28 décembre 2007

Tendances

Nous voilà au terme d'une année bien remplie dans le monde frétillant des comics. Mais, au final, y avons-nous gagné ? Et que peut-on attendre des tendances qui se profilent déjà pour les mois à venir ?
Tentative, sinon de réponse, du moins de débat.

Chez Marvel, pour une fois, l'on ne pourra pas dire que le slogan "plus rien ne sera jamais plus comme avant" aura été galvaudé. La guerre civile entre les Masques a des conséquences importantes, durables et intéressantes, ne serait-ce que la série Avengers : The Initiative (publiée en France dans Marvel Heroes) qui explore le quotidien des jeunes héros recensés.
L'univers 616 en lui-même continue de s'enrichir de concepts novateurs et passionnants, citons en seul exemple la réelle trouvaille des Illuminati. Tout étant lié, House of M, pourtant pauvre en contenu, a encore des conséquences aujourd'hui et, déjà, les bases de World War Hulk sont posées. Est-ce à dire que tout est parfait ? Certes non.

Le problème des "résurrections" miraculeuses continue de se poser, avec d'autant plus d'insistance que le lectorat a, lui, en grande partie, perdu de sa naïveté. On imagine bien que Captain America, en tant que personnage, ne peut être jeté indéfiniment aux oubliettes, malheureusement, on se doute bien que Steve Rogers, qui l'a incarné, reviendra bien, lui aussi, un jour ou l'autre. Car si l'on n'aime guère, dans les rangs de la Maison des Idées, tuer les personnages principaux, l'on n'arrive pas non plus, pour d'obscures raisons, à se défaire des personnages secondaires. Non pas que j'en vienne à considérer Rogers comme un second couteau hein, allons, je ne vais pas blasphémer en public, non, simplement que, puisque Captain America est sûr de subsister sous une forme, pourquoi amoindrir la mort de Rogers en le ramenant, presque automatiquement à coup sûr, parmi les vivants ?
Cette année 2007 a vu bien des tabous être franchis, notamment celui du pauvre Bucky, ramené du royaume des morts (ou pire, de l'Union Soviétique) sous le sympathique sobriquet de Winter Soldier. Bon, heu, déjà que l'on ne tue pas les personnages principaux, si même les faire-valoir sont immortels, on se demande où va bien pouvoir se nicher l'effet dramatique à l'avenir. D'autant que, si l'on admet encore les arguments pour repêcher une tête d'affiche, on finit par se demander pourquoi le moindre guignol ayant fait une apparition quelconque (ou, pire, importante) acquiert, par la force du temps, le statut ridicule du "houhouuu, devine qui c'est que v'là ?".
On sentait déjà que certains scénaristes (poussés par quelques fans, avouons-le) voulaient nous ramener Gwen (et d'ailleurs, on a eu droit à son clone, ses enfants, la voisine qui lui ressemble, l'hologramme, le milk-shake à la Gwen, etc.) sans pour autant franchir un pas dangereux qui aurait consisté, en somme, à pulvériser une grande partie des fondements de la psychologie de Peter Parker. Mais... on n'est pas à l'abris, tellement pas à l'abris d'ailleurs que même si Jarvis mourrait demain (mais si, le "Nestor" des Vengeurs), il y aurait de grandes chances pour qu'on nous le rapatrie dans le monde des vivants fort rapidement.
Oui, cette tendance est malheureuse et je ne la vois pas changer dans l'immédiat.

Tony Stark maintenant. Ah, voilà un type que d'aucun se vantent aujourd'hui d'haïr copieusement ! Il est vrai que si l'on n'a gardé de Civil War que les épisodes de Millar, l'on n'a alors qu'une vision très imparfaite (et fortement subjective) de notre Iron Man moderne. Un Jenkins, un Gage ou quelques Knauf auront vite fait d'apporter quelques précisions et un peu d'air frais pour ceux qui ont suivi l'ensemble de la saga. Malheureusement, l'on ne retiendra, pour beaucoup, que les vomissures millariennes (j'y vais un peu fort, lol, mais on m'accordera que ce n'est pas l'auteur le plus objectif du moment).
Mieux encore, certains haïssent vraiment Stark. Au point de trouver infâme toute femme qui viendrait, par mégarde ou envie, lui rouler une pelle (hmm ? non, c'est pas un spoiler techniquement). Du coup, là, il convient de s'interroger, car, même en admettant que, selon des critères bien absurdes, Stark soit un salaud, cela n'en fait pas, bien au contraire, un personnage ignoble mais plutôt une source d'intérêt et de rebondissement.

La VF, bah, elle est ce qu'elle est hein. J'avais promis d'être moins dur donc je vais juste dire qu'elle est plutôt mauvaise. La tendance 2008 consistera, sans doute, à ne rien modifier. De toute façon, quand on a un monopole et que la moitié des lecteurs sont incapables d'accorder un temps de l'indicatif, il n'y a aucune raison de se faire ch... pardon, il n'y a aucune raison de se montrer trop strict sur le respect de la syntaxe.
Reconnaissons tout de même que le matériel VF est cependant meilleur marché et bénéficie, souvent, d'un papier de meilleur qualité que les comics VO. On se console comme on peut.

Le reste ? Bah, j'attends toujours mon épisode mensuel de The Walking Dead, comme un drogué qui ne pourrait plus s'accoutumer à l'absence du talentueux Kirkman. Du coup, même si j'achète les publications de Delcourt, la VF sent un peu le réchauffé...vu le temps (qui n'est plus un problème en VF) et les moyens financiers (que l'on peut dégager en rachetant une série déjà amortie), on aurait pu envisager une colorisation... m'enfin... je ne veux pas trop m'engager sur ce terrain, déjà que les fans de manga pensent que le N&B est une volonté artistique... ;o)
Bon, dans le fameux reste, il y a aussi The Dark Tower, qui devrait bientôt débarquer chez nous. Je n'ai pas lu le comic en VO et, pour les romans, ce n'est pas un Stephen King forcément abordable par tous à la base. Ni très bien écrit pour le premier opus. A voir quand même au moins par curiosité.

Du coup, hop, pourquoi une telle image d'illustration pour un article sur les tendances à venir ? Bah, vous n'avez pas remarqué que les miss prennent de plus en plus d'importance ? Sue Richards a tout de même quitté son mari pendant Civil War. Pour la mère de l'équipe censée représenter la famille dans le marvelverse, voilà qui était osé. Médusa a, elle, un comportement des plus choquants et un rôle finalement central dans Silent War (et sa transgression, même si elle peut être expliquée et pardonnée, est d'ailleurs double). Jessica Drew risque de faire parler d'elle dans pas longtemps vu sa tendance à rouler des pelles aux gens qui ne sont pas populaires. ;o) On peut aussi rajouter notre Emma Frost, pas spécialement épargnée par les scénaristes du moment et, pourtant, toujours aussi classe et bien plus charismatique qu'un Xavier ou un Cyclope. Bref, ça sent la nana, pas la dinde insipide que l'on ne fourrerait même pas pour Noël et qui est incapable d'aligner trois mots mais plutôt la fille dont les neurones n'ont rien à envier aux attributs physiques !
Et qui va s'en plaindre ? Pas moi et, je l'espère, pas vous ! ;o)

ps : et puis en plus, et ça c'est du lourd comme info, on va apprendre cette année que Hulk est une fille.

pps : tain, je voulais la garder pour le premier avril cette vanne, merde, en plus j'avais des images de l'opération que je tenais de son petit ami, un nageur italien, pffff...dégoûté.