27 avril 2007

Ultimate Spider-Man en Deluxe

Si vous avez raté le début de Ultimate Spider-Man, pas de panique, les tout premiers épisodes ressortent maintenant en Marvel Deluxe. Et c'est toujours aussi bon ! ;o)

Bien peu de gens croyaient vraiment, au départ, au succès de la gamme Ultimate. Pourtant, cet univers parallèle a su s'imposer comme un véritable renouvellement des grands mythes marvelliens. Le plus célèbre d'entre eux doit sa réussite au tandem Brian Michael Bendis / Mark Bagley. Si le premier a su garder l'âme des premiers épisodes du Tisseur tout en modernisant franchement la narration et les dialogues, le second a su également imposer son style frais et dynamique. Le duo fonctionne d'ailleurs si bien qu'il a battu le record de longévité sur un titre (le précédent était détenu par Stan Lee et Jack Kirby, c'est dire !).

Nous trouvons donc rassemblés ici les treize premiers épisodes d'USM, l'occasion de découvrir les "nouvelles" origines d'un Peter Parker adolescent mais aussi, déjà, ses premiers ennemis comme le Bouffon Vert ou le Caïd. Le récit est rythmé, haletant, non dénué d'humour et prend également le temps de s'attarder sur la vie d'un Tisseur débutant qui doit faire face aux ennuis quotidiens des jeunes de son âge. Quant aux surprises, rassurez-vous, il y en a et l'on s'éloigne parfois très largement des caractères des personnages de la version classique (celle de l'univers 616).
A tous points de vue, une réussite.

Les Bonus
Ah, l'essentiel pour les collectionneurs et ceux qui ont déjà les épisodes en version kiosque. Bon, je ne vais surprendre personne, comme d'habitude, c'est léger. On a les covers originales, quelques croquis parfois agrémentés d'un petit speech sur les personnages, un petit mot de Bill Jemas et une sorte de "scénario" des 6 premiers épisodes (mais sans les dialogues, en fin de compte, ça ressemble à un gros résumé des grandes lignes). Peu de matériel donc et surtout peu d'intérêt dans ce qui est proposé. Je me répète mais, encore une fois, pour une édition aussi chère et ne proposant rien d'inédit, on serait en droit de s'attendre à mieux. Une interview de Bagley aurait été sympa (on a plus souvent l'occasion d'entendre Bendis). On aurait pu imaginer également des fiches de persos (ou pourquoi pas une comparaison entre les versions Ultimate et Classic) ou au moins quelques dessins en plus.
Le comble : là aussi, comme d'habitude, la cover en dur est simplement... uniformément noire. Un peu "cheap" pour une édition qui utilise le nom ronflant de "Deluxe".

ps : arrivée de Crâne Rouge dans les figurines Marvel !

pps : ajout d'un nouveau gag dans le bêtisier (tiré de l'excellente série Nextwave dont je vous avais parlé ici et qui est maintenant disponible en librairie)

ppps : allez, hop, un nouveau combat aussi tiens par la même occasion ! ;o)