31 mars 2012

Green Lantern Showcase : La guerre des Green Lantern

La revue Green Lantern Showcase #1 est disponible en kiosque et contient le début d'une nouvelle saga : War of the Green Lanterns.

Krona, un Gardien autrefois condamné pour ses exactions, est de retour, prêt à se venger de ses pairs. Il va, pour cela, prendre le contrôle des entités qui permettent aux batteries d'alimenter les anneaux de pouvoir des différents corps. Il parvient notamment à restaurer l'impureté initiale (en réalité Parallax, entité de la Peur) autrefois présente au sein de la batterie centrale située sur Oa.
Krona a maintenant le contrôle de la plupart des Green Lantern et a prévu de les retourner contre ceux qu'ils sont pourtant censés protéger.
Pour échapper au contrôle de Krona, quelques Lantern vont trouver la force de se séparer de leur anneau. Mais pour lancer leur contre-attaque, ils vont devoir apprendre à maîtriser d'autres armes...

Après Batman Showcase, l'on s'intéresse maintenant à la revue Urban Comics dédiée au corps des Green Lantern. Le récit dont il est question aujourd'hui est scénarisé par Geoff Johns, Peter Tomasi et Tony Bedard. Les dessins sont l'oeuvre de Ed Benes, Ardian Syaf, Doug Mahnke, Fernando Pasarin et Tyler Kirkham.
Ces derniers s'en sortent haut la main en livrant des planches esthétiquement très réussies, notamment grâce aux nombreuses structures lumineuses générées lors des combats.
Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, une bonne surprise nous attend. Loin des égarements de Blackest Night (cf DC Heroes #3 ou DC Universe #59), qui était aussi inutilement complexe que peu excitant, War of the Green Lanterns, dont nous découvrons ici le prologue et les cinq premiers épisodes, s'avère aussi bien écrit qu'accessible. Les auteurs, tout en ayant conservé certains thèmes essentiels (comme les différents corps, liés au spectre des émotions), bâtissent une intrigue haletante qui monte en puissance au fil des pages. L'on y retrouve bien entendu Hal Jordan, Sinestro, Kilowog mais aussi  Kyle Rayner ou Guy Gardner, ce dernier apportant même une touche d'humour au milieu de l'action, plutôt violente.

Fidèle à sa politique éditoriale, Urban fait tout pour faciliter l'accès aux lecteurs qui ne seraient pas familiers avec cet univers, aussi riche qu'ancien. Après une présentation globale des concepts principaux, chaque chapitre s'ouvre par une page d'informations fort utiles, revenant sur un personnage en particulier, avec à chaque fois un résumé de son parcours et un topo sur sa première apparition (revue, date, auteurs). Le tout est en plus illustré, la revue se terminant d'ailleurs sur une petite galerie de covers alternatives.
Difficile d'exiger plus. Et surtout quel bonheur de voir un tel travail après des années d'aridité paninienne !

Un contenu de qualité, très bien adapté. Voilà de quoi, espérons-le, sortir les héros DC du marasme dans lequel ils sont plongés, depuis trop longtemps, en kiosque.