05 mars 2012

Preview : La Planète des Singes

Un nouvel opus de La Planète des Singes sort d'ici quelques jours. Il se déroule 1300 ans avant le célèbre roman de Pierre Boulle.

Humains et Simiesques entretiennent une cohabitation fragile dans la cité de Mak. Bien que la grande guerre soit un lointain souvenir en cette année 2680, l'hostilité est encore palpable entre les deux peuples.
Lorsque l'Archonte, un sage très respecté chez les singes, est assassiné, la situation dégénère rapidement. Entre Sullivan, chef officieux du ghetto humain de Southtown, et Alaya, voix du conseil, la tension est grande malgré le fait qu'elles aient été élevées comme des soeurs.
Alors que Sullivan tente de retrouver l'assassin qui se cache dans sa communauté, Alaya fait libérer Nix, un criminel de guerre gorille, et le charge de former une troupe.
Lentement, toutes les étapes sont franchies pour mener les deux peuples à la guerre...

Cet arc en trois volumes, publié chez Emmanuel Proust, est écrit par Daryl Gregory et dessiné par Carlos Magno.
Le récit se déroule bien avant les évènements du roman, mais bien après que la civilisation simiesque ait vu le jour. L'aspect social et politique, ainsi que les relations avec les humains, auraient sans doute mérités d'être plus creusés. Tout est centré sur la ville de Mak et l'on ne sait rien, pour l'instant, du reste du monde. L'on rentre toutefois facilement dans l'histoire qui possède un réel attrait. La tension entre les communautés est notamment bien rendue et le personnage de Nix est franchement inquiétant.
Autre point positif ; l'absence de manichéisme, aucun camp n'étant vraiment présenté comme parfait ou au contraire totalement rebutant. C'est peu à peu une tragédie classique qui se noue, éloignant l'une de l'autre les deux leaders, écrasées par les responsabilités et le ressentiment. 

L'édition française, avec hardcover, propose une petite galerie d'illustrations ainsi qu'un texte issu de la postface de l'ouvrage La Planète des Singes et autres romans. Une belle occasion de rendre hommage à Pierre Boulle, auteur du roman originel et pionnier, trop méconnu, de la SF française.
L'homme a également écrit Le Pont de la rivière Kwai, inspiré par la guerre et la captivité qu'il connut lui-même en Asie, après avoir rejoint les FFL à Singapour. Très connu aux Etats-Unis (plusieurs clins d'oeil dans la série X-Files lui rendent indirectement hommage), un ouvrage en langue anglaise, paru en 1996, s'intéresse à son oeuvre et en décrypte la portée philosophique. Il reste à ce jour non traduit en français...
Il faut en tout cas féliciter EP, alors que d'autres éditeurs ne jurent que par les adaptations cinématographiques, de faire ici le lien direct avec Boulle et les origines littéraires de La Planète des Singes, rendant ainsi au Papier ce qui appartient au Papier.
Notons également le soin apporté au texte.

Une préquelle dessinée réussie qui, si elle parvient à pousser les lecteurs vers le roman (bien différent du film, et pas seulement sur quelques points de détail), aura donc été utile en plus d'être divertissante.
Sortie : le 8 mars 2012