02 octobre 2009

Spider-Man : Compagnons de Chasse

Le Tisseur fait équipe avec le Punisher dans le Spider-Man #117 sorti aujourd'hui en kiosque.

Les deux premiers épisodes d'Amazing Spider-Man forment un arc complet intitulé Family Ties. Aux commandes, Joe Kelly pour le scénario et Chris Bachalo en ce qui concerne les dessins.
L'histoire commence de manière assez drôle puisque Spidey doit porter secours à une SDF qui l'incommode avec sa mauvaise haleine pendant qu'ils tentent d'échapper à des tueurs déguisés en... clowns. Et la bouche de la demoiselle en question, dessinée par Bachalo, c'est quelque chose !
On passe ensuite à du plus sérieux avec le retour de Mr Negative et, surtout, de Hammerhead. Ce dernier doit se débrouiller pour mettre au pas un maximum de gangs de rue afin de constituer une armée de petits soldats bien obéissants permettant à Mr Negative de s'imposer face à la Maggia. Rien d'extraordinaire à part une tante May, (presque) fraîche et pimpante, qui ne va plus chez le coiffeur et qui se met au verlan.

Autre récit complet avec le troisième épisode de la série régulière, écrit par Zeb Wells et mis en images par Paolo Rivera. Le Monte-en-l'air fait plus ou moins équipe (plutôt moins que plus d'ailleurs) avec le Punisher afin d'empêcher la commercialisation d'une hormone traitée au rayon gamma.
L'épisode fait 38 planches au lieu des 22 habituelles.
L'ensemble est plutôt sympa à lire, avec notamment un Jameson en grande forme. Dans les points négatifs, l'on peut noter le visage du Punisher qui, sous le crayon de Rivera, ressemble à un clodo aviné. On l'a connu plus classe le vieux Frank. Un petit moment assez ridicule également : Parker tentant de passer sa licence de chauffeur de taxi. Déjà, il semble savoir à peine conduire (il confond les essuie-glaces avec les clignotants, c'est dire si c'est mal barré), mais surtout, il se retrouve, pour préparer l'examen, avec une pile d'une quinzaine de livres tous aussi épais qu'un dictionnaire ! Il est vrai qu'entre la trigonométrie, l'Histoire médiévale et la biologie moléculaire, l'examen de chauffeur de taxi est l'un des plus éclectiques au monde. ;o)

On termine par le coup fourré paninien du jour. L'épisode #577 étant plus long, pour les lecteurs américains, c'est donc un bonus. Mais notre chère sandwicherie n'a, elle, guère l'habitude de s'embarrasser avec des cadeaux, du coup, elle complète la revue par une histoire courte de huit planches, ce qui permet de transformer un surplus de 16 pages en seulement... 2 pages supplémentaires.
Eh oui, le vendeur d'autocollants n'est pas très regardant sur la traduction mais il sait rentabiliser le matériel qu'on lui confie.

Un numéro avec quelques vannes et de l'action classique qui nous laisse un peu sur notre faim.

ps : Nolleau, si jamais tu passes par ici, j'aimerais que tu me contactes si possible (mon e-mail est à la fin de la rubrique "Faq & contact" à gauche). Tu m'avais suggéré une chronologie des évènements Marvel, ce que je vais mettre en place bientôt (de Avengers : Disassembled à Dark Reign). Il s'agira surtout de retracer les grandes lignes des faits les plus importants (une douzaine d'évènements clés pour l'instant) afin qu'un nouveau lecteur puisse s'y retrouver un peu plus facilement. Par contre, j'ai quelques petits doutes sur certains points. Je ne suis pas certain que l'on puisse parfaitement les éclaircir (parce que parfois, certains faits se chevauchent un peu ou sont assez vagues pour ce qui est de leur placement dans le temps) mais j'aimerais tout de même comparer nos "résultats" puisque je crois que tu as tenté de faire le même travail de ton côté.
Merci d'avance. ;o)