dessinée par Charlie Adlard (cf cette chronique et la liste, à la fin de l'article, renvoyant vers les résumés précédents). Ce tome contient les épisodes #79 à #84.
Après une petite accalmie, l'action et le déferlement de violence reviennent en force. Il se passe énormément de choses (que l'on détaillera un peu plus bas, dans le "coin des spoilers") et l'on a droit à de nouvelles morsures et à un gros coup de théâtre.
L'envahissement est cette fois cependant bien moins spectaculaire - et moins riche en émotion - que lorsque la prison était tombée. L'on a d'ailleurs un peu l'impression d'une sorte de bégaiement narratif dont il faut espérer qu'il débouchera sur des situations nouvelles.

Il faudra attendre six longs mois pour se plonger dans la suite mais quelques ouvrages devraient nous permettre de patienter un peu : un artbook sort le mois prochain (et contient les covers originales, en couleur, ainsi que des croquis inédits), et le Survivors' Guide devrait être publié l'année prochaine. Il s'agit d'une sorte d'encyclopédie reprenant tous les personnages de la série et indiquant leur première apparition, leur ancienne profession, leurs liens de parenté ou encore leurs actions les plus notables, tome par tome (le tout étant abondamment illustré et plutôt bien mis en page, cf l'illustration ci-contre). Et pour ceux qui s'intéresseraient à la série TV, un making of sortira également le mois prochain. 
Voilà tout de même de quoi faire en attendant le mois de mars ! J'avoue être impatient d'avoir le guide entre les mains, d'autant qu'il a l'air bien conçu (ce qui n'est pas le cas de toutes les encyclopédies, cf notamment ce guide Marvel).
Mais tout de suite, nous rentrons dans le vif du sujet en détaillant un peu les évènements récents.

Le Coin des Spoilers
Première constatation, Kirkman continue d'exposer la lente déshumanisation de Rick et son fils. Carl se montre en effet d'une dureté assez exceptionnelle et semble avoir naturellement développé des mécanismes de défense aussi efficaces qu'effrayants. Rick lui aussi, en nouant une relation avec Jessie (dont il a tout de même tué le mari) et en faisant une croix sur elle avec une apparente et déconcertante facilité, affiche une vraie carapace. Bien entendu, il faut replacer son attitude dans le contexte exceptionnel qu'il subit, sans parler de la peur constante, la tension permanente...
L'on peut finalement résumer son comportement à un "tant que je peux sauver tout le monde, je le fais, si ça chie trop, je choisis en priorité mon fils". Quelque chose de finalement assez logique et compréhensible mais qui contribue habilement à dévoiler la véritable nature de l'Homme, animal qui redevient rapidement violent et égoïste lorsque la société et ses lois n'arrive plus à réguler ses instincts.
La victoire de Rick et son groupe, ainsi que son choix de rebâtir une enceinte plus solide, laissent à penser qu'ils s'installent durablement dans leur nouveau camp. Comment Kirkman va-t-il bien pouvoir les en déloger afin de relancer la machine et de les amener à explorer d'autres voies (rappelons que l'auteur est loin d'avoir encore exploré toutes les possibilités dont recèle le vaste monde que peuvent parcourir les survivants) ?

Le plus gros évènement de cet arc est bien sûr la terrible blessure de Carl. La double page où l'on découvre ce qui lui est arrivé est tout de même assez impressionnante ! D'ailleurs, il n'a pas seulement un oeil en moins mais toute une partie du visage... une telle blessure, soignée en plus avec les moyens du bord, peut-elle réellement ne pas s'avérer létale ? Ce serait intéressant d'avoir le point de vue d'un médecin, parce que là tout de même, ce n'est pas un truc que l'on résout avec un peu de désinfectant et trois points de suture. Les paris sont ouverts en ce qui concerne le sort du petit Carl. Il serait dommage de se priver de ce personnage car son évolution est franchement intéressante (l'on est loin du gamin traditionnel qu'il faut secourir régulièrement, Adlard le représente d'ailleurs très bien lors de la scène où il discute avec Morgan : chapeau vissé sur le crâne, regard terrifiant de maturité et de désillusion, une sorte de mini-Eastwood, assez charismatique pour un marmot).

Le titre est un peu moins percutant et novateur depuis deux tomes, mais les "bas" de The Walking Dead valent bien les "hauts" de la plupart des séries.