07 janvier 2015

Journée Noire




L'on peut donc perdre la vie pour un dessin, pour une idée, pour un peu de liberté sur du papier. J'avais, après les critiques qui avaient visé Charlie Hebdo, écrit un article il y a quelques années sur la liberté d'expression. Et la nécessité de ne pas céder de terrain devant les AK-47. Malheureusement certains paient parfois de leur vie leur courage et leur volonté de continuer à manier... des crayons.

Difficile de trouver les mots pour dire l'horreur des évènements qui ont ensanglanté cette triste journée. UMAC est bien évidemment solidaire de la rédaction de Charlie Hebdo. Nous pensons aux journalistes, dessinateurs et policiers qui ont perdu la vie et présentons nos sincères condoléances à leurs familles.