08 décembre 2006

Des Shi'ars et des Sentinelles

Le mois dernier, nous avons pu assister au massacre des Grey par les commandos de la mort de l'empire Shi'ar. Ce mois-ci, dans le X-Men 119, nous avons droit à la suite de ces évènements avec 3 épisodes d'Uncanny X-Men. Là encore, l'histoire tourne autour de Rachel Grey ( fille de Jean Grey et Scott Summers, alias Cyclope, dans un futur alternatif) qui se remet difficilement des derniers bouleversements. On serait d'ailleurs choqué à moins puisque, en fait, outre l'élimination sous ses yeux de sa famille, elle doit encore faire face aux conséquences du "Jour M" et à la présence des fameuses sentinelles de l'O.N.E. (Office of National Emergency) autour de l'institut Xavier. Le tout est scénarisé par Chris Claremont et dessiné par Billy Tan.
Visuellement, c'est plutôt pas mal et fort bien colorisé (la colorisation est de Brian Haberlin et des studios Avalon). L'histoire, quant à elle, se suit agréablement, sans trop de combats et en développant l'aspect psychologique des personnages. Il faut dire qu'après la disparition de quasiment tous les mutants et les débordements qui ont suivi, il y a de quoi faire !
Le mensuel se termine par un épisode des New X-Men, de Craig Kyle & Chris Yost (scénario) et Mark Brooks au crayon (Brooks que l'on a déjà pu voir sur Araña ou encore l'annual d'Ultimate Spider-Man, il est d'ailleurs possible qu'il prenne la suite de Bagley sur USM). Les jeunes élèves de l'institut doivent également faire face à la décimation* des mutants. On s'attache franchement à ces personnages (on retrouve X-23 de nouveau) et leurs relations souvent houleuses même si, comme toujours, avec un seul épisode, on a à peine le temps d'être dedans que, déjà, c'est "à suivre"...


* En fait, à l'origine, "décimer" signifie "supprimer un dixième". De nos jours, on l'entend plutôt comme "anéantir la plupart". Jusqu'ici, pas de problème. Par contre, on peut souvent lire dans diverses séries ou éditos que 90% de la population mutante a perdu ses pouvoirs. Cette population étant réduite à 198 sur plusieurs millions, on est loin d'arriver à 10% de rescapés, on en serait plutôt à 0,01% à vue de nez ! C'est donc environ 99,99% de la mutanité qui a disparu. ;o)