18 avril 2007

Un polichinelle dans le tiroir

L'Ultimate Fantastic Four #17 est maintenant dans les kiosques et contient la fin de l'arc President Thor ainsi que le début de Frightful, la dernière saga du tandem Millar/Land sur ce titre.

Les arcs ultra courts de Millar ne manquent pas de dynamisme, évidemment, mais le moins que l'on puisse dire c'est qu'ils laissent peu de place au développement des intrigues, on a parfois l'impression que tout est expédié un peu trop rapidement. L'histoire de cette réalité modifiée dans laquelle Thor est président d'un pays où tous les humains ont des pouvoirs aurait mérité un traitement un peu plus long. Enfin, bon...
Les dessins de Greg Land sont toujours aussi beaux, seul point négatif : la coupe de Johnny Storm. J'ai toujours l'impression qu'il a un plat de spaghetti sur la tête ! ;o)
Le début de Frightful (assez justement intitulé "Alien" en VF, vous allez comprendre pourquoi) est plutôt prometteur. Figurez-vous que la Torche se retrouve avec un organisme étranger se développant à l'intérieur de son corps. La bestiole aurait été récupérée lors de leur voyage dans la Zone-N. Ce brave Johnny enceint(e), fallait oser ! Pour corser le tout, les FF zombifiés détenus dans le Baxter Building sont sur le point de s'échapper et ont une grande envie de se mettre un truc sous la dent.

Les deux planches finales consacrées au contenu éditorial (si l'on peut dire) sont un peu moins nulles que d'habitude. Déjà Panini n'oublie pas de créditer l'équipe ayant bossé sur les épisodes du mois mais en plus Christian Grasse répond même aux questions qu'on lui pose. Cerise sur le gâteau, il y a même une photo d'un buste de Susan Storm (ils suivent mes conseils ou quoi ?). Bon, évidemment, on est encore loin d'un véritable travail mais on part de tellement bas que même ça, c'est un progrès. Comme quoi, tout est possible.

ps : et un petit gag de plus dans le bêtisier !