25 novembre 2007

Amazon : la livraison gratuite en péril

En tant que lecteur (et occasionnellement auteur), je suis particulièrement attaché au principe de livraison gratuite mis en place par Amazon pour les livres (et ce sans minimum d’achat). Non seulement, cela permet d’économiser sur d’éventuels frais de port pour pouvoir acheter plus de biens culturels (ce qui profite autant au lecteur qu’à l’écrivain) mais surtout cela permet aux personnes n’habitant pas à proximité d’une grande librairie de pouvoir avoir accès au plus grand choix.

Aujourd’hui, le Syndicat de la Librairie Française intente une action en justice contre Amazon et d’autres librairies en ligne afin d’obliger ces dernières à faire payer à leurs clients des frais de port. Je trouve le procédé du SLF particulièrement odieux. Pour de basses raisons concurrentielles, ce syndicat tente de dégrader les conditions de vente proposées par Amazon au lieu de tenter d’améliorer les services de ses adhérents.

La disponibilité des produits, leur envoi rapide et leur excellent conditionnement jouent en faveur de la société Amazon. En effet, je ne retrouve pas dans les librairies de mon environnement immédiat le choix et la qualité de service proposé par cet immense espace culturel en ligne.

Nous, lecteurs et auteurs, sommes décidés à soutenir Amazon contre l’action en justice menée par le SLF. Non seulement parce que cette action est injuste mais aussi parce que, si elle était couronnée de succès, elle serait néfaste au secteur de la librairie dans son ensemble.

Si vous aussi vous tenez à la livraison gratuite, vous pouvez le faire savoir à Amazon ainsi qu’au SLF :
pour-la-livraison-gratuite@amazon.fr (Amazon)
slf@nerim.fr (Syndicat de la Librairie Française)