11 décembre 2007

Camp Hammond

Le Marvel Heroes #2 vient de débarquer en kiosque. Petite revue des séries alignées dans ce mensuel très axé "avengers".

On débute par les Mighty Avengers. L'équipe n'en est qu'à ses balbutiements mais, déjà, elle doit affronter un vieil ennemi : Ultron. Ce dernier a d'ailleurs un look assez sexy puisqu'il ressemble à sa petite "môman" d'adoption, la Guêpe.
On retrouve avec plaisir Ms. Marvel, Sentry et tous les autres sous la plume, habile, de m'sieur Bendis qui est plus à l'aise avec ce deuxième épisode (la technique de "pensées" des personnages était un peu moins bien utilisée le mois dernier). Les dessins sont toujours de Frank Cho qui, ma foi, s'en sort pas mal malgré des décors ayant tendance à rester relativement dépouillés.

On continue avec Avengers : The Initiative, une série prometteuse qui nous dévoile l'entraînement des jeunes recrues suite à la loi sur le recensement des héros. Le tout se déroule au Camp Hammond (du nom de la première Torche) à Stamford, là même où les New Warriors ont mis le feu aux poudres avant la guerre civile.
Le tout a un goût sulfureux plutôt excitant, il faut dire qu'entre les nazis cachés dont se sert le gouvernement ou notre Hank Pym hanté par son passé (c'est un peu le Bertrand Cantat du Marvelverse le Hank hein, enfin, bon, lui au moins ne nous inflige pas de chansons), il y a de quoi faire.
Scénario de Dan Slott et chouettes dessins de Stefano Caselli.

Petit détour vers la noble contrée de nos amis canadiens avec Omega Flight. Ah, c'est déjà plus attractif que le mois dernier, notamment à cause (enfin, grâce) aux membres du groupe qui ne sont pas franchement ce que l'on pourrait appeler les meilleurs amis du monde. Il faut dire que se retrouver aux ordres de US Agent, pour un compatriote de Céline Dion, ça doit être un peu irritant. En face de cet embryon d'équipe, toujours les Démolisseurs et leurs méthodes jouissives de bons vieux bourrins. ;o)
L'histoire est signée Michael Avon Oeming et le graphisme est l'oeuvre de Scott Kolins.

On termine avec New Avengers : Illuminati, la mini-série nous dévoilant les activités passées du groupe secret le plus select de l'univers 616. Cette fois, les héros tentent de rassembler les joyaux du Gant de l'Infini (un machin pratique permettant d'influer sur le temps, l'espace et la matière...oh, j'ai déjà des idées qui me viennent quant à ce que je pourrais en faire...c'est fou hein ? ;o)) afin d'éviter que quelqu'un de mal intentionné ne s'en empare (c'est incroyable le nombre de gens malsains qui cherchent à s'approprier cette grosse moufle).
Assez sympa comme épisode, on ressent bien surtout que le groupe est décidemment bancal (et même qu'un large affrontement entre héros était inévitable dans l'avenir tant, à seulement six, la moindre décision est discutée de manière houleuse) et que la suspicion s'installe entre ces êtres surpuissants.
Toujours mon Bébenne (ouais, bah, je l'appelle comme ça Bendis maintenant, c'est affectif) au scénario (avec Brian Reed quand même) et Jim Cheung au crayon.

Une revue qui continue sur sa bonne lancée et livre au passage des infos non négligeables sur l'univers post-Civil War. Ah et tiens, je n'ai pas relevé les grosses fautes habituelles dans la traduction, ça s'améliore ou mon attention se relâche ? ;o)

ps : ajout du sixième hors série de la collection dans les Figurines Marvel. Ben, y'a pas à dire, Apocalypse en jette un peu quand même.