25 novembre 2007

Hyperion vs Nighthawk

Le 8ème volume de la série Supreme Power, dans la collection Max, vient de paraître. Autant le dire tout de suite, c'est le moins intéressant de la série.

Voilà une série qui aura connu un parcours étonnant. De carrément géniale avec les premiers épisodes de Straczynski, elle s'essouffle un peu, trop souvent entrecoupées de mini-séries qui délaissent la trame principale, pour finir, aujourd'hui, par devenir même ennuyeuse.
Ce tome 8 est - encore - une mini-série intitulée Hyperion vs Nighthawk. Les deux gusses vont au Darfour pour se rendre compte que la guerre c'est bien du malheur et que les solutions, c'est difficile à trouver. Petite intrigue secondaire (mais assez mal torchée au final) : comment Nighthawk parvient-il à rivaliser physiquement avec Milton ?

L'on ne peut pas reprocher grand chose aux dessins de Paul Gulacy, malgré quelques cases parfois maladroites au niveau des proportions, le graphisme reste globalement assez beau, dans la droite ligne du réalisme actuel.
On ne peut pas en dire autant du scénario, laissé au manque d'imagination de Marc Guggenheim. Si ce dernier avait été plutôt bon sur Wolverine pendant Civil War, il nous livre ici une histoire affligeante de niaiserie et d'idées reçues. Petit exemple, il est implicitement sous-entendu (par la voix d'Hyperion) que le manque d'intérêt occidental pour le Darfour vient du fait que cette région n'ait pas de pétrole...avec une logique pareille, comment alors expliquer l'intervention US, sous l'égide de l'ONU, en Somalie en 1993 ? Il ne me semble pas avoir aperçu des tonnes de derricks à Mogadiscio pourtant. Evidemment, l'opération Restore Hope n'allant pas dans le sens de l'argumentaire des "bien-pensants", les auteurs préfèrent "oublier" de l'évoquer afin de servir leur propagande. Il est également possible qu'une telle vision proviennent d'un manque d'informations tout simplement, mais il est alors regrettable que ce soit toujours les scénaristes les plus profondément ignorants qui en viennent à se penser investis d'une mission morale.

Bref, une histoire ennuyeuse ponctuée de tirades creuses issues du prêt-à-penser sévissant actuellement dans certains milieux. Totalement dispensable. Hmm ? Vous voulez l'acheter tout de même juste pour savoir comment Nighthawk file une trempe à Hyperion ? Bah, je vais vous faire économiser un peu d'argent alors : il se contente de lui coller une puce sur la tronche qui simule la douleur. Il n'arrive donc pas vraiment à faire mal à Hyperion mais simplement à le lui faire croire. Bof, même ça, c'est naze. On espère retrouver rapidement un Guggenheim en plus grande forme...

ps : signalons, au passage, que l'on retrouve actuellement ces personnages dans un crossover les opposant aux héros de l'univers Ultimate. La suite sort d'ailleurs mercredi.

pps : ajout de Vision dans les figurines Marvel.